Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Subban s’est fait voler la vedette par Pacioretty

vendredi 2013-02-01 / 16:05 / LNH.com - Nouvelles

Par Arpon Basu - Directeur de la rédaction LNH.com

Partagez avec vos amis


Subban s’est fait voler la vedette par Pacioretty

BROSSARD, Qué. – Le retour tant attendu de P.K. Subban à un entraînement régulier du Canadien s’est fait voler la vedette par celui, imprévu, de Max Pacioretty.

Subban s’est entraîné en compagnie de Francis Bouillon dans le troisième duo de défenseurs ainsi que dans la deuxième unité du jeu de puissance, mais l’entraîneur Michel Therrien n’a pas voulu confirmer si le défenseur qui vient d’accepter un nouveau contrat serait en uniforme samedi après-midi contre les Sabres de Buffalo.

Pacioretty, lui, a causé la surprise en prenant part à l’entraînement de deux heures, et sans restrictions, à peine six jours après avoir subi une appendicectomie qui devait le garder à l’écart du jeu de trois à quatre semaines. L’attaquant a fait savoir que les médecins lui ont donné le dernier mot quant à la date de son retour au jeu, ce qui devrait se faire beaucoup plus rapidement que ce qui était prévu à l’origine.

Therrien a par ailleurs indiqué que Subban et le gardien Carey Price ne feraient plus leur petite célébration personnelle, le « triple low five », après chaque victoire, une « nouvelle’ » qui a provoqué plus de réactions dans les médias sociaux que le retour de Subban et Pacioretty. Si cette annonce peut sembler un détail, elle donne une bonne indication du type de culture que Therrien veut implanter dans son équipe.

« J’ai toujours aimé les équipes qui demeurent modestes », a fourni l’entraîneur en guise d’explication. « Il faut du respect pour le sport, pour l’équipe adverse et pour les amateurs. Nous avons donc décidé de célébrer nos victoires au Centre Bell en saluant nos partisans, parce qu’ils le méritent bien. »

Le problème ne se pose pas quand Subban n’est pas en uniforme, et cette présence est toujours incertaine pour le prochain match. Le Canadien disputera ses deux matchs habituels en matinée la fin de semaine du Super Bowl (contre les Sénateurs d’Ottawa dimanche) et les joueurs ne chausseront donc pas les patins le matin. L’entraînement de vendredi était donc le seul point de référence pour juger si Subban semblait prêt ou non, et Therrien ne s’est pas compromis.

« Il y a une différence entre être en forme et être en forme de match, a-t-il précisé. Nous voulons demeurer prudents. On ne peut pas se dire que vu que c’est un bon athlète on va le faire jouer et de bonnes choses vont se produire. Je regrette, ça ne fonctionne pas comme ça. »

Subban avait patiné pendant deux semaines en compagnie des jeunes joueurs des Steelheads de Mississauga, une équipe de la Ligue junior de l’Ontario, en attendant de signer son contrat de 5,75 millions $ pour deux ans lundi soir.

« Je me sens bien depuis un bon bout de temps. J’ai patiné avec beaucoup d’ardeur ces deux dernières semaines. Je suis prêt, mais ce n’est pas ma décision, a-t-il commenté. C’est l’équipe qui compte, et non pas si je vais jouer ou non. »

L’addition de Subban aiderait certainement grandement son équipe.

Selon ce qu’on a vu vendredi, Therrien pourrait avoir Andrei Markov, Josh Gorges ou P.K. Subban sur la glace en tout temps, une profondeur à la défense qu’on n’a pas vue depuis longtemps chez le Canadien.

« C’est le bon moment d’être un gardien », a noté Price en souriant.

Quant à Pacioretty, son retour inattendu ne devrait pas surprendre tant que ça.

On parle d’un joueur qui a gagné le trophée Bill Masterton la saison dernière quand il a effectué un retour au jeu à la suite d’une commotion cérébrale combinée à une grave blessure au cou qui l’avaient tenu à l’écart du jeu pour les 15 derniers matchs de la saison régulière et sept matchs éliminatoires en 2010-11. Il avait aussi eu une côte fracturée plus tôt cette saison-là lorsque atteint par une rondelle lors d’un match à Buffalo.

Même s’il avait dû être transporté à l’hôpital, il n’avait alors raté aucun match. Et si le Canadien avait gagné son septième match de la série contre les Bruins, il avait obtenu l’autorisation des médecins de revenir au jeu pour la deuxième ronde des séries, à peine deux mois après les graves blessures décrites ci-haut.

Et voilà qu’à peine six jours après une opération d’urgence, il a pris part à tous les exercices commandés au cours d’une séance d’entraînement particulièrement longue et exigeante, et ce une journée après avoir chaussé les patins pour la première fois depuis son intervention chirurgicale.

« Les médecins m’ont ni plus ni moins remis la décision entre mes mains et je ne pouvais pas vraiment aggraver ma situation. C’est dans ma nature compétitive de pousser le plus que je peux, a-t-il expliqué. Tout est entre mes mains. Peut-être qu’on n’aurait pas dû, parce que si ce n’était que de moi je jouerais (samedi). »

Therrien n’a pas voulu dire si Pacioretty pouvait être prêt à revenir au jeu, mais il a été impressionné par ce qu’il a vu de lui à l’entraînement.

« C’est une plaisante surprise, a-t-il dit. Même s’il a manqué une semaine d’entraînement, il pouvait suivre ses coéquipiers. C’est une vraie bonne nouvelle. »

À la fin de l’entraînement, le Canadien a annoncé que Mike Blunden était cédé aux Bulldogs d’ Hamilton. Il avait été rappelé en l’absence de Pacioretty mais n’a pris part à aucun match. Avec Blunden, l’équipe était à la limite permise de 23 joueurs, mais ça c’est avec le nom de Pacioretty inscrit sur la liste des blessés.

 

La LNH sur Facebook