Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Les Islanders battent facilement les Penguins 4-1

mardi 2013-01-29 / 23:10 / LNH.com - Nouvelles

Par Chris Adamski - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Les Islanders battent facilement les Penguins 4-1


PITTSBURGH – Après presque cinq ans de frustration, les Islanders de New York viennent de l’emporter pour une deuxième fois consécutive dans la ville de l’acier.

Matt Moulson a obtenu un but et une mention d’aide, Evgeni Nabokov a effectué 37 arrêts et New York a fait preuve de vitesse en plus de bien jouer défensivement pour venir à bout des Penguins de Pittsburgh mardi soir par la marque de 4-1.

Il s’agissait d’une deuxième victoire de suite pour les Islanders à Pittsburgh, eux qui s’étaient auparavant retrouvés dans le rôle des perdants lors de leurs treize dernières visites, que ce soit au Mellon Arena ou au Consol Energy Center, entre le 21 décembre 2007 et le 27 mars 2012.

Casey Cizikas a marqué son premier but en carrière dans la LNH, alors que Michael Grabner et John Tavares ont aussi touché la cible pour les Islanders (3-2-1), qui ont récolté au moins un point dans quatre de leurs cinq dernières parties.

Nabokov a rarement été mis à l’épreuve et est venu bien près de réaliser son 53e blanchissage en carrière, mais Pascal Dupuis a fait vibrer les cordages alors qu’il ne restait que 1:09 à faire au match. Néanmoins, Nabokov a porté sa fiche à 10-2 en carrière contre Pittsburgh, et il a profité d’un excellent effort défensif de son équipe, qui a blanchi les Penguins en neuf minutes d’avantage numérique, en plus de frustrer et museler l’attaque redoutable des Penguins.

Pittsburgh, la seule équipe de l’association de l’Est qui n’a toujours pas connu la victoire à domicile cette saison, a subi la défaite pour une troisième fois en quatre rencontres. Les Penguins n’ont marqué que six buts en temps réglementaire au cours de cette séquence et, à l’exception du but de Dupuis contre les Islanders, ils ont tous été l’œuvre de leur trio de vedettes, Sidney Crosby, Evgeni Malkin et James Neal.

Le but de Dupuis a permis aux Penguins d’éviter de se faire blanchir à domicile pour la première fois depuis le 12 mars 2011. Les Islanders n’ont pas réussi cet exploit à Pittsburgh depuis près de 28 ans.

La fin de la deuxième période a été le seul moment où les Penguins ont semblé prendre le contrôle du match de mardi. Tirant déjà de l’arrière 2-0, Pittsburgh a passé un long moment dans le territoire des Islanders, ce qui a permis à la foule record de 18 657 spectateurs de se manifester.

Mais les Penguins ont par la suite écopé de deux pénalités consécutives, et les Islanders ont marqué lors de chacune d’elles, mettant ainsi le match pratiquement hors de portée.

Tavares a d’abord inscrit son deuxième but en autant de rencontres, à la suite d’un très beau jeu de passes pendant l’attaque à cinq. Moulson a effectué une passe sur réception à Tavares, qui en a profité pour battre Marc-André Fleury dans le haut du filet du côté du bâton alors que ce dernier glissait de l’autre côté.

Moins de deux minutes plus tard, Moulson a marqué pour la quatrième fois à ses quatre derniers matchs, sautant sur une rondelle libre qui est revenue directement sur la lame de son bâton alors qu’il se trouvait seul dans l’enclave. Le tir de Brad Boyes a raté la cible, mais est revenu vers Moulson après avoir frappé la rampe.

Si Pittsburgh entretenait un espoir de revenir dans le match, il s’est évanoui lorsque les Penguins ont été incapables de marquer pendant une supériorité numérique de cinq minutes, résultat d’une pénalité majeure pour avoir donné de la bande infligée à Colin McDonald.

Lui qui avait été laissé de côté par les Islanders dimanche dernier lors de la défaite des siens en prolongation à Winnipeg, Cizikas a inscrit son premier but en carrière à 16:01 de la première période. Il a bloqué une tentative de dégagement de Paul Martin dans le coin de la patinoire à la droite de Fleury avant de s’emparer de la rondelle et de battre le gardien des Penguins de vitesse en contournant le filet.

Grabner a porté le pointage 2-0 moins de sept minutes après le début du deuxième tiers lorsqu’il a volé la rondelle à Deryk Engelland à la ligne bleue des Islanders avant d’utiliser sa vitesse pour se présenter seul devant Fleury. Ce dernier a partiellement effectué l’arrêt sur le tir des poignets de Grabner, mais la rondelle a roulé sur son épaule avant de pénétrer dans le filet. C’était un quatrième but pour Grabner cette saison, un sommet chez les Islanders.

C’était tout ce dont la défensive des Islanders avait besoin, elle qui a commis très peu de revirements (deux seulement contre 11 pour Pittsburgh) en plus de limiter les bonnes chances de marquer des Penguins.

La brigade défensive de New York a profité de la présence de Travis Hamonic, qui avait subi une blessure au bas du corps dimanche dernier, mais qui a pris tout le monde par surprise en participant à l’entraînement des siens mardi matin.

 

La LNH sur Facebook