Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Subban ne sait pas au juste quand il reviendra au jeu

mercredi 2013-01-30 / 15:05 / LNH.com - Nouvelles

Par Erin Nicks - Correspondante LNH.com

Partagez avec vos amis


Subban ne sait pas au juste quand il reviendra au jeu

OTTAWA – La dernière fois que P.K. Subban a endossé l’uniforme du Canadien pour un match c’était il y a presque 10 mois. Mais maintenant que le lock-out et sa dispute contractuelle sont terminés, le volubile défenseur a bien hâte de revenir au jeu.

« Tout m’a manqué, le jeu, mes coéquipiers, a-t-il dit mercredi. J’ai grandi en jouant au hockey, c’est ce que j’ai fait toute ma vie et j’ai hâte de recommencer. »

Subban a chaussé les patins avec ses coéquipiers pour la première fois mercredi matin lors de l’échauffement facultatif en vue du match contre les Sénateurs à Ottawa, après lequel il a été entouré par une horde de médias auxquels il s’adressait pour la première fois depuis qu’il a signé un pacte de deux ans pour 5,75 millions $ lundi soir.

« Je n’ai vu que quelques-uns de mes coéquipiers, a-t-il raconté. C’était volontaire. Je ne voulais pas trop m’impliquer alors qu’ils ont à disputer deux matchs en deux soirs. Nous avons parlé un peu au déjeuner, mais je vais attendre après le match. Nous aurons ensuite quelques jours de congé où nous pourrons passer beaucoup de temps ensemble. »

Subban ne savait pas trop quand il allait reprendre son poste dans la formation mais entre-temps il appréciait d’avoir l’occasion de se préparer.

« Je me suis très bien senti aujourd’hui, a-t-il dit. Je vais continuer à m’entraîner pour être prêt. Mais pour le moment, on n’a pas fixé de date à mon retour. Ce n’est pas ma décision. Je vais prendre tous les jours pour continuer à retrouver ma forme de match le plus vite possible.

« J’ai discuté avec (le directeur général) Marc Bergevin et (l’entraîneur) Michel Therrien. C’est très positif. Ils veulent que la transition soit facile pour moi et c’est important, spécialement quand on a été loin de l’équipe et raté le camp d’entraînement ainsi que les premiers matchs. Notre équipe va extrêmement bien présentement, c’est une motivation pour moi à revenir et faire partie de tout ça. »

Subban sait très bien que ses problèmes contractuels ont beaucoup fait jaser à Montréal mais il insiste pour dire que c’est le passé et qu’il faut regarder vers l’avant.

« Une fois de retour au vestiaire, ça devient un concept d’équipe, a-t-il déclaré. Ca concerne tout le monde, pas un seul individu. J’estime que nous avons fait un excellent travail depuis le début de la saison. Vous regardez l’équipe par rapport à l’an dernier, c’est complètement différent. Je veux juste essayer de m’intégrer et contribuer de quelque façon que je peux.

« Je n’ai jamais rien pris de personnel (durant sa grève personnelle). Des deux côtés on a continué d’agir en professionnels et j’ai été surpris de voir comment les choses se sont bien passées. C’était ma première négociation de contrat et il n’y a pas de ressentiment d’un côté ou de l’autre. On a fini par avoir une entente et le plus vite on laissera tout cela derrière nous le mieux ce sera pour toute l’équipe. Il n’est plus question de moi, c’est une affaire d’équipe. »

Subban s’est bien sûr entraîné pendant qu’il devait rester loin de ses coéquipiers mais ce n’était pas du tout comme être sur la glace pour un match de la LNH.

« Peu importe comment vous forcez pour patiner, il faut ressentir tous les coups, a-t-il expliqué. Cela prend du temps. Mais je pense avoir tenté de me préparer du mieux que j’ai pu et j’ai vraiment hâte à ce premier match. »

Subban réalise que son absence a constitué un problème, mais il est reconnaissant du support fourni par les amateurs et ses coéquipiers. Quant aux rumeurs voulant que certains ne soient pas si contents de le revoir, il n’en fait pas de cas.

« J’apprécie beaucoup les partisans, a-t-il dit. Ils ont continué de me supporter, et c’est pourquoi ma position n’a pas changé, à savoir ce que je pense de la ville, de l’organisation et de mes coéquipiers. Je n’écoute pas les rumeurs. Je pense que personne ne le fait dans le vestiaire ou dans l’organisation. On laisse ça à l’extérieur et tout ce qui compte est ce qui se passe dans le vestiaire. Nous nous entendons tellement bien, il faut continuer ainsi.

« Quand il sera temps de jouer pour moi, je jouerai, lorsque l’équipe décidera qu’elle a besoin de moi. »

 

La LNH sur Facebook