Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Jagr et Gagné parmi les facteurs clés dans la Division Pacifique

jeudi 2013-01-17 / 10:00 / LNH.com - Aperçus de la saison 2012-13

Par Brian Compton - Directeur adjoint de la rédaction à NHL.com

Partagez avec vos amis


Jagr et Gagné parmi les facteurs clés dans la Division Pacifique

À l'aube de la saison 2012-13, les équipes vont lutter chaque soirée afin de gagner des points et une place dans les séries éliminatoires de la Coupe Stanley.

Un calendrier condensé signifie qu'il y'aura plus de matchs en moins de temps et les équipes auront besoin de compter sur la contribution de tous ses joueurs. LNH.com jette un coup d'œil aux facteurs clés pour les équipes de la Division Pacifique:

Jonas Hiller, Ducks d'Anaheim -- Le gardien suisse de 30 ans s’est remis d’une saison 2010-11 marquée par des problèmes de santé pour disputer le plus grand nombre de matchs parmi tous les gardiens de la LNH en 2011-12, mais il a connu une campagne en dents de scie, à l’image du reste de l’équipe, et son pourcentage d’arrêts de ,910 a été son plus faible en carrière.

S’il peut redevenir le gardien d’élite qu’il était avant de connaître des étourdissements, les Ducks seront de nouveau une puissance dans l’Association de l'Ouest.

Jaromir Jagr, Stars de Dallas -- Le retour de Jaromir Jagr à la LNH en 2011-12 était un grand succès - l'ailier a récolté 19 buts et 35 passes en 73 matchs avec les Flyers de Philadelphie -, mais il n'est pas prêt à raccrocher ses patins. Cette saison, il tourne vers le sud pour jouer avec Jamie Benn et Loui Eriksson au Texas. La performance de Jagr cette saison pourrait déterminer si les Stars retournent aux séries.

« Il n’y a pas le moindre doute qu’il n’est pas un joueur fini. Il a connu toute une saison à Philadelphie, a commenté Nieuwendyk. C’est toujours un joueur de niveau mondial. De mettre la main sur un joueur semblable est vraiment une bonne affaire.

« Même à 40 ans, il demeure très difficile à contenir. Il est aussi bon que n’importe qui dans la ligue pour utiliser son physique imposant en zone offensive. Il se garde dans une forme superbe. Il sait jusqu’où il peut aller pour demeurer efficace. Je m’attends à ce qu’il s’intègre vraiment bien à notre groupe de joueurs. »

Simon Gagné, Kings de Los Angeles -- Non seulement Gagné et les Kings ont complété un parcours remarquable pour remporter la première Coupe Stanley de la franchise, mais ils pourraient ne pas avoir à attendre longtemps pour obtenir une autre chance, et dans ce cas, le Québécois pourrait jouer un rôle important.

Non seulement tout le monde est de retour, mais Gagné aura eu une été complet pour retrouver la santé. L’attaquant a raté les 47 derniers matchs de la saison régulière et les 16 premiers des séries éliminatoires.

Un retour en pleine santé de Gagné signifie presqu’une nouvelle acquisition pour les Kings en 2012-2013. Gagné a conservé une moyenne de 41 buts lors de trois saisons au cours desquelles il est demeuré en santé.

Steve Sullivan, Coyotes de Phoenix -- Il ne sera pas facile de combler la vide laissée par le départ de Ray Whitney à Dallas, mais les Coyotes espèrent que Steve Sullivan puisse contribuer. L'attaquant de 38 ans a connu une bonne saison avec les Penguins de Pittsburgh en 2011-12 (17 buts, 31 aides) et pourrait jouer avec Martin Hanzal et Radim Vrbata en avantage numérique.

« Il est très semblable à Ray Whitney, a déclaré le directeur géneral Don Maloney. Un peu plus petit, mais avec de très belles aptitudes, beaucoup d’habileté en avantage numérique. Quand nous avons perdu Ray, nous avions seulement quelques noms en tête pour un poste qui demande son genre d’habileté et il était l’un d’eux. »

Martin Havlat, Sharks de San Jose -- Les Sharks ont acquis Havlat du Wild du Minnesota en été 2011. Mais une blessure au tendon à l'arrière de la cuisse a limité l'attaquant talentueux à seulement 39 matchs en 2011-12 et les Sharks ont eu des difficultés pendant son absence. La santé de Havlat sera un facteur clé pour les Sharks s'ils veulent finalement soulever la Coupe Stanley en 2012-13.

« Marty est un joueur important pour nous, raconte Wilson. Si vous regardez notre dossier avec lui dans l’alignement, il a été très bon. Il nous a manqués. »

 

La LNH sur Facebook