Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Kaberle et Diaz auront des opportunités si Subban s’absente long temps

mercredi 2013-01-16 / 18:06 / LNH.com - Nouvelles

Par Arpon Basu - Directeur de la rédaction LNH.com

Partagez avec vos amis


Kaberle et Diaz auront des opportunités si Subban s’absente long temps

BROSSARD, Qué. – La présence de P.K. Subban à la défense du Canadien pour le match d’ouverture samedi soir contre les Maple Leafs de Toronto est de plus en plus improbable.

Le joueur autonome avec restrictions n’avait toujours pas de contrat mercredi et les joueurs au camp d’entraînement ne cessent de répéter qu’ils sont prêts à aller de l’avant sans les services de celui qui a mené l’équipe quant au temps d’utilisation la saison dernière.

« On va aller au travail avec les gars qui sont ici, on va se préparer pour le premier match avec les gars qui sont ici et quoi qu’il arrive, on va aller de l’avant avec ce qu’on a. Mais on ne peut se mettre à penser avec des si, ça ne nous apportera rien de bon », a déclaré Josh Gorges plus tôt au camp d’entraînement, et plusieurs ont répété à peu près la même chose depuis. « Andrei Markov est de retour en santé et il a déjà joué toutes ces minutes. Nous perdons un gars qui jouait 26 minutes ou quoi que ce soit, par match, mais nous retrouvons Markov qui faisait la même chose. »

Si l’on se fie aux duos de défenseurs formés par l’entraîneur Michel Therrien depuis le début du camp d’entraînement, le vétéran Tomas Kaberle sera un de ceux qui profitera le plus de l’absence de Subban.

Un peu oublié après une campagne difficile en 2011-12, Kaberle a été jumelé à Gorges dans ce que l’on peut considérer la deuxième paire de défenseurs du Canadien et mercredi il se retrouvait encore avec Markov au sein de la première unité en avantage numérique, des postes qu’occuperait certainement Subban s’il était sur place.

« J’ai rempli ce rôle par le passé et j’espère être en mesure de m’imposer et de faire à nouveau le travail, a déclaré Kaberle. Je vais faire de mon mieux, c’est pour cela que je suis ici. Je veux jouer un grand rôle dans cette équipe. »

Kaberle a joué dans le premier duo de défenseurs et a été le quart-arrière du jeu de puissance des Maple Leafs de Toronto pendant ses 13 premières saisons dans la LNH, mais il a semblé sur la pente descendante depuis qu’il a été envoyé à Boston à la date limite des échanges de la saison 2010-11. Il a gagné la Coupe Stanley avec les Bruins mais son temps de glace diminuait à mesure que ceux-ci progressaient dans les séries. Il s’est retrouvé sur le marché des joueurs autonomes à l’expiration de son contrat le 1er juillet 20111 et il a accepté une offre de 12,75 millions $ pour trois ans des Hurricanes de la Caroline. Mais il s’est présenté au camp d’entraînement en méforme et est rapidement tombé dans les mauvaises grâces de l’équipe, critiqué publiquement par le directeur général Jim Rutherford. En décembre, celui-ci l’a échangé au Canadien, qui devenait sa quatrième équipe en neuf mois.

Au moment de son échange à Boston, Kaberle comptait 38 points en 58 matchs. Il n’y a donc pas si longtemps qu’il était un bon contributeur à l’attaque et il veut prouver qu’il peut l’être encore.

« L’été avait été très court pour moi et je n’avais pu me préparer comme souhaité », a-t-il dit de ses ennuis de la saison dernière, « mais cette fois les circonstances ont été beaucoup plus favorables. Idéalement on ne souhaite pas avoir un été trop long, mais ç’a été le cas, alors que cette fois j’ai eu plus de temps pour m’entraîner et me préparer, surtout mentalement. Après une mauvaise saison, vous voulez repartir à neuf et demeurer positif. Il y a eu beaucoup de négatif l’an dernier et je ne veux pas revivre ça. »

Advenant que Subban rate le début de la saison, le Canadien aura besoin de bien des points positifs chez Kaberle, qui a passé une partie du lock-out à jouer pour l’équipe de sa ville natale à Kladno en République tchèque en compagnie de son coéquipier à Montréal Tomas Plekanec. Ce dernier a participé à sa première séance d’entraînement mercredi après avoir soigné une blessure aux côtes lors des trois derniers jours et il s’est dit impressionné par ce qu’il a vu de son compatriote lors des 10 matchs qu’il a disputé là-bas (amassant six points) avant de quitter l’équipe pour passer plus de temps avec sa famille.

« Il a joué de la façon dont nous savons qu’il est capable, transportant la rondelle, participant au jeu de puissance, prenant les bonnes décisions, faisant une bonne première passe, a raconté Plekanec. C’est ce genre de défenseur qu’il est. Il est en forme, il paraît à l’aise. Il semble que Kabby est de retour.”

Raphael Diaz pourrait aussi profiter de l’absence de Subban par effet d’entraînement puisqu’il s’entraîne avec le vétéran Francis Bouillon, de retour à Montréal, dans la troisième paire de défenseurs, un poste qu’aurait pu occuper Kaberle si Subban était là.

Diaz est un autre défenseur qui aime transporter la rondelle et il évoluait au sein de la deuxième unité en avantage numérique mercredi. Pendant le lock-out, Il a amassé pas moins de 29 points en 32 matchs avec l’équipe de Zoug sa ville natale en Suisse, où il a joué pendant huit ans.

Diaz a surpris tout le monde la saison dernière quand il a gagné un poste au camp d’entraînement et il a bien répondu, voyant même ses responsabilités augmenter à mesure que les autres défenseurs tombaient au combat avant d’être lui-même victime d’une blessure vers la fin de février. Il préfère ne pas penser à Subban et aux répercussions que pourrait entraîner son absence mais il est déterminé à profiter de l’expérience acquise la saison dernière pour jouer un rôle plus important au sein de l’équipe.

« Nous sommes des joueurs différents, a-t-il dit de Subban. Mais je veux faire mieux que l’an dernier et match après match aussi. Je veux passer la rondelle rapidement aux joueurs d’avant, faire une bonne première passe et peut-être me porter moi-même à l’attaque et supporter l’offensive un peu plus souvent. Je veux simplement jouer à ma façon. »

Privé d’un de ses meilleurs défenseurs pour une période indéfinie, le Canadien doit souhaiter que tous les deux, Diaz et Kaberle, sachent tirer profit de l’occasion qui leur est offerte.

Et tous deux semblent bien déterminés à saisir cette occasion.

 

La LNH sur Facebook