Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Super 16: Les Hawks premiers avec leur formidable début de saison

lundi 2013-01-28 / 14:53 / LNH.com - Nouvelles

Par Dave Lozo - Journaliste LNH.com

Partagez avec vos amis


Super 16: Les Hawks premiers avec leur formidable début de saison

La saison bat son plein, avec 72 parties déjà disputées au cours des huit derniers jours.

Évidemment, il y a eu quelques surprises et certaines équipes ont performé à la hauteur des attentes. Pendant que certains joueurs ont fait les manchettes avec un bon départ, oui nous surveillons tous la performance de Patrick Marleau, beaucoup de joueurs connaissent d’excellents débuts de campagne et n’attirent pas autant d’attention.

Dans la deuxième publication du Super 16, nous jetons un coup d’œil sur les joueurs qui n’ont pas fait les manchettes comme ils l’auraient mérité, après un peu plus d’une semaine d’action.

RANG ÉQUIPE
LA SEMAINE DERNIÈRE
COMMENTAIRES
1 6 Blackhawks de Chicago: Sans faire de bruit, Dave Bolland connaît un bon début de saison, lui qui apprivoise un nouveau rôle au centre du deuxième trio. Il a marqué trois buts et amassé une passe, alors qu’il voit plus d’action et de temps de glace en avantage numérique avec les joueurs plus doués des Hawks.
2 8 Sharks de San Jose: Tous les entraîneurs de la LNH voudraient avoir Joe Pavelski au sein de leur équipe. Pendant que Patrick Marleau et Joe Thornton font les manchettes, Pavelski a récolté deux buts et huit passes en cinq rencontres. Il fait ces petites choses qui n’apparaissent pas sur la feuille de pointage et il en a fait beaucoup déjà.
3 1
Bruins de Boston: Nathan Horton est en santé et il retrouve la forme, après pratiquement une année d’absence à cause d’une commotion cérébrale. L’entraîneur Claude Julien a affirmé que le fait d’avoir Horton de retour lui donnait une arme offensive de plus, mais plus important, permettait à tous ses avants de se retrouver au bon endroit dans l’alignement.
4 4 Blues de St. Louis: Il est facile d’oublier que le centre Andy MacDonald a amassé près d’un point par match, au cours des deux dernières saisons, puisqu’il n’a disputé que 73 rencontres à cause des blessures. Il produit au même rythme depuis le début de la campagne, lui qui récolte les bénéfices (2B, 3P) en jouant aux côtés de Vladimir Tarasenko.
5 2 Penguins de Pittsburgh: Il n’y a pas de marqueur inattendu chez les Penguins, mais le défenseur Paul Martin connaît un bon départ. Il a marqué un but et récolté deux passes en cinq rencontres et a été très efficace en défensive cette saison. Il a passé plus de trente minutes sur la glace (30:26) dimanche à Ottawa.
6 16
Sénateurs d'Ottawa: Les Sénateurs étaient une équipe différente, la saison dernière, après l’acquisition de Kyle Turris et ce dernier continue de faire la différence, cette année. Il a marqué quatre buts en cinq rencontres et il ressemble de plus en plus à un joueur étoile régulier à Ottawa.
7 NC
Lightning de Tampa Bay: Steven Stamkos, Martin St. Louis et Vincent Lecavalier font tout ce qu’on attendait d’eux, mais c’est une recrue du nom de Cory Conacher, joueur le plus utile en titre dans la Ligue américaine de hockey, qui a fait une entrée en scène marquée. Il a récolté sept points en cinq rencontres et s’est imposé comme un candidat au trophée Calder.
8 NC
Devils du New Jersey: Avez-vous déjà entendu parler d’Ilya Kovalchuk ? Le nom pourrait vous dire quelque chose et ses statistiques ne passent pas sous le radar. Mais son jeu défensif, qui a déjà été un gros point d’interrogation, est maintenant une force. En 105 minutes et 37 secondes de jeu cette saison, il ne s’est jamais retrouvé sur la patinoire lorsque l’adversaire a inscrit un but.
9 3 Rangers de New York: Avec Marian Gaborik, Rick Nash et Brad Richards sur le même trio, il y a évidemment un manque de production sur les autres lignes. Mais de tous les joueurs qu’on voyait possiblement prendre ce rôle en charge, peu de gens envisageaient de voir Taylor Pyatt marquer trois buts en cinq rencontres. Il s’est avéré la révélation au sein d’un noyau d’attaquants qui manque de profondeur, après les trois canons offensifs.
10 5 Kings de Los Angeles: Le premier marqueur des Kings est Kyle Clifford, avec cinq points en quatre rencontres. Il avait enregistré 12 points en 81 rencontres l’an dernier et pendant que les Anze Kopitar, Jeff Carter et Dustin Brown tentent de retrouver leurs repères, Clifford démontre qu’il peut faire plus que jeter les gants.
11 NC Canadien de Montréal: Aucun joueur, individuellement parlant, ne connaît un départ qui pourrait lui mériter davantage d’attention, mais en tant que groupe, les Canadiens jouent de l’excellent hockey à forces égales. Un seul joueur a un différentiel négatif (Lars Eller, moins-1) et l’équipe n’a alloué que deux buts à cinq contre cinq, cette saison.
12 10 Canucks de Vancouver: Zack Kassian, 22 ans, a marqué trois fois en cinq rencontres. Cody Hodgson, que les Canucks ont échangé aux Sabres pour obtenir Kassian, lors de la dernière date limite des transactions a également trois buts en cinq parties. Kassian a évolué à l’occasion avec les Sedin et tient son bout en l’absence de David Booth et Ryan Kesler.
13 NC Wild du Minnesota: L’arrivée de Zach Parisé a donné une deuxième vie à Dany Heatley. Après avoir vu sa production baisser précipitamment depuis la saison 2007-08, il a marqué quatre filets en cinq rencontres. La saison dernière, lorsque Heatley a inscrit 24 buts en 82 matchs, il n’a marqué son quatrième filet de la campagne qu’au 13e match de la saison.
14 14 Stars de Dallas: Stéphane Robidas est parmi les meneurs de la ligue au chapitre des plus/moins, à plus-6. Il est deuxième chez les Stars avec 10 tirs bloqués et 13 mises en échec. Le joueur de 35 ans ne sera jamais mentionné parmi les candidats au trophée Norris, mais il connaît un excellent départ.
15 NC
Jets de Winnipeg: Tobias Enstrom a vu ses statistiques descendre la saison dernière. Il est passé de 72 parties jouées à 62 et de 51 points à 33. Toujours est-il qu’en santé, depuis le début de la saison, le diminutif défenseur passe en moyenne plus de 26 minutes sur la glace à chaque match.
16 13 L'Avalanche du Colorado: Comme joueur des Rangers la saison dernière, John Mitchell jouait environ dix minutes par match, mais son temps de glace a descendu à mesure que la saison progressait. Comme joueur de l’Avalanche, il joue environ 14 minutes par match, il voit de l’action en avantage numérique comme en infériorité numérique. Il a marqué deux buts en quatre rencontres, lui qui en a inscrit cinq en 63 parties l’an dernier. Il a également remporté 62,5 pour cent de ses mises en jeu (5-0 lors des mises au jeu en infériorité numérique).
Ils sont passés bien près de faire partie de la liste : Nashville, Detroit, Anaheim, Edmonton, Caroline

Suivez Dave Lozo sur Twitter: @DaveLozo

 

La LNH sur Facebook