Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

La limite de cinq matchs approche pour les recrues d’âge junior

samedi 2013-01-26 / 9:00 / LNH.com - Nouvelles

Par Adam Kimelman - Directeur adjoint de la rédaction à NHL.com

Partagez avec vos amis


La limite de cinq matchs approche pour les recrues d’âge junior

Est-ce qu’un camp d’entraînement d’une semaine et cinq parties en saison régulière sont suffisants pour juger des capacités d’un jeune joueur de gérer les rigueurs de la LNH?

C’est la question que se posent dix directeurs généraux et ils doivent vite y trouver une réponse. Comme pour tout le reste dans cette saison 2012-13 écourtée, le temps presse.

Dix joueurs qui en sont d’âge junior ont percé l’alignement de leur équipe au début de la saison 2012-13. En raison du contexte actuel, les formations ne disposent que de cinq parties pour évaluer leurs jeunes espoirs. Avant de disputer un sixième match, les équipes pourront retourner leurs joueurs dans les rangs juniors et reporter l’entrée en vigueur de leur contrat d’une année. Cependant, si une équipe garde un espoir après cette limite, le contrat du joueur prendra effet. Les équipes peuvent rétrograder un joueur chez les juniors à tout moment, mais elles gaspilleraient alors la première année de son contrat.

Le Buffalo News a récemment demandé à l’entraîneur des Sabres Lindy Ruff son avis sur l’un de ses joueurs, le jeune Mikhail Grigorenko, 18 ans, et sa réponse soulève des questions que 10 autres directeurs généraux de la LNH doivent aussi se poser.

« On évalue absolument tout, a répondu Ruff. Quelle est la meilleure option pour lui? Quelle est la meilleure solution pour le faire progresser? Est-ce qu’il peut nous aider à gagner? Est-ce qu’il peut nous aider à gagner dans son rôle actuel? On doit prendre tout ça en considération. On veut prendre la meilleure décision possible pour nous aider à gagner des matchs. »

LNH.com se penche sur ces 10 joueurs, sur leurs performances jusqu’à présent et sur leurs chances de passer toute la saison dans la LNH.

Mathew Dumba, Minnesota – Le septième choix du repêchage de 2012 de la LNH est le plus jeune joueur à avoir mérité un poste dans la ligue, et ce, par plus de deux mois. Il a gagné sa place grâce à un bon camp d’entraînement et aux blessures à Tom Gilbert ainsi qu’aux espoirs de la Ligue américaine Marco Scandella et Jonas Brodin.

Cependant, Gilbert s’est remis à temps pour disputer les trois premières rencontres des siens, reléguant ainsi Dumba dans les gradins. Maintenant que la fracture à la clavicule de Brodin est guérie, il a été rappelé de la LAH jeudi. Dumba pourrait donc aller rejoindre ses anciens coéquipiers des Rebels de Red Deer dans la Ligue de hockey de l’Ouest.

Alex Galchenyuk, Montréal – Avant le début de la saison, plusieurs se demandaient si Galchenyuk serait toujours aussi explosif après avoir raté toute la dernière campagne en raison d’une chirurgie reconstructive du genou. Le troisième choix du repêchage de 2012 a démontré pendant la première moitié de la saison avec le Sting de Sarnia dans la Ligue de hockey de l’Ontario et avec l’équipe des États-Unis au Championnat mondial de hockey junior 2013 de l’IIHF qu’il était en pleine forme. Et ce sont ces performances qui lui ont permis de se tailler un poste au sein des trois premiers trios des Canadiens.

Galchenyuk a compté son premier but dans la LNH à son deuxième match et il est ex aequo au troisième rang des siens au chapitre des tirs au but avec sept lancers en trois parties.

Les Canadiens joueront leur cinquième rencontre à domicile contre Winnipeg le 29 janvier et leur sixième le lendemain à Ottawa. L’entraîneur Michel Therrien a mentionné qu’il discuterait bientôt de l’avenir de Galchenyuk avec son DG Marc Bergevin.

« C’est une décision qu’on va prendre ensemble, mais on n’est pas rendu là encore, a déclaré Therrien. Il joue bien. Honnêtement, j’adore ce que je vois de lui jusqu’à maintenant. »

Mikhail Grigorenko, Buffalo – Le 12e choix du repêchage de 2012 a été blanchi à ses trois premières parties, mais il a gagné 52,6 pour cent de ses mises en jeu et il a joué plus de 11 minutes à chacun de ses matchs.

Grigorenko a dit qu’il ne surveillait pas le calendrier. Il ne compte pas les jours d’ici la cinquième rencontre des Sabres le 27 janvier à Washington et il ne s’inquiète pas de savoir où il sera le 29 quand les Sabres accueilleront les Maple Leafs de Toronto à leur sixième partie.

