Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Touchette : Le défi de Therrien est de mettre Subban au pas

mercredi 2013-01-30 / 14:35 / LNH.com - Nouvelles

Par Serge Touchette - Chroniqueur LNH.com

Partagez avec vos amis


Touchette : Le défi de Therrien est de mettre Subban au pas

P.K. Subban a fait l'objet de plusieurs critiques, parfois cinglantes, au cours des dernières semaines.

Un peu tout le monde lui a reproché d'avoir eu les yeux plus gros que la panse dans ses négociations de contrat avec le Canadien.

Il a joué le tout pour le tout et vous savez quoi ? Il n'avait pas complètement tort. Pourquoi ? Parce que dans un monde où certaines équipes accordent parfois des contrats démesurés, il a choisi de lancer les dés et de mener une guerre d'usure contre Marc Bergevin.

Le hic, c'est que le directeur général du Canadien n'a pas bronché.

Subban a pris un risque calculé, mais il s'est cogné contre une tête plus dure que la sienne.

Et il n'a rien perdu pour la bonne raison qu'il n'avait rien à perdre au départ. Tu perds quoi au juste quand tu décroches un contrat de deux ans évalué à 5.75$ millions ? Et dans deux ans, il touchera le gros lot, même un peu plus.

En d'autres mots, sa défaite, qui n'en n'est pas vraiment une, n'incitera personne, on s'entend, à vider sa boîte de Kleenex.

Le plan de relance

Au cours des derniers jours, ils ont été nombreux à suggérer une transaction impliquant Subban.

Oh, les moteurs !

Subban fait partie intégrante du plan de relance du Canadien au même titre que Galchenyuk, Price et Gallagher, entre autres.

Le défenseur de 23 ans est peut-être dérangeant, il ne fait pas toujours l'unanimité dans le vestiaire, mais son riche talent en fait un joueur qui représente un bien beau défi pour Michel Therrien et ses lieutenants.

Subban, c'est un pur-sang, qui a besoin d'être dompté, guidé et encadré. Un gros contrat, en effet.

Mais tu n'échanges pas un joueur de ce calibre uniquement parce qu'il sort des rangs de temps à autre.

Pendant plusieurs années, les amateurs, à grands cris, ont déploré l'absence de jeunes joueurs talentueux chez le Canadien.

Maintenant que le CH compte quelques beaux bijoux dans la vitrine du Centre Bell, ce n'est pas le moment de vider la bijouterie.

Des vitamines

En début de semaine, j'ai été un brin surpris à la lecture de ces quelques lignes sur un autre site internet: « La question était sur toute les lèvres à savoir si le Canadien garderait et Alex Galchenyuk et Brendan Gallagher avec le grand club ... »

Vraiment ? Y-avait-il encore quelqu'un à Montréal qui se posait une telle question ? Franchement.

En confirmant leur place dans la formation pour la balance de la saison, Marc Bergevin aura pris la seule décision possible, les deux recrues ayant gagné leurs galons, haut la main.

Non seulement ils contribuent à l'attaque, mais, grâce à leur combativité, à leur rapidité aussi, ils donnent de l'énergie à l'équipe. De l'énergie et des munitions à un troisième trio désormais digne de ce nom.

Galchenyuk et Gallagher, ce n'est pas seulement deux joueurs remplis de promesses; c'est de la vitamine C pour le reste de l'équipe. On l'a encore constaté, mardi soir: ils stimulent leurs coéquipiers.

C'est aussi la preuve que de la nouvelle direction de l'équipe veut changer les choses. Tant mieux. Ne partons pas en peur, mais une bouffée d'air frais souffle sur le Centre Bell, messieurs, dames.

Il y a quelques mois, j'ai cru qu'il s'agissait de paroles en l'air quand Marc Bergevin et Michel Therrien, combien enthousiastes, ont signifié leurs intentions de prendre les moyens nécessaires pour revigorer la concession.

Depuis le début de la saison, ils passent de la parole aux actes.

Ils n'ont pas lésiné dans le dossier Scott Gomez, Therrien, l'autre jour, ne s'est pas gêné pour sortir Lars Eller de la formation après une contre-performance du Danois et voilà que l'état-major parie sur deux joueurs qui n'ont pas encore de poil au menton.

Est-ce que l'ancien régime aurait pris le même pas pari ? Pas sûr.

Autre constatation: les joueurs, visiblement, s'amusent sur la glace. Et ils ont acheté rapidement le système de Therrien.

Cela dit, c'est dans la misère qu'on mesure la force de caractère d'une équipe. Et jusqu'ici, le Canadien va assez bien, merci. Faudra voir.

Mais dans l'attente de la première tempête, il donne l'impression d'être mieux armé.

Est-ce vraiment le début d'un temps nouveau ?

 

La LNH sur Facebook