Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Le retour de Markov pourrait être l’élément important pour le CH

mardi 2013-01-08 / 18:24 / LNH.com - Nouvelles

Par Arpon Basu - Directeur de la rédaction LNH.com

Partagez avec vos amis


Le retour de Markov pourrait être l’élément important pour le CH

Les Canadiens de Montréal entreprendront la saison 2012-2013 en tentant d’effacer de leur mémoire la désastreuse dernière place de l’Association de l’Est de la campagne 2011-2012.

Bien qu’il ait un nouveau personnel d’entraîneurs dirigé par Michel Therrien et un nouveau bureau de direction mené par le