Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

État des forces dans la LNH : Boston premier de classe

vendredi 2013-01-18 / 10:58 / LNH.com - Nouvelles

Par Dave Lozo - Journaliste LNH.com

Le hockey est de retour, tout comme le classement de l’État des forces en place dans la LNH. Quelles équipes figurent parmi les meilleures à l’aube de la saison 2012-13 ? Jetons un coup d’œil.

1. Bruins de Boston – Il y a beaucoup à apprécier à propos des champions de la Coupe Stanley de 2011 à l’aube de la saison. Tyler Seguin, 20 ans, a le potentiel pour se développer en un joueur capable d’amasser un point par rencontre, après être passé d’une récolte de 22 points comme joueur recrue à 67 points l’an dernier. Nathan Horton, habitué aux saisons de 20 buts lorsqu’il est en santé, est de retour après des problèmes de commotions cérébrales. Tuukka Rask a le potentiel pour remporter le trophée Vézina, lui qui évolue derrière une des meilleures brigades défensives du circuit.

2. Penguins de Pittsburgh – Ils amorcent la saison dans une situation rarissime, soit avec Sidney Crosby, Evgeni Malkin et Kris Letang en santé au même moment. Le directeur général, Ray Shero, a solidifié son tandem de gardiens en signant Tomas Vokoun pour seconder Marc-André Fleury. Ça ne s’est pas très bien passé face aux Flyers lors des dernières séries éliminatoires, mais il n’y a pas d’équipe plus douée que les Penguins en attaque, dans l’Est.

3. Rangers de New York – Si les Penguins sont bâtis pour l’attaque, les Rangers le sont pour la défense. Ils ont ajouté l’attaquant Rick Nash au cours de l’été à un coût moindre après avoir vu leur offensive tomber en panne sèche lors des dernières séries de fin de saison. Ils ont perdu des éléments clés au niveau de la profondeur au cours de l’été via le marché des agents libres (Ruslan Fedotenko et Brandon Prust), mais ils font encore partie de l’élite de la LNH, en début de saison.

4. Blues de St. Louis – Après un lent départ, Ken Hitchcock s’est amené à la barre de l’équipe et l’a guidée vers la deuxième meilleure fiche dans l’Association de l’Ouest, la saison dernière. L’équipe est demeurée pratiquement intacte, ce qui en fait une des favorites dans l’Ouest. Évidemment, la défensive devrait connaître un recul après avoir accordé seulement 155 buts en 82 rencontres, mais avec les attaquants David Perron, Alexander Steen et Andy McDonald en santé, en plus de l’ajout de l’avant Vladimir Tarasenko, l’offensive devrait faire plus que sa part, cette saison.

5. Kings de Los Angeles – Si les champions en titre de la Coupe Stanley sont classés à ce rang et non plus haut, c’est uniquement à cause de leur saison régulière couci-couça, avant leur domination en séries. De plus, leur meilleur marqueur, Anze Kopitar (genou), ne devrait pas être prêt pour le début de la saison. Le gardien Jonathan Quick, même s’il a recouvré la santé depuis, revient d’une opération au dos qui l’aurait tenu hors de l’alignement si la saison s’était mise en branle en octobre. Ils demeurent néanmoins une des meilleures équipes de l’Ouest, mais des questions subsistent en début de saison.

6. Blackhawks de Chicago – On a oublié que cette équipe a amassé 101 points la saison dernière, même si le capitaine Jonathan Toews a été à l’écart durant 23 rencontres. Patrick Kane est de retour à l’aile et Dave Bolland occupera le poste de deuxième joueur de centre. Les Blackhawks ont un bon premier quatuor défensif et le gardien Corey Crawford s’est ressaisi durant le dernier droit de la dernière campagne.

7. Predators de Nashville – Plusieurs écartent les Predators avec le départ de Ryan Suter chez le Wild du Minnesota, mais s’il y a une équipe qui sait comment se remettre de la défection d’un agent libre, c’est bien Nashville. Les Predators ont toujours Pekka Rinne devant le filet et l’entraîneur Barry Trotz a un bon historique de succès avec son système de jeu. Avec le défenseur Shea Weber signé à long terme et la fin de la distraction occasionnée par la saga Weber/Suter, ce sera possiblement une bénédiction.

8. Sharks de San Jose – Lorsque le directeur général Doug Wilson a acquis le défenseur Brent Burns et l’attaquant Martin Havlat, il y a deux ans, on s’attendait à ce que ce soit le petit coup de pouce qu’avaient besoin les Sharks pour atteindre la finale de la Coupe Stanley. Paradoxalement, ils en ont arraché toute la saison et ont effectué une belle poussée en fin de campagne, avant d’être sortis dès le premier tour des séries. La fenêtre se referme pour San Jose, mais l’équipe demeure une des plus talentueuse de la LNH.

9. Capitals de Washington – Une saison de 92 points n’est pas une mauvaise saison, mais si vous considérez le fait que les Capitals y sont parvenus sans un Nicklas Backstrom (42 parties) et un Mike Green (32 parties) en santé, c’est tout à fait remarquable. Les deux sont en pleine santé en début de saison et avec le nouvel entraîneur Adam Oates qui devrait instaurer un système davantage axé sur l’attaque que celui de Dale Hunter, les choses augurent bien pour Washington.

