Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Invaincus, les Hawks entreprennent un difficile voyage

mercredi 2013-01-30 / 13:56 / LNH.com - Nouvelles

Par Brian Hedger - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Invaincus, les Hawks entreprennent un difficile voyage

CHICAGO – Les Blackhawks de Chicago vont bien par les temps qui courent, et tout indique que le succès se poursuivra.

Cependant, ce qui s’en vient pour eux n’est pas de tout repos, même pour une équipe en feu comme Chicago (6-0-0), qui a enregistré un nouveau record de concession, dimanche, pour le nombre de victoires pour entamer une saison en battant les Red Wings de Detroit, des rivaux de division.

Après avoir disputé leurs six premières rencontres en neuf jours (dont quatre sur la route), les Blackhawks amorceront un difficile voyage de six parties à l’étranger dès mercredi, face au Wild du Minnesota (3-2-1).

Chicago sera sur la route pour 14 jours, alors que le United Center sera occupé par Disney on Ice. Un compte de fées dont la fin n’offre aucune garantie pour les Blackhawks. Le voyage sera une bonne occasion pour évaluer l’équipe.

« Ce sera un gros test », a dit l’attaquant Marian Hossa, qui a amassé au moins un point dans cinq des six premières rencontres et qui compte cinq filets à sa fiche. « Nous sommes contents de notre début, mais il ne s’agit que de six rencontres. Nous essayons de ne pas nous emporter avec ça, car ce n’est que le début de la saison et nous savons à quel point ces rencontres sur la route seront importantes. Ce sera un véritable test et lorsque nous reviendrons à la maison au terme des six matchs, nous saurons où nous-nous situons. »

Ils souhaitent être exactement au même point que lorsqu’ils ont quitté la ville des vents, mardi, c’est à dire en menant la ligue au chapitre des points et en trouvant des manières de remporter des matchs qu’ils auraient probablement perdus lors des dernières campagnes.

Les Blackhawks ont été impressionnants à certains égards lors de leur remarquable séquence de victoires en démontrant des efforts soutenus sur tous les fronts : l’attaque, la défensive et le gardien Corey Crawford, deuxième étoile en titre lors de la dernière semaine dans la LNH. Ils ont également profité de rebonds favorables qui ont aidé l’équipe à demeurer invaincue. Ils en auront besoin encore pour poursuivre sur leur lancée.

Après avoir croisé le fer avec le Wild, une équipe qui disputera un deuxième match en autant de jours, Chicago aura à son tour à jouer deux fois en deux soirs à Vancouver et Calgary, au cours du week-end. Les Blackhawks prendront ensuite la direction de San Jose, Phoenix et Nashville, la semaine prochaine.

C’est un défi important lorsque l’on considère le fait que quatre de ces cinq équipes ont pris part aux séries éliminatoires, la saison dernière, tandis que l’équipe qui n’y est pas parvenue, les Flames de Calgary, a raté les séries par un rang au classement.

Les Blackhawks semblent être une équipe différente, même si la plupart des joueurs sont de retour. Ils ont davantage confiance en leurs moyens par rapport aux deux dernières campagnes et ils sont plus expérimentés. Qui plus est, l’équipe a davantage de profondeur de qualité, de l’aveu même de l’entraîneur Joel Quenneville.

C’est pourquoi les Blackhawks voient davantage le voyage à venir comme une opportunité et non comme un piège.

« C’est évident que c’est un voyage difficile, aucun doute », a dit l’attaquant Viktor Stalberg, qui évolue sur le troisième trio à Chicago, cette saison. « Nous affrontons de bonnes équipes, mais nous aimons penser que nous faisons partie de l’élite du circuit et qu’ils doivent être plus craintifs à l’idée de nous affronter que l’inverse. Nous sommes heureux de la manière dont nous jouons récemment et nous voulons transporter cet état d’esprit sur la route. »

Quenneville serait également heureux si l’état d’esprit de son équipe demeurait le même. Plutôt que de tenter des jeux de dentelle avec leur talent offensif, les Blackhawks ont emprunté une approche plus simple des deux côtés de la ligne rouge, abordant les matchs comme s’ils étaient tous disputés sur la route.

Pourquoi changer maintenant ?

« Je crois que nous voulons jouer de la même manière », a dit Quenneville, mardi, après la deuxième pratique complète de l’équipe depuis le début de la saison seulement. « Chaque match sera comme un match des séries. Tout le monde sera excité à l’idée de nous affronter, mais c’est ce qui arrivera dans toutes les rencontres, que nous soyons impliqués ou pas. Cette saison, les matchs sont perçus comme des rencontres des séries. Des rencontres de quatre points qui influencent beaucoup le classement. C’est tôt dans la saison, mais les matchs ne sont pas moins importants. »

Peu importe comment le plus long voyage de la saison se terminera, il pourrait jouer un rôle crucial sur la suite des choses. Après leur retour au United Center, le 12 février, Chicago disputera 22 de ses 36 dernières rencontres à domicile, ayant donc déjà disputé près de la moitié de son calendrier sur la route.

« C’est fantastique en ce moment, a dit Stalberg. Si nous pouvons effectuer un bon travail et remporter quelques rencontres lors de ce voyage, nous devrions être en bonne position à notre retour à la maison. »

 

La LNH sur Facebook