Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Le jeune Alex Galchenyuk impressionne de plus en plus avec le Canadien

dimanche 2013-01-27 / 23:19 / LNH.com - Nouvelles

Par Richard Milo - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Le jeune Alex Galchenyuk impressionne de plus en plus avec le Canadien

MONTRÉAL – Le Canadien doit prendre une décision cette semaine mais à voir comment il se comporte depuis le début de la saison, il serait surprenant que le jeune Alex Galchenyuk ne reste pas à Montréal.

Galchenyuk, 18 ans, a encore impressionné dimanche soir alors qu’il a récolté deux passes dans la victoire de 4-3 en prolongation du Canadien contre les Devils du New Jersey. L’attaquant de 18 ans a préparé les buts de Brendan Gallagher – son 1er dans la LNH – et de Brandon Prust alors qu’il a été utilisé pendant 11:34 par l’entraîneur-chef Michel Therrien.

Le Canadien doit décider avant son sixième match s’il gardera Galchenyuk ou s’il le cédera à son équipe junior du Sting de Sarnia. S’il choisit de le retenir, il ne pourra retarder l’entrée en vigueur de son contrat en tant que recrue.

Une décision devra être prise d’ici le match contre les Sénateurs, à Ottawa, mercredi soir.

« C’est une décision indépendante », a dit Therrien, écartant la question de l’absence de Max Pacioretty pour les trois à quatre prochaines semaines. « Je ne pense pas en fonction de deux ou trois semaines. Ce qui me préoccupe en ce qui concerne les jeunes joueurs, c’est de les développer et j’aime la façon dont il (Galchenyuk) se comporte. »

Bien appuyé par Brandon Prust, Galchenyuk et Gallagher formaient encore le troisième trio du Canadien et ils ont connu un excellent match contre les Devils alors que les trois ont affiché un différentiel de plus-1.

Galchenyuk, qui a inscrit son premier but dans la LNH à son deuxième match contre les Panthers de la Floride, et Gallagher montrent beaucoup d’intensité et d’énergie à chaque présence sur la patinoire.

« Ils apprennent et on voit les résultats, a noté Therrien. C’est encourageant. »

Comme si ce n’était pas suffisant, Galchenyuk s’est aussi attiré les éloges du gardien des Devils, Martin Brodeur, lui qui n’est plus qu’à cinq matchs du cap des 1200 en carrière dans la LNH à 40 ans.

« Il est vraiment talentueux pour son âge, a-t-il dit. Je parle de sa façon de jouer, de sa façon de patiner. Il a effectué une superbe passe sur le but, puis à la troisième période, il a déjoué mon défenseur et il a lancé la rondelle par-dessus le filet. Il n’y a pas beaucoup de joueurs de 18 ans qui ont la patience pour faire de tels gestes. C’est vraiment impressionnant. »

Du côté des Devils, le jeune Stefan Matteau, le fils de Stéphane, l’ancien joueur de la LNH, faisait ses débuts au Centre Bell en évoluant au sein du premier trio à la gauche de Travis Zajac et Ilya Kovalchuk.

« Toute ma famille était ici, c’était excitant », a dit le choix de première ronde des Devils (29e au total) au repêchage de 2012. « Le feeling était formidable. Ça s’est bien déroulé. C’est dommage qu’on n’ait pas gagné mais on a eu un point.»

Concept d’équipe

D’autre part, Therrien n’a pas parlé à ses joueurs de la perte de Pacioretty, qui a subi une appendicectomie samedi et qui sera absent pour une période de trois à quatre semaines. Il l’a remplacé par Lars Eller à l’aile gauche au sein du premier trio et il a apprécié le jeu du Danois, qui a effectué trois tirs au but et joué pendant 13:53 minutes en 23 visites sur la patinoire.

« Je n’en ai pas parlé à mes joueurs », a dit Therrien quand il a été questionné sur l’absence de Pacioretty. « C’est une lourde perte mais nous avons un concept d’équipe ici. Toute notre concentration est sur l’équipe. »

Le trio Eller-Desharnais-Cole était sur la patinoire avec les défenseurs Josh Gorges et Francis Bouillon lors du but égalisateur des Devils, réussi par David Clarkson avec sept minutes à jouer en temps réglementaire.

« On a eu une mauvaise exécution sur le 3e but, a reconnu Therrien. Mais j’aimais notre façon de jouer. C’est dans l’adversité qu’on voit les réactions des joueurs et on a bien réagi. »

Rene Bourque, pour un, a joué avec ardeur et il a bien fait au sein du deuxième trio avec Tomas Plekanec et Brian Gionta, qui a totalisé sept tirs contre Brodeur.

« J’ai eu un bon entretien avec lui (Bourque) quand on a commencé la saison, a rappelé Therrien. Il travaille fort et il obtient des chances. J’aime son éthique de travail et j’aime vraiment sa façon de jouer. »

 

La LNH sur Facebook