10. Canucks de Vancouver – Leur classement est entièrement lié aux statuts incertains de Ryan Kesler et David Booth, ce qui ampute sévèrement les Canucks en offensive. Mais avec un des meilleurs duos de gardiens du circuit, en Roberto Luongo et Cory Schneider (pour le moment) et une brigade défensive qui compte autant de profondeur que quiconque, les Canucks devraient arriver à tenir le fort d’ici à ce que les deux attaquants soient de retour.

11. Hurricanes de la Caroline – Le rang est peut-être un peu élevé pour une équipe qui a terminé au 23e rang, la saison dernière, mais ils auront beaucoup d’éléments positifs en début de saison. Jeff Skinner est en santé et sous contrat à long terme, Jordan Staal et Alexander Semin ont été ajoutés à une équipe qui a terminé au 16e rang pour les buts marqués, la saison dernière. Il est normal de se questionner sur leur défensive, mais Cam Ward peut faire la différence en tant que meilleur gardien de la Division Sud-Est.

12. Coyotes de PhoenixRay Whitney, le meilleur marqueur des Coyotes l’an dernier, avec 77 points en 82 rencontres, a quitté. C’est là une autre raison pour les voir plus bas, mais ils ont encore le finaliste du trophée Vézina, Mike Smith, ainsi que l’entraîneur Dave Tippett derrière le banc. Leur défensive devrait les assurer de demeurer dans le portrait en début de campagne, mais il reviendra à Steve Sullivan, Antoine Vermette et Mikkel Boedker de s’occuper de l’aspect offensif à mesure que la saison progressera.

13. Avalanche du Colorado – La plupart des discussions, lorsque l’on parle d’une jeune équipe talentueuse capable de participer aux séries cette saison, tournent autour des Oilers d’Edmonton, mais l’Avalanche devrait être la prochaine équipe à se tailler une place en séries. Ils sont passés tout près la saison dernière et le gardien Semyon Varlamov a été sensationnel dans la KHL cette saison (pour ce que ça vaut). Ils ont besoin d’un Ryan O’Reilly sous contrat et Erik Johnson doit jouer comme un défenseur numéro un pour que l’équipe parvienne à atteindre le rendez-vous du printemps.

14. Flyers de Philadelphie – Ça n’a pas été le genre de saison morte que souhaitaient connaître les Flyers, avec l’offre hostile de contrat au défenseur Shae Weber, égalée par les Predators, le défenseur Matt Carle qui a paraphé un contrat avec le Lightning de Tampa Bay et l’attaquant Jaromir Jagr qui a pris la direction de Dallas. Le centre Daniel Brière (poignet) ne sera pas prêt à entamer la saison. Il y a eu beaucoup de changements chez les Flyers, mais considérant leur penchant pour les mouvements de personnel récemment, il n’y a pas de raison de les écarter trop vite.

15. Stars de Dallas – Oui, Jamie Benn n’a toujours pas de contrat et le plus longtemps cette situation durera, plus ce sera néfaste aux espoirs des Stars de se tailler une place en séries. Mais ils ont effectué quelques bons mouvements de personnel cet été, ajoutant les vétérans attaquants Jaromir Jagr et Ray Whitney, en plus d’acquérir Derek Roy dans une transaction avec les Sabres. Brenden Morrow a raté 25 rencontres la saison dernière, aux prises avec des blessures, peut-être que le repos supplémentaire des derniers mois sera bénéfique. Les Stars ont connu de très bons départs au cours des deux dernières saisons et ils devraient arriver à répéter.

16. Sénateurs d’Ottawa – Les Sénateurs sont sortis de nulle part la saison dernière, et étaient à un rebond favorable près d’éliminer la première équipe dans l’Est, les Rangers, en première ronde des séries. Cette saison, le capitaine Daniel Alfredsson est de retour, comme la plupart du personnel qui a permis à l’équipe de remporter 41 rencontres. Les Sénateurs pourront compter sur les services de Kyle Turris, un centre de deuxième trio, pour toute la saison. La saison dernière, les Sénateurs ont présenté un rendement de 26-17-6 (ce qui aurait résulté en une saison de 97 points sur 82 rencontres) après l’acquisition de Turris, en décembre. Les Sénateurs ont une bonne chance de se mériter une deuxième participation de suite en séries éliminatoires.

Ils ont raté ce classement de peu : Red Wings de Detroit, Oilers d’Edmonton, Canadiens de Montréal, Devils du New Jersey.

Pour toutes les nouvelles et analyses des séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2014, choisissez votre séries
vs.
Detroit mène la série 1-0
vs.
Montréal mène la série 2-0
vs.
La série est à égalité 1-1
vs.
La série est à égalité 1-1
vs.
Le Colorado mène la série 2-0
vs.
St. Louis mène la série 2-0
vs.
Anaheim mène la série 2-0
vs.
San Jose mène la série 1-0
 

La LNH sur Facebook