« Je ne pense pas à ça », a-t-il confié au Buffalo News. « Je me présente à l’aréna chaque jour en pensant au moment présent. Je me prépare pour les entraînements et pour la prochaine partie. Je ne pense pas à ce qui va arriver dans une semaine ou la fin de semaine prochaine. Pour l’instant, je me prépare pour le [prochain] match. »

Dougie Hamilton, Boston – Hamilton, le neuvième choix du repêchage de 2011 de la LNH, a récolté son premier point dans la LNH sur un but en supériorité numérique de Brad Marchand mercredi contre les Rangers de New York. Il joue en moyenne 18:40 par match (il est deuxième parmi les recrues à ce chapitre) et il évolue à la pointe sur la deuxième unité du jeu de puissance des Bruins. Il a également dominé tous les autres joueurs avec quatre tirs au but mercredi et il s’est attiré les éloges de son entraîneur.

« Tous ceux qui ont regardé la partie [de mercredi] ont pu constater à quel point ce jeune est fantastique, a déclaré Claude Julien. Il n’est pas juste bon, il est excellent. Il est si calme et confiant. S’il y en avait qui ne le croyaient pas capable de jouer dans cette ligue, ils n’ont qu’à regarder cette partie. »

Les Bruins vont disputer leur cinquième match le 28 janvier en Caroline et ils reviendront à la maison pour accueillir les Devils du New Jersey le lendemain lors de leur sixième rencontre. Ce serait très étonnant de voir Hamilton ailleurs qu’avec ses coéquipiers à Boston.

Jonathan Huberdeau, Floride – Huberdeau, le troisième choix du repêchage de 2011, a inscrit un but et deux passes à ses débuts dans la LNH, mais il a été tenu à l’écart de la feuille de pointage à ses trois dernières parties.

Huberdeau a connu un excellent camp d’entraînement avec les Panthers en septembre 2011, mais l’équipe avait décidé de le retourner à Saint John dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec pour qu’il puisse continuer à se développer pendant une autre campagne. Avec une autre demi-saison satisfaisante dans les rangs juniors et une belle prestation au Championnat mondial junior de 2013, les Panthers sont heureux de leur décision.

Les Panthers vont jouer leur sixième match le 29 janvier à Tampa Bay contre le Lightning et à moins d’une blessure, Huberdeau devrait être de la formation partante pour cette partie et plusieurs autres à venir.

« Dans le cas de Jonathan, la différence entre un joueur de 18 ans et de 19 ans est énorme », a affirmé l’entraîneur des Panthers Kevin Dineen au Miami Herald. « On le remarque sur le plan de la maturité. Il a bénéficié d’une année supplémentaire pour se développer en tant que personne et en tant que joueur. Il n’a pas été un élément de notre retour en séries éliminatoires, mais il sera avec nous pendant longtemps. »

Scott Laughton, Philadelphie -- Les Flyers ont commencé la dernière campagne avec un centre de 18 ans dans leur formation, leur choix de première ronde en 2011, Sean Couturier. Et voilà qu’ils amorcent 2012-13 de la même façon avec Laughton, réclamé au 20e rang au repêchage de 2012.

Laughton, un centre de 6 pieds 1 pouce et 177 livres, est le plus jeune joueur à avoir disputé une rencontre dans la LNH cette année. Les commentaires à son endroit ont été très positifs, malgré le fait qu’il n’a toujours pas obtenu de point après quatre matchs. Il joue en moyenne 10:39 par partie et, bien qu’il ne présente qu’un taux d’efficacité de 43,8 % dans le cercle des mises en jeu, il s’améliore constamment. Il a d’ailleurs remporté 50 % de ses mises en jeu contre les Rangers de New York jeudi dernier.

« C’est un jeune joueur impressionnant qui joue bien dans sa propre zone et qui a un bon coup de patin », a déclaré Paul Holmgren, le directeur général des Flyers. « Il préconise un style de jeu robuste et il se débrouille bien dans le cercle des mises en jeu. On verra bien. »

Les blessures à trois joueurs réguliers ont donné un coup de pouce à Laughton. Daniel Brière est à l’écart du jeu depuis le début de la saison en raison d’une blessure au poignet et Scott Hartnell ratera de 4 à 8 semaines d’activité à cause d’une fracture à un pied. Comme les Flyers disputeront leurs cinquième et sixième parties samedi et dimanche en Floride contre les Panthers et à Tampa Bay contre le Lightning, ils n’auront peut-être d’autre choix que de garder Laughton au lieu de le retourner à son équipe junior des Generals d’Oshawa dans l’OHL.

