Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Le plan de Burke de conduire les Maple Leafs dans les séries éliminatoires a échoué

mercredi 2013-01-09 / 16:01 / LNH.com - Nouvelles

Par Adam Kimelman - Directeur adjoint de la rédaction à NHL.com

Brian Burke s’est amené à Toronto avec la conviction qu’il avait le plan pour permettre aux Maple Leafs de redevenir une concession victorieuse. Il quitte après avoir vu ses Leafs ne pas participer à aucune série éliminatoire en quatre saisons.

Burke a été embauché le 29 novembre 2008, seulement 17 mois après avoir conduit les Ducks d’Anaheim à leur première conquête de la Coupe Stanley. À cette époque, les Leafs avaient raté les séries éliminatoires au cours des trois saisons précédentes. Mais Burke était vu comme celui qui serait en mesure de replacer les Leafs sur la bonne voie.

Il n’a pas connu beaucoup de succès à sa première saison quand les Leafs ont terminé en 12e place de l’Association de l’Est. Il a choisi de garder Ron Wilson comme entraîneur en chef et a sélectionné Nazem Kadri au septième rang du repêchage 2009 de la LNH.

Au cours de la saison, Burke a étudié et évalué l’organisation dans son ensemble et il est passé à l’action à l’été 2009. Il a tenté de revamper sa défense en embauchant à gros prix les joueurs autonomes Mike Komisarek et François Beauchemin, et il a remporté la bataille sur les droits du gardien suédois Jonas « The Monster » Gustavsson.

Burke a fait un plus gros coup d’éclat le 18 septembre 2009 en obtenant les services de Phil Kessel, un marqueur de 30 buts, des Bruins de Boston. Il a payé cher – les Leafs ont cédé aux Bruins leurs premiers choix au repêchage de 2010 et de 2011, en plus du choix de troisième ronde en 2010. Les Leafs ont fait signer à Kessel, un joueur autonome avec compensation, un nouveau contrat de cinq ans d’une valeur de 27 millions $.

Burke a effectué un autre gros échange le 31 janvier 2010, quand il a acquis le défenseur Dion Phaneuf, des Flames de Calgary, dans un transfert impliquant sept joueurs.

Pendant que Kessel connaissait une solide saison en marquant 30 buts et que Phaneuf contribuait autant sur la patinoire qu’à l’extérieur, Komisarek, Beauchemin et Gustavsson n’ont pas répondu aux attentes. Les Leafs ont dégringolé au 15e rang de l’Association de l’Est, et ils ont vu les Bruins sélectionner Tyler Seguin au deuxième rang du repêchage 2010 – l’un des choix que les Leafs avaient cédé pour obtenir Kessel.

Les choses ne se sont pas améliorées au début de la saison 2010-2011, quand les Leafs occupaient le 11e rang de l’association au début de février. Burke a encore une fois fait confiance à Wilson et il a échangé Beauchemin et le défenseur Tomas Kaberle, qui était à Toronto depuis plusieurs saisons, à la date limite des échanges. Ces changements ont amené Joffrey Lupul et les jeunes Jake Gardiner et Joe Colborne, que Burke voyait comme l’avenir de l’équipe.

Les choses ne regardaient pas trop mal, comme l’a démontré la fiche de 17-9-6 des Leafs après le 1er février, un rendement qui leur a permis de terminer en 10e place de l’Association de l’Est, ce qui laissait aussi envisager de belles choses pour la saison 2011-2012.

Parmi les joueurs qui pouvaient laisser entrevoir de meilleurs jours à Toronto, il y avait James Reimer, qui est sorti de nulle part pour décrocher le poste de gardien no 1, ce qui lui a valu une prolongation de contrat de trois ans.

Au cours de cet été, Burke en est venu à une entente de deux ans avec le centre et joueur autonome Tim Connolly, en plus d’acquérir Matthew Lombardi dans un échange dans le but de renforcer la position de centre de son équipe, mais ni l’un ni l’autre, pas plus que Kadri n’a joué comme un joueur de premier plan.

Malgré le fait qu’ils ont eu à jouer avec différents joueurs de centre, Lupul et Kessel, qui ont évolué sur le même trio, ont connu des saisons qui leur ont permis de participer au match des Étoiles.

Au début de la saison 2011-2012, les Leafs ont connu un excellent début et le 1er décembre, ils occupaient le quatrième rang de l’Association de l’Est, un seul point derrière les Bruins qui dominaient la section Nord-Est.

Après avoir remporté deux victoires de suite à la veille du congé des Fêtes, Burke a accordé une prolongation de contrat à Wilson, une annonce qui fut faite le matin de Noël.

Les Leafs ont glissé un peu au classement à la suite de cette annonce, même s’ils occupaient le sixième rang de l’association le 6 février. Ils ont cependant connu une série de quatre défaites et le 2 mars, deux mois après avoir accordé une prolongation de contrat à Wilson, Burke l’a congédié et l’a remplacé par Randy Carlyle.

La décision de Burke n’a pas aidé, et les Leafs ont présenté une fiche de 6-9-3 après le congédiement de Wilson. Ils n’ont remporté que sept victoires à leurs 29 derniers matchs (7-18-4) et ils ont terminé en 13e place de l’association.

Après la saison, les souhaits de Burke étaient d’améliorer son équipe devant le filet et de dénicher un joueur de centre de premier plan. Il a tenté de trouver ce joueur de centre en juin quand il a acquis James van Riemsdyk, des Flyers de Philadelphie, en retour du défenseur Luke Schenn.

Van Riemsdyk avait joué à l’aile gauche au cours de ses trois saisons avec les Flyers, mais Burke a indiqué qu’il voulait voir van Riemsdyk entreprendre la saison au centre, une position qu’il avait occupée pendant seulement deux saisons au collège.

Burke a échangé les droits de Gustavsson aux Jets de Winnipeg, et avec Reimer qui a joué en-dessous des attentes la saison dernière, il avait fait savoir qu’il allait étudier d’autres options.

Parmi celles-là, les rumeurs ont laissé entendre qu’il était intéressé à Roberto Luongo, des Canucks de Vancouver.

Que cet échange survienne ou non, Burke n’aura pas un mot à dire.

Après tous ces changements et tous les espoirs créés quand il s’est joint aux Maple Leafs, Burke quitte l’organisation après quatre saisons avec une fiche de 129-135-42 et aucune présence dans les séries éliminatoires.

Contactez Adam Kimelman à akimelman@nhl.com. Suivez-le sur Twitter: @NHLAdamK

Pour toutes les nouvelles et analyses des séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2014, choisissez votre séries
vs.
La série débute le 18 avril
vs.
La série débute le 16 avril
vs.
La série débute le 16 avril
vs.
La série débute le 17 avril
vs.
La série débute le 17 avril
vs.
La série débute le 17 avril
vs.
La série débute le 16 avril
vs.
La série débute le 17 avril
 

La LNH sur Facebook