Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

La cote des jeunes à la hausse dans votre pool

jeudi 2013-01-10 / 20:59 / LNH.com - Nouvelles

Par Matt Sitkoff - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


La cote des jeunes à la hausse dans votre pool

Avec le début imminent de la saison dans la LNH, les pools de hockey vont s’enchaîner à la vitesse grand « V », il est temps de renouer avec les noms qui devraient se retrouver sur votre écran radar. Voici une liste de jeunes joueurs importants qui seront disponibles et un aperçu de ce qu’ils ont fait durant le lock-out au sein des différentes ligues où ils ont évolué.

IMPACT IMMÉDIAT

Au cours du lock-out nous avons pu voir certains candidats potentiels au trophée Calder s’illustrer. Mais avec une saison écourtée, n’oubliez pas les noms des joueurs suivants lorsque vous effectuerez votre sélection. Ces jeunes jambes pourraient faire une différence au sein de votre équipe.

Justin Schultz (Edmonton, D) – On pourrait avancer que personne n’a autant tiré profit du lock-out que Schultz, qui s’est établi dans la Ligue américaine de hockey (LAH) comme étant une menace offensive à la ligne bleue, lui qui a marqué 18 buts et amassé 48 points en 34 rencontres. Considérant le fait que durant la saison 2011-12 de la LNH, un seul défenseur est parvenu à amasser plus de 55 points (Erik Karlsson, 78 points), il est envisageable de choisir Schultz comme étant votre premier défenseur.

Ceci dit, la saison dernière, la défensive des Oilers a été menée au chapitre des points (25) et du temps d’utilisation par rencontre (21:45) par Jeff Petry, Ryan Whitney n’a disputé que 51 parties et Corey Potter a dominé au niveau des points en avantage numérique avec 11. Avec ces chiffres en tête, on demandera beaucoup à Schultz à sa saison recrue et son succès dans la LAH devrait donner confiance aux gérants de pools de hockey quand viendra le temps de le sélectionner.

La recrue du mois de novembre et le joueur du mois d’octobre dans la LAH a enregistré un différentiel de plus-8 et s’est révélé être un facteur important en situation d’avantage numérique, dominant la ligue avec 25 points en pareille occasion. Schultz a été un modèle de constance durant son séjour avec Oklahoma City, inscrivant des points dans 29 des 34 rencontres auxquelles il a pris part. Son coéquipier et premier choix au repêchage de 2012, Nail Yakupov, sera également un contributeur majeur pour Edmonton, mais avec autant d’options offensives chez les Oilers, nous voyons Schultz avoir un impact immédiat plus important dans un pool, en tenant compte de la faible production de son équipe à sa position.

Jonathan Huberdeau (Floride, C) – Le troisième choix au total du Repêchage 2011 de la LNH a continué à dominer dans la LHJMQ durant le lock-out, avec une récolte de 16 buts et 45 points en 30 rencontres pour Saint-John. Il compte maintenant 222 points en 134 rencontres en carrière au niveau junior. Huberdeau a vogué sur une séquence de 14 matchs avec au moins un point sur 15, avant d’être suspendu durant quatre parties pour avoir initié une bataille avec moins de cinq minutes à faire à une rencontre.

Huberdeau a également connu une deuxième bonne prestation consécutive pour la décevante équipe canadienne lors du Championnat mondial de hockey junior 2013 de la FIHG avec neuf points en six matchs. Il ne fait pas de doute que l’espoir des Panthers de la Floride est prêt à faire le saut dans la LNH.

Les Panthers comptent sur Stephen Weiss au poste de centre, mais bien peu de profondeur par la suite, alors Huberdeau devrait être un des six attaquants les plus utilisés assez rapidement. La raison qui explique pourquoi ce dernier n’était pas de l’alignement la saison dernière, même s’il avait mené l’équipe au chapitre des buts en matchs préparatoires, s’expliquait par la robustesse du hockey de la LNH. Le temps supplémentaire passé au niveau junior sera bénéfique à Huberdeau et tant les Panthers que votre pool en récolteront le fruit. L’avant de 6 pieds 1 pouce est passé de 171 livres à 180 livres en plus d’ajouter de la robustesse à son jeu, ce qui devrait mener à une augmentation au niveau des minutes de pénalité. En fait, en 134 parties dans la LHJMQ, Huberdeau a écopé de 186 minutes au cachot, tout en enregistrant un impressionnant différentiel de plus-111.

