Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
 

Gretzky heureux de n’être qu’un partisan de la LNH… pour l’instant

lundi 2013-01-28 / 18:44 / LNH.com - Nouvelles

Par Dan Rosen - Journaliste Principal NHL.com

Partagez avec vos amis


Gretzky heureux de n’être qu’un partisan de la LNH… pour l’instant

LAS VEGAS -- Wayne Gretzky est flatté chaque fois que son nom est mentionné pour un poste de direction dans la Ligue nationale de hockey, mais il prétend n’avoir eu aucune discussion sérieuse avec quelque organisation que ce soit à propos d’un éventuel emploi. Et il ne prévoit pas en avoir dans un avenir rapproché.

« Je me sens honoré qu’on mentionne mon nom et qu’on parle de moi », a avoué Gretzky à LNH.com lundi au Bellagio, où il organise le 11e camp de hockey annuel Wayne Gretzky. « Je discute avec plusieurs bons amis dans le monde du hockey et on parle beaucoup de hockey, mais en vérité, je n’ai jamais eu de conversations sur un sujet précis avec qui que ce soit. »

« En ce moment, je n’ai pas envie de retourner dans ce monde où il y a beaucoup de pression. Ce n’est pas dans mes projets à l’heure actuelle. »

Le nom de Gretzky est revenu à l’avant-plan la semaine dernière lorsque des rumeurs ont laissé entendre qu’il avait discuté avec Maple Leaf Sports & Entertainment à propos du poste de président des Maple Leafs.

Gretzky a vite démenti ces rumeurs sur les ondes de Hockey Night in Canada Radio en déclarant qu’il n’avait jamais discuté d’un éventuel poste avec quiconque de MLSE.

Il a ajouté que la seule équipe qui l’avait approché dernièrement était les Kings de Los Angeles, mais Gretzky a affirmé lundi qu’il n’y avait jamais eu d’échanges sérieux au sujet d’un emploi avec son ancienne formation.

« [Le directeur général des Kings] Dean Lombardi est un de mes bons amis et depuis quatre ans, il me demande fréquemment de venir le rencontrer pour discuter plus sérieusement de ce que je pourrais faire au sein de l’organisation, a admis Gretzky. Je lui réponds toujours que c’est très gentil de sa part et qu’il n’a qu’à m’appeler s’il veut parler de hockey. »

« C’est agréable de savoir qu’il veut prendre le temps de s’asseoir et de discuter avec moi. C’est une bonne personne et j’ai vécu de bons moments avec Dean. Je suis fier de voir ce qu’il a accompli à Los Angeles en remportant enfin la Coupe Stanley. »

Toutefois, Gretzky aimerait revenir dans la LNH à un moment donné dans sa vie, mais il ne sait pas encore quand et de quelle façon.

Il a quitté la LNH le 24 septembre 2009, lorsqu’il a remis sa démission en tant qu’entraîneur-chef des Coyotes de Phoenix après trois années de service.

« Je ne sais pas ce que je veux faire, a poursuivi Gretzky. Je n’y pense pas vraiment. Ma vie est assez remplie en ce moment. Je suis souvent à la maison, mais je suis très occupé. C’est plutôt nouveau pour moi. »

« Quand on est un hockeyeur professionnel ou un athlète professionnel, c’est toute notre vie. C’est difficile à expliquer aux gens, parce qu’il faut presque être égoïste pour avoir du succès en tant qu’athlète professionnel. En raison de cet égocentrisme, il faut s’assurer d’être bien entouré, que ce soit par votre femme et vos enfants ou par vos parents. Ils doivent réaliser qu’à ce moment précis de votre vie, c’est tout ce à quoi vous pensez. Il n’y a que le sport. Maintenant que je n’ai plus ça, je peux passer plus de temps avec mes proches et ma famille. »

Et c’est justement la famille qui comble Gretzky en dehors du hockey.

« Une des choses dont je suis le plus fier, c’est que notre famille est capable de passer tous les étés, de juin à août, ensemble à notre chalet. C’est ce dont ma femme et moi avons toujours rêvé, a révélé Gretzky. La chance nous a souri et on a trouvé un superbe endroit en Idaho qu’on adore. C’est une des raisons pour lesquelles je n’ai pas envie de retourner travailler maintenant : je ne veux pas perdre mes précieux mois de juin, juillet et août. À l’heure actuelle, et c’est assez égoïste de ma part, je ne veux pas perdre ça et c’est pour ça que je crois que le moment n’est pas venu pour moi de retourner dans le monde du hockey. C’est aussi simple que ça. »

Cependant, Gretzky admet qu’il parvient difficilement à remplacer les sensations que procure la compétition dans sa vie.

« Je m’ennuie de la victoire, a ajouté Gretzky. Dans ce que je fais en ce moment, que ce soit à mon entreprise vinicole ou à mon restaurant, il faut travailler tous les jours et être créatif pour améliorer son image ou l’entreprise. Or, il n’y a pas de hauts et de bas comme dans le monde du sport professionnel. Pour un athlète, la vie est une montagne russe. Quand on gagne, on est au paradis et quand on perd, c’est la catastrophe. On est payé pour jouer, mais aussi pour gagner. »

Pour l’instant, il se contente de regarder les autres gagner.

« Rien n’arrive pour rien et présentement, ce n’est pas le moment pour moi d’être dans le monde du hockey, a conclu Gretzky. En fait, j’y participe parce que je suis un amateur de hockey. J’aime le regarder et je suis très heureux que la saison soit recommencée et qu’on joue enfin au hockey. »

Suivez Dan Rosen sur Twitter : @drosennhl

 

La LNH sur Facebook