Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Les Blackhawks remportent une sixième victoire consécutive en prolongation

dimanche 2013-01-27 / 22:43 / LNH.com - Nouvelles

Par Brian Hedger - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Les Blackhawks remportent une sixième victoire consécutive en prolongation


CHICAGO – Dans les premiers instants du match, on aurait pu croire que les Blackhawks de Chicago allaient écraser leurs visiteurs, les Red Wings de Detroit, pour inscrire leur sixième gain de suite depuis le début de la saison.

Or, les représentants de la ville de l’automobile ont survécu à une première période difficile et ils ont donné du fil à retordre à l’équipe locale, qui l’a finalement remporté 2-1 en prolongation dimanche soir au United Center.

Viktor Stalberg a rejoint le défenseur Nick Leddy avec une belle passe et le jeune arrière a déjoué le gardien de but de Detroit Jimmy Howard à 2:45 de la période de prolongation. Grâce à cette victoire, les Blackhawks connaissent le meilleur début de saison de leur histoire.

Ces six gains consécutifs surpassent l’ancienne marque de cinq établie par les Blackhawks de 1971-72.

Duncan Keith a marqué son premier but de l’année pour les Blackhawks (6-0-0) tôt au premier engagement, alors que Johan Franzen des Red Wings (2-2-1) a égalé la marque à 4:30 du troisième vingt. Detroit a ensuite résisté à un jeu de puissance en fin de période pour forcer la prolongation.

Bien qu’ils aient difficilement arraché une victoire de 3-2 à Columbus la veille, ce sont les Blackhawks qui sont sortis les plus forts au premier tiers et ils ont dominé les 20 premières minutes de jeu.

Chicago a vite pris les devants 1-0 grâce au but en supériorité numérique de Keith, son premier de la campagne. Kent Huskins était alors au cachot pour avoir retenu. Après avoir reçu une passe de son partenaire à la ligne bleue, Brent Seabrook, Keith a laissé partir un boulet du cercle des mises en jeu de gauche et la rondelle s’est logée dans le coin supérieur gauche du filet après seulement 2:24 de jeu.

Marian Hossa a été à l’origine du but et il a obtenu une mention d’aide. Il a profité du fait que Patrick Eaves des Red Wings ait perdu son bâton dans le coin de la patinoire pour s’emparer du disque et le refiler à Seabrook.

« C’était une belle passe [d’Hossa] », a déclaré Seabrook lors d’une entrevue télévisée pendant une intermission. « J’ai simplement remis la rondelle à Duncan et il l’a logée dans la lucarne. C’était bien de le voir compter son premier [but] et c’était bien que notre jeu de puissance capitalise. »

Ce fut la seule supériorité numérique des Hawks de la première période, mais ils ont tellement contrôlé le jeu pendant le reste de l’engagement que c’était comme s’ils en avaient eu plusieurs. Les équipes ont conclu le premier vingt avec le même nombre de tirs au but (11 de chaque côté), mais Chicago a obtenu plusieurs bonnes chances de marquer et son avance aurait pu être plus importante, n’eût été l’excellent travail de Howard.

La performance des Blackhawks en infériorité numérique a été tout aussi impressionnante. Ils ont même obtenu plus de tirs que les Red Wings (3 contre 2) lors des deux jeux de puissance de Detroit au premier tiers. Les Wings ont ensuite obtenu de quatre avantages numériques en deuxième période, mais ils ont été incapables d’en profiter.

Ils ont, entre autres, évolué à 5 contre 3 pendant 43 secondes à la suite de la punition pour bâton élevée infligée à Seabrook avec 8:39 à jouer. Alors que Detroit semblait avoir finalement pris le contrôle de la situation, le jeu a été interrompu lorsque Franzen est tombé sur la patinoire dans l’enclave. Il aurait été atteint au visage par un bâton.

Les Red Wings ont dominé Chicago 9-6 au chapitre des tirs au but en deuxième période, mais les Hawks ont muselé leur attaque pour conserver leur avance de 1-0 jusqu’en troisième période.

Detroit est finalement parvenu à créer l’égalité 1-1 grâce au but de Franzen à 4:30 du troisième vingt. Le long lancer d’Henrik Zetterberg a dévié sur le patin de Keith dans l’enclave et la rondelle s’est retrouvée directement devant Franzen. L’attaquant des Wings a utilisé Keith comme écran pour battre Crawford entre les jambières.

En plus d’égaler la marque, ce but prolongeait la séquence de matchs sans blanchissage des Blackhawks. Chicago n’a pas réussi de jeu blanc depuis un gain de 5-0 contre les Canucks de Vancouver le 21 avril 2011 pendant les séries éliminatoires. Et le dernier blanchissage des Hawks en saison régulière remonte au 23 mars 2011, alors que Crawford avait blanchi les Panthers de la Floride à domicile.

 

La LNH sur Facebook