Stefan Matteau, New Jersey – Matteau, le 29e choix du repêchage de 2012, a joué en moyenne 9:01 à ses deux premières parties dans la LNH, mais il a réussi à obtenir six tirs au but, ce qui lui vaut le quatrième rang des siens à ce chapitre.

Les Devils ne sont pas pressés de décider s’ils gardent Matteau avec eux ou s’ils le retournent à l’Armada de Blainville-Boisbriand dans la LHJMQ. Ils ne joueront leur cinquième match que le 29 janvier à Boston et ils reviendront à la maison pour leur sixième partie le 31 janvier contre les Islanders de New York. Matteau leur apporte un bon mélange de robustesse et d’agilité et avec un gabarit de 6 pieds 1 pouce et de 215 livres, il n’a rien à envier aux autres joueurs de la LNH.

Toutefois, la question est de savoir s’il sera en mesure de bien se développer avec un temps de jeu limité pendant une saison écourtée et au sein d’une formation qui espère atteindre à nouveau la finale de la Coupe Stanley. Serait-il préférable pour lui de retourner jouer sur le premier trio de sa formation junior et de revenir l’an prochain pour participer à un véritable camp d’entraînement?

Rickard Rakell, Anaheim – Cet attaquant suédois a pris son envol avec les Whalers de Plymouth dans l’OHL et il a poursuivi sur sa lancée jusque dans la LNH avec les Ducks. Après deux parties, le 30e choix du repêchage de 2011 a obtenu trois lancers au but et il présente un différentiel de -1 tout en disputant environ neuf minutes de jeu par match au sein du quatrième trio des Ducks.

L’entraîneur d’Anaheim Bruce Boudreau a comparé la situation de Rakell avec celle de Nicklas Backstrom à sa saison recrue alors qu’il était à la barre des Capitals de Washington.

« Quand je dirigeais Nick Backstrom, je l’ai fait jouer sur le quatrième trio à ses 10 premières parties afin qu’il s’adapte à la ligue. C’est comme ça qu’il s’y est habitué », a raconté Boudreau au Orange County Register.

Les Ducks devront prendre leur décision concernant l’avenir de Rakell à la fin du mois. Ils joueront leur sixième match le 1er février, donc ils ont encore le temps de l’évaluer.

« C’est inutile de le laisser sans rien faire pendant qu’on y réfléchit, a ajouté Boudreau. Faisons-le jouer immédiatement et voyons comment il réagit. Ça pourrait être positif, comme ça pourrait être négatif. On verra bien. »

Mark Scheifele, Winnipeg – Le premier choix de repêchage des nouveaux Jets a eu un avant-goût de la LNH la saison dernière et il est de retour cette année avec l’espoir d’y rester. Après ses trois premières parties, le septième choix du repêchage de 2011 a obtenu cinq lancers au but, mais toujours aucun point. Il a joué plus de 11 minutes lors du match d’ouverture, mais il en a joué moins de 9 à ses deux dernières rencontres.

Scheifele a été dominant chez les juniors cette saison avec 49 points en 30 parties pour les Colts de Barrie dans l’OHL. Il a évolué à l’aile droite pour le Canada au Championnat mondial junior de 2013, terminant le tournoi avec cinq buts et huit points en six parties.

Il a joué un peu au centre avec les Jets, mais surtout à l’aile droite. Sa place à Winnipeg après le sixième match des Jets le 29 janvier à Montréal est loin d’être assurée. Olli Jokinen et Nik Antropov sont solidement installés au centre des deux premiers trios de la formation.

« Il a été assez bon », a admis l’entraîneur des Jets Claude Noël au Winnipeg Sun. « Ce n’est pas une course de cinq parties pour nous. C’est une période pendant laquelle on doit l’aider à se développer et à se sentir à l’aise. Notre situation n’est pas idéale pour lui. »

Nail Yakupov, Edmonton – Le premier choix du repêchage de 2012 a prouvé qu’il avait le sens du spectacle en comptant deux buts en trois parties, dont un superbe but égalisateur inscrit avec seulement 4,7 secondes à jouer en temps réglementaire jeudi contre les Kings de Los Angeles. Il a célébré ce but en traversant la patinoire sur ses genoux.

Avant le début de la saison, presque tout le monde était convaincu que Yakupov serait la plus récente addition au jeune noyau prometteur des Oilers. Donc, à moins d’une blessure, Yakupov devrait être de l’alignement des Oilers lors de leur sixième rencontre le 30 janvier à Phoenix contre les Coyotes.

C’est du moins le souhait de ses coéquipiers.

« Il joue avec une passion incroyable, a déclaré Ryan Nugent-Hopkins. Et il entraîne ses coéquipiers et les partisans avec lui. »

Vous pouvez joindre Adam Kimelman au akimelman@nhl.com. Suivez-le sur Twitter : @NHLAdamK

 

La LNH sur Facebook