Mikael Granlund (Minnesota, C) – Le Wild a beaucoup fait parler durant la saison morte, en signant Zach Parise et Ryan Suter, mais le jeu de Mikael Granlund devrait capter l’attention de tous les poolers. Après avoir récolté de bons chiffres offensifs durant quelques saisons en Finlande, le neuvième choix au total au repêchage de 2010 a connu un succès similaire à ses débuts professionnels en Amérique du Nord.

Le joueur de centre de 5 pieds 10 pouces a obtenu huit buts et 21 points en 21 rencontres avec les Aeros de Houston, dans la LAH. Son endurance sera mise à l’épreuve dans la LNH, lui qui a raté 12 rencontres dans la LAH suite à une blessure à une cheville. Mais dans son cas, la possible récompense justifie le risque.

Granlund s’est révélé être un producteur de points constant, avec des séquences de sept et cinq rencontres avec au moins un point et il n’a pas peur de lancer au filet, comme en font foi ses 40 tirs et son pourcentage de réussite de 20 pour cent. Si vous avez besoin d’une preuve du talent du joueur de centre, il suffit de visionner son but digne d’un jeu de Lacrosse inscrit en demi-finale du CMHJ 2011, filet qui est aujourd’hui immortalisé sur un timbre-poste, en Finlande.

Les autres recrues dignes de mention qui ont évolué en Amérique du Nord durant le lock-out.

Chris Kreider (NY Rangers, AG): 33 PJ, 5 B, 7 P, 12 Pts, 55 PEM avec Connecticut (LAH)

Sven Baertschi (Calgary, AG): 21 PJ, 6 B, 12 P, 18 Pts, 4 PP PEM avec Abbotsford (LAH)

Dougie Hamilton (Boston, D): 32 PJ, 8 B, 33 P, 41 Pts, plus-24 avec les IceDogs de Niagara (Ligue junior de l’Ontario)

Ryan Strome (NY Islanders, C): 32 PJ, 22 B, 40 P, 62 Pts avec les IceDogs de Niagara (Ligue junior de l’Ontario)

Alex Galchenyuk (Montreal, C): 33 PJ, 27 B, 34 P, 61 Pts avec le Sting de Sarnia (Ligue junior de l’Ontario)

PAS DE GUIGNE DE LA DEUXIÈME SAISON

Des joueurs de deuxième année qui ont eu un gros impact la saison dernière et qui ont évolué en Amérique du Nord durant le lock-out ont également connu de bons moments, comme Ryan Nugent-Hopkins, qui a obtenu 20 points en 19 rencontres avec Oklahoma City, et aussi de moins bons moments, étant blessés, comme Adam Henrique (pouce) et Jake Gardiner (blessé à la tête). Voici une liste de joueurs qui en seront à leur deuxième saison dans la LNH et qui pourraient éclore et rapporter gros dans un pool, étant donné ce qu’ils ont fait durant le lock-out.

Brayden Schenn (Philadelphie, C) – Après une campagne recrue marquée par les blessures, qui a vu Schenn ne disputer que 54 rencontres et inscrire 12 filets, le joueur de 21 ans a joué son meilleur hockey lors des séries du printemps dernier, amassant neuf points en 11 rencontres. Le succès offensif s’est poursuivi dans la LAH, avec 13 buts et 20 points en 33 rencontres avec les Phantoms d’Adirondack.

Le cinquième choix de l’encan 2009 de la LNH, Schenn est un atout dans un pool, lui qui peut jouer dans toutes les situations. Il a obtenu 15 points en avantage numérique, deux en infériorité numérique et a marqué trois buts gagnants avec les Phantoms. Si votre pool tient compte des tirs au but, Schenn prend encore plus de valeur. La saison dernière, il a obtenu 97 tirs au filet en 54 rencontres, en plus d’ajouter 118 lancers en 33 parties, avec Adirondack.

On s’attend à ce que Schenn occupe un rôle accru chez les Flyers avec le départ de Jaromir Jagr via le marché des joueurs autonomes, même si son historique de blessure est à prendre en compte dans une saison écourtée. Il faut également prendre note qu’il a enregistré 10 parties de plus d’un point dans la LAH. Schenn a également connu cinq parties d’au moins trois points chez les Phantoms. Il peut prendre un match en charge et certainement vous aider à devancer la compétition.

Justin Faulk (Caroline, D) -- Schultz n’est pas le seul arrière à pouvoir aider un directeur général dans un pool chez les défenseurs offensifs. Le 37e choix au total du Repêchage 2010 de la LNH, Faulk a été étincelant dans la LAH au cours du lock-out. Faulk a marqué cinq filets, amassé 24 points avec les Checkers de Charlotte, et 10 de ces points sont survenus sur le jeu de puissance.

Tant pour les Hurricanes que votre pool, les prouesses de Faulk en avantage numérique devraient rapporter gros. La saison dernière, Faulk a mené les Hurricanes et tous les défenseurs recrues du circuit en avantage numérique, au chapitres des buts (5), points (12) et du temps d’utilisation (200:31), même s’il a passé un mois dans les ligues mineures. En additionnant cette réussite à une équipe qui a ajouté des spécialistes de l’avantage numérique comme Jordan Staal et Alex Semin, ces chiffres devraient s’améliorer.

L’arrière de 6 pieds et 215 livres devrait être de la première paire de défenseurs des Canes en plus d’évoluer en avantage numérique, sa constance est donc cruciale. Faulk a récolté quatre buts et huit points au Championnat du monde lors du printemps dernier et n’a jamais passé plus de trois rencontres sans récolter un point dans la LAH, cette saison, ce qui est bon signe pour un pooler qui le sélectionne.

Brett Connolly (Tampa Bay, AD) – Besoin d’un joueur de deuxième année qui a démontré qu’il était prêt à une saison d’éclosion? Ne cherchez pas plus loin que le sixième choix au total du Repêchage 2010 de la LNH. Connolly a obtenu 13 buts et cumulé 30 points en 32 rencontres avec le Crunch de Syracuse dans la LAH.

On n’a jamais demandé à Connolly de jouer beaucoup de minutes avec Tampa Bay en 2011-12, lui qui a dépassé les 18 minutes d’utilisation à une seule reprise. Il a également pris une pause de 11 rencontres de la LNH pour aider le Canada à décrocher le bronze au CMHJ 2012, mais a terminé la campagne avec six points lors des 19 dernières rencontres de la saison.

En jouant avec un des meilleurs jeux de puissances de la LAH, Connolly a récolté 11 points en avantage numérique et devrait être un facteur positif au sein d’une unité spéciale qui comprend des noms comme Stamkos, St. Louis et Lecavalier. L’avant de 6 pieds 2 pouces et 200 livres a également un talent pour marquer des buts lorsque ça compte le plus, dominant la LAH avec six buts gagnants. Qui plus est, malgré ses quatre buts dans la LNH, deux étaient des filets victorieux. Il y a un poste libre au sein du top-6 chez les attaquants du Lightning et avec la blessure de J.T. Brown, Connolly semble un candidat logique pour obtenir le poste et être une carte cachée, cette saison.

Les autres joueurs de deuxième année dignes de mention, qui ont évolué en Amérique du Nord durant le lock-out.

Sean Couturier (Philadelphie, C): 31 PJ, 10 B, 18 P, 27 Pts, 3 BG avec Adirondack (LAH)

Cody Hodgson (Buffalo, C): 19 PJ, 5 B, 13 P, 18 Pts, 11 PAN avec Rochester (LAH)

Cam Atkinson (Columbus, AD): 33 PJ, 17 B, 21 P, 38 Pts, 5 BG avec Springfield (LAH)

Marcus Kruger (Chicago, C): 34 PJ -8B-14 P-22 Pts, 24 PEM avec Rockford (LAH)

Adam Larsson (New Jersey, D): 31 PJ, 3 B, 14 P, 17 Pts, plus-3 avec Albany (LAH)

 

La LNH sur Facebook