Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Patrick Burke a poursuivi la cause de son frère après sa mort

lundi 2013-02-04 / 13:01 / LNH.com - Nouvelles

Par Tal Pinchevsky - Journaliste LNH.com

Partagez avec vos amis


Patrick Burke a poursuivi la cause de son frère après sa mort

Quelques semaines avant sa mort dans un accident de voiture, Brendan Burke, l’étudiant responsable de l’équipe de hockey de l’Université de Miami, et le fils du directeur général de la LNH de longue date Brian Burke, a pris la courageuse décision de dénoncer l’homophobie dans le sport. Après la mort de son frère, le recruteur des Flyers de Philadelphie Patrick Burke a décidé de porter la cause de son frère encore plus loin.

Le résultat du travail acharné de Patrick est le projet You Can Play, l’une des entreprises bénévoles les plus dynamiques du monde du sport. Burke a cofondé le projet en 2011 avec l’aide de l’expert en marketing Brian Kitts et de Glenn Witman, le fondateur de GForce Sports, une organisation sportive qui milite en faveur des athlètes gais et lesbiennes.

« À la suite de l’accident de mon frère, j’ai décidé de faire quelque chose », a déclaré Burke, qui a rencontré Kitts et Witman alors qu’il participait à un forum public à l’Université de Denver. « J’ai agi en tant qu’animateur à ce forum, et à la fin de celui-ci, je me suis tourné vers Glenn et je lui ai dit “je me fiche que vous m’aimiez ou non tous les deux, mais vous êtes maintenant coincés avec moi.” »

Très peu de temps après cette rencontre, Burke a commencé à communiquer avec ses amis dans la communauté du hockey, y compris son père et les joueurs de la LNH Andy Miele et Tommy Wingels, lesquels s’étaient liés d’amitié avec Brendan Burke pendant leur séjour à l’Université de Miami. À l’aide de son slogan, qui informe tous les athlètes que « si tu peux jouer, tu peux jouer » le programme a fait parler de lui grâce à une vidéo où plusieurs des meilleurs joueurs de la LNH expriment leur soutien aux athlètes lesbiennes, gais, bisexuels et transgenres (LGBT).

« J’ai envoyé un courriel à tous les directeurs généraux de la LNH qui disait “Voici ce que nous faisons. Nous aimerions que les joueurs y participent”, raconte Burke au LNH.com. Moins de douze heures plus tard, des joueurs m’appelaient pour me dire : “J’embarque, qu’est-ce que je dois faire?” Nous avons ensuite tourné la vidéo avant de procéder à son lancement. »

Presque deux ans après la production de la première vidéo, des athlètes professionnels et amateurs de partout en Amérique du Nord ont produit leur propre vidéo, joignant ainsi la cause du projet You Can Play. Le propriétaire minoritaire des Predators de Nashville, W. Brett Wilson, a même tourné sa propre vidéo.

« J’ai grandi dans la communauté du hockey, et je crois beaucoup en elle. Je savais que les gars ne me laisseraient pas tomber. » Burke, qui a transformé un simple message est une puissante initiative, ajoute : « C’est la réalité du sport. Il rend tous ses participants égaux, car lorsque l’on se retrouve sur la surface de jeu, rien d’autre ne compte à part ce que l’on accomplit. Cela n’a plus d’importance que l’on soit noir ou blanc, gai ou hétéro. Et il s’agit d’une communauté tellement forte. Il n’existe pas de partisan de hockey qui n’est pas passionné. »

 

La LNH sur Facebook