Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Les directeurs généraux se préparent à un début de saison sur les chapeaux de roue

jeudi 2013-01-10 / 11:43 / LNH.com - Aperçus de la saison 2012-13

Par Corey Masisak - Journaliste LNH.com

Partagez avec vos amis


Les directeurs généraux se préparent à un début de saison sur les chapeaux de roue

David Poile et George McPhee ont plein de choses en commun, notamment qu’ils sont les directeurs généraux avec le plus d’ancienneté dans la LNH et qu’ils sont les deux seuls à avoir occupé ce poste chez les Capitals de Washington au cours des 30 dernières années.

Les 10 prochains jours sont susceptibles d’être les plus effrayants pour les 30 directeurs généraux de la LNH et les différences que Poile et McPhee rencontreront mettront en évidence ce qui pourrait s’annoncer comme un début de saison 2012-2013 imprévisible.

« Nous ne savons pas ce qui va arriver et ce sera imprévisible pour tout le monde et c’est correct car nous allons jouer au hockey », a déclaré McPhee, mercredi, après que le bureau des gouverneurs eut ratifié la nouvelle convention collective.

Quand l’Association des joueurs de la LNH en fera autant – les joueurs doivent voter vendredi et samedi –, ça pourrait mettre en branle une semaine affolante pour les directeurs généraux à travers la ligue.

Les camps d’entraînement devraient commencer dimanche et on a annoncé que le début de la saison aura lieu le samedi 19 janvier. Tout dépendant comment les équipes programmeront les examens médicaux et toutes les autres activités physiques qui ont normalement lieu au début des camps, les joueurs pourraient ne pas sauter sur la glace avant lundi. Ce qui veut dire que les entraîneurs n’auront que cinq jours de travail sur la patinoire pour préparer leur équipe.

« Nous sommes prêts à commencer depuis un certain temps. Il ne restait qu’à fixer une date, a déclaré McPhee. Nous avions besoin de connaître la date pour commencer la saison et maintenant nous pouvons nous préparer. Nous pouvons demander à nos thérapeutes et à nos médecins de se présenter pour les examens médicaux. Nous pouvons dire à nos entraîneurs quand le tout commencera et nous pouvons organiser nos entraînements. Au-delà de cela, nous n’en sommes pas à nos premiers camps d’entraînement, mais il y aura beaucoup d’inconnues. »

Les Capitals de McPhee ont un nouveau personnel d’entraîneurs. Adam Oates dirigera son premier camp d’entraînement à titre d’entraîneur en chef et ses adjoints, Calle Johansson et Tim Hunter, viennent de se joindre aux Capitals. Aucun n’a déjà occupé le poste d’entraîneur en chef, ce qui pourrait représenter un plus gros défi pour les Capitals au début de la saison.

« Ce sera plus difficile pour un nouvel entraîneur en chef, car celui qui était en place la saison dernière n’aura qu’à rappeler son système de jeu à ses joueurs, alors qu’un nouveau-venu devra implanter son nouveau style de jeu, a indiqué McPhee. C’est beaucoup de choses à emmagasiner en cinq jours. »

Poile, directeur général des Predators de Nashville, n’aura pas ce souci. Barry Trotz est entraîneur en chef des Predators depuis leur entrée dans la ligue (de fait, Poile a toujours été son directeur général), donc, le fait de ne pas avoir effectué de changement pourrait s’avérer positif.

Les Predators auront un gros trou à remplir – le défenseur étoile Ryan Suter a quitté en juillet pour signer un contrat avec le Wild du Minnesota – autrement, Poile pourra compter sur pratiquement la même formation.

« Parce que nous avons ajouté seulement deux joueurs à notre équipe et que l’on n’a pas fait de changements au sein de notre personnel d’entraîneurs, j’espère que cette continuité et cette constance nous permettront de connaître un bon début de saison, a dit Poile. Nous espérons tous connaître un bon début de saison. Une fiche de 5-0 serait sensationnelle, mais un dossier de 0-5 pourrait s’avérer désastreux. Dans un calendrier de 48 matchs, ça pourrait faire la différence entre participer ou non aux séries éliminatoires. »

Chaque équipe, peu importe que ce soit avec un nouveau personnel d’entraîneurs ou non, devra faire face à un défi de taille pendant les camps d’entraînement et dans les premières semaines de la saison : le conditionnement physique des joueurs.

Certains joueurs sont demeurés actifs, que ce soit en Europe ou dans les ligues mineures en Amérique du Nord; certains se sont entraînés avec d’autres joueurs de la LNH; et d’autres se sont entraînés individuellement.

Personne ne sait vraiment comment ça va affecter les performances sur la patinoire, mais les équipes devront faire en sorte que les joueurs atteignent un calibre similaire, pas seulement au point de vue du conditionnement physique, mais aussi au point de vue de la finesse du jeu.

« Les joueurs se retrouvent tous à un niveau différent de forme physique, a admis Poile. Ça représente une pièce cachée, pas seulement pour nous les Predators, mais aussi pour toutes les équipes. Ce sera un camp d’entraînement écourté et les entraîneurs en chef voudront faire ce qu’ils ont l’habitude d’accomplir en trois semaines. Cette année, ce sera un sprint comparativement à un marathon. »

McPhee a indiqué : « Que le plus gros problème sera de ne pas disputer de matchs préparatoires. C’est une chose de patiner et de se mettre en forme, mais on n’aura pas la chance d’expérimenter de nouveaux trios. Je considère que ça représente la plus grosse préoccupation pour le personnel de direction. Je ne sais pas comment se comporteront les jeunes équipes face aux formations remplie de vétérans. J’ignore qui fera partie de l’équipe. Nous sommes simplement heureux de jouer. Ça devrait procurer du hockey vraiment excitant. »

Poile était le directeur des Capitals en 1994-1995 et McPhee était l’adjoint de Brian Burke avec les Canucks de Vancouver.

Le directeur général du Lightning de Tampa Bay, Steve Yzerman (qui jouait avec les Red Wings de Detroit), est l’un de ceux qui avait connu la saison écourtée à titre de joueur.

Est-ce que ce fait aidera Yzerman à mieux préparer son équipe, cela reste à voir, mais il pourra certainement conseiller ses joueurs.

« Je ne pense pas que nous (Red Wings) avions fait quelque chose de particulier, mais nous avions connu un très bon début de saison, a dit Yzerman. Ce sera exaltant, mais nous sommes vraiment occupés. Nous allons jouer plusieurs matchs, voyager beaucoup – ce qui fera en sorte que nous n’aurons pas beaucoup de bons entraînements quand la saison commencera. Mais, je crois que ce sera une saison palpitante.

« Je pense qu’il ne faudra pas tenter d’en faire trop. En tentant d’être prêt trop vite, on pourra surmener les joueurs – ce qui amènera des blessures. Il s’agit simplement de progresser lentement. »

 

La LNH sur Facebook