Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Zibanejad a surmonté l’adversité pour revenir à Ottawa

mercredi 2013-01-30 / 13:15 / LNH.com - Nouvelles

Par Tal Pinchevsky - Journaliste LNH.com

Partagez avec vos amis


Zibanejad a surmonté l’adversité pour revenir à Ottawa

Fin octobre 2011, quand les Sénateurs ont décidé de renvoyer leur plus grand espoir en Suède après un essai de neuf matchs dans la LNH, on s’entendait pour dire que Mika Zibanejad serait bientôt de retour à Ottawa.

Et quand l’attaquant du Djurgardens IF Stockholm de la ligie d’élite de son pays a marqué le but victorieux qui procurait la médaille d’or à son pays en prolongation contre la Russie au Championnat du monde de hockey junior 2012, encore une fois on s’est dit qu’on le reverrait incessamment dans la LNH.

Les Sénateurs ont profité du récent lock-out pour voir à bien développer leurs meilleurs espoirs. Ils ont donc insisté pour que Zibanejad reste avec leur filiale de la Ligue Américaine à Binghamton plutôt que de retourner viser une deuxième médaille d’or au Mondial junior.

Il a finalement été rappelé lundi et le lendemain il était choisi première étoile à l’issue de la victoire de 3-2 contre les Capitals de Washington à son premier match dans la LNH en plus d’un an.

C’était un bel exploit pour le jeune centre de 19 ans qui ne l’a pas eu facile jusqu’ici cette saison.

« Il n’a pas amassé autant de points que tout le monde avait prévu. Il a beaucoup de talent en attaque, c’est juste qu’il a été malchanceux », a déclaré son entraîneur à Binghamton Luke Richardson, qui était adjoint à Ottawa la saison dernière. « Il frappait des poteaux ou ratait la cible. »

Avec un but et cinq points à ses 15 premiers matchs dans la Ligue Américaine, Zibanejad a été éprouvé, et ses difficultés ont été vraisemblablement exacerbées par le fait d’être loin de chez lui. Il a bien récolté deux mentions d’aide lors d’un match contre Bridgeport le 24 novembre, mais ses problèmes à sa première saison complète en Amérique du Nord étaient appelés à augmenter.

À la suite de ce match, le jeune Suédois a dû se faire enlever ses quatre dents de sagesse, ce qui l’a forcé à s’absenter juste comme il semblait vouloir débloquer.

Et les choses ont empiré rapidement.

En cours de réhabilitation, Zibanejad a subi une infection à la gorge qui a prolongé son absence et juste comme il s’apprêtait à revenir au jeu, voilà qu’il a été victime de la grippe qui se répandait dans le vestiaire. Il a donc raté plus d’un mois d’activités pour des raisons n’ayant rien à voir avec le hockey.

« J’étais à l’écart pour six ou sept semaines et je ne pouvais rien faire, a-t-il expliqué. J’ai pu retrouver la forme assez rapidement mais ç’a été difficile, c’est certain. »

Zibanejad est revenu dans la formation le 12 janvier et il a dirigé quatre tirs au filet dans un gain de 4-2 sur Norfolk. Quatre soirs plus tard, il était crédité d’une passe dans une autre victoire de 5-1 sur Rochester. Son retour au jeu était réussi après une période de réhabilitation longue et frustrante qui a également pu affecter sa confiance.

« C’est un jeune qui se retrouve loin de chez lui pour la première fois. Je ne sais pas s’il se nourrissait bien, mais son corps était vraiment mal en point, a expliqué Richardson. Je pense que ça l’a affecté mentalement. Non seulement son corps était abîmé, je pense que son état d’esprit était aussi touché. On l’a fait travailler vraiment fort au gymnase et sur la glace. Je pense qu’il en avait assez de s’entraîner. Il était prêt à rejouer. »

Ayant pris bonne note de l’engagement de son jeune joueur, Richardson l’a promu dans le premier trio en compagnie de Stéphane Da Costa et Mark Stone, une décision qui a rapporté puisque Zibanejad a marqué lors de trois matchs consécutifs. Cette poussée a attiré l’attention des Sénateurs, qui l’ont donc rappelé lundi, juste à temps pour le match contre les Capitals et celui contre le Canadien mercredi.

Zibanejad a contribué au premier but des Sénateurs contre les Capitals, récoltant ainsi son premier point dans la LNH depuis celui amassé à son tout premier match le 7 octobre 2011.

« Je me sens de mieux en mieux, confiait-il avant le match de mardi. J’ai plus de confiance quand j’ai la rondelle et pour être créatif. J’ai l’impression d’être plus rapide et plus fort, et j’essaie d’améliorer toutes les facettes de mon jeu. »

 

La LNH sur Facebook