Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Nonis sait que la reconstruction des Leafs ne sera pas facile

mercredi 2013-01-09 / 19:43 / LNH.com - Nouvelles

Par Adam Kimelman - Directeur adjoint de la rédaction à NHL.com

Partagez avec vos amis


Nonis sait que la reconstruction des Leafs ne sera pas facile

Dave Nonis croit que les fondations des Maple Leafs de Toronto sont solides et c’est à lui que revient le mandat de poursuivre la reconstruction.

Nonis, qui a été promu au poste de directeur général en remplacement de Brian Burke mercredi, sait que la tâche ne sera pas facile.

« On a de bonnes fondations », a déclaré Nonis après avoir été présenté aux médias. « Nous avons de bons joueurs, mais certains de nos éléments ne sont pas encore prêts à prendre la relève. Il faut trouver le moyen de combler ce fossé.

« Nous devons continuer à chercher des joueurs capables de nous aider immédiatement et qui nous permettront d’être patients avec nos jeunes. On a des atouts, ça, c’est certain. Cette équipe s’est améliorée au cours des 48 derniers mois, mais on a encore du boulot devant nous et il faut encore apporter quelques modifications à notre alignement. »

Les Leafs ne sont pas parvenus à se tailler une place en séries en quatre saisons sous le règne de Burke, mais l’organisation a réussi à se doter d’un bon système de filiales. L’arrière Jake Gardiner, 22 ans, a eu un impact immédiat dans la LNH l’année dernière en menant tous les défenseurs recrues avec 30 points en 75 matchs. Il a aussi permis au club-école des Leafs dans la Ligue américaine de hockey, les Marlies de Toronto, d’atteindre la finale de la Coupe Calder.

Parmi les autres joueurs prometteurs qui évoluent avec les Marlies, on retrouve les centres Nazem Kadri et Joe Colborne (tous deux âgés de 22 ans), l’ailier droit Carter Ashton (21 ans) et le défenseur Jesse Blacker (21 ans). L’organisation compte également sur de bons espoirs dans les rangs juniors, dont l’attaquant Tyler Biggs ainsi que les défenseurs Matthew Finn, Stuart Percy et Morgan Rielly.

« Si on compare avec l’équipe d’il y a quatre ou cinq ans, plusieurs constateront que Brian Burke a accompli beaucoup de bonnes choses et qu’il l’a aidée à connaître du succès », a ajouté Nonis.

Avec des joueurs talentueux comme les attaquants Joffrey Lupul et Phil Kessel et le défenseur Dion Phaneuf à sa disposition, Nonis ne croit pas être contraint de procéder à des transactions. Il ne veut pas repartir à zéro.

« Il faut continuer à bâtir cette équipe, a-t-il dit. On ne repart pas à zéro. Faire un grand ménage ferait reculer cette franchise et ça ne nous intéresse pas du tout. »

Et cela commence avec le personnel d’entraîneurs. Nonis a affirmé que Randy Carlyle, embauché en mars 2012, sera derrière le banc de l’équipe lors du match d’ouverture de la saison 2012-13.

« Randy est un excellent entraîneur-chef, a affirmé Nonis. Nous sommes chanceux de pouvoir compter sur lui. Le groupe de direction croit que nos joueurs, notre jeunesse et nos ambitions requièrent un entraîneur comme Randy Carlyle et nous sommes heureux de le voir commencer la saison avec nous. »

Nonis a déclaré qu’il serait patient avec son équipe et que cette patience est justement l’un de ses points forts. Burke, son vieil ami et partenaire, n’était justement pas reconnu pour sa grande patience. Le duo a travaillé ensemble à Vancouver, à Anaheim et à Toronto.

« S’il y a une différence entre nous deux, et ça peut être une bonne comme une mauvaise chose selon votre point de vue, c’est que j’ai une approche un peu plus patiente, a révélé Nonis. Je prends plus de temps pour évaluer quelque chose. »

L’évaluation du groupe qu’il alignera cette saison devra toutefois se faire plus rapidement. Les camps d’entraînement en vue de la campagne 2012-13 s’amorceront dès dimanche et Nonis a révélé que lui et l’équipe de direction des Leafs avaient déjà un plan en place.

« La fenêtre pour prendre des décisions très difficiles sera courte, a expliqué Nonis. On ne sait pas encore exactement quand on pourra commencer, mais on s’y est préparé au fil des derniers jours. On va continuer à se rencontrer fréquemment et dès qu’on aura le feu vert, on aura une toute petite fenêtre pour prendre des décisions concernant notre formation. »

Reste à savoir si ces plans comprennent le gardien de but des Canucks de Vancouver Roberto Luongo. Toronto serait l’une des destinations potentielles pour Luongo si les Canucks décident de l’échanger et Burke avait annoncé qu’il tenterait d’aller chercher des renforts à cette position pendant la saison morte. Luongo, qui se prépare pour la prochaine saison en Floride, a déclaré qu’il n’aurait aucune objection à poursuivre sa carrière à Toronto.

Nonis a refusé de commenter les rumeurs concernant Luongo.

« Premièrement, on ne discute jamais des éventuelles transactions, car ça peut être nuisible, a-t-il affirmé. Deuxièmement, on n’a pas le droit de le faire. On ne peut pas commenter la situation de joueurs sous contrat avec une autre équipe. »

Nonis a déclaré qu’il n’avait eu aucune discussion sérieuse avec aucun de ses collègues.

« J’ai toutes les misères du monde à joindre ma femme, a-t-il lancé à la blague. Je n’ai téléphoné à personne. »

Pourtant, il sait qu’il devra bientôt s’y mettre. Il sera alors épaulé par un groupe de direction comprenant le vice-président des opérations hockey Dave Poulin, le DG adjoint Claude Loiselle ainsi que le conseiller spécial Cliff Fletcher.

« On a du pain sur la planche », a-t-il conclu.

Vous pouvez joindre Adam Kimelman au akimelman@nhl.com. Suivez-le sur Twitter : @NHLAdamK

 

La LNH sur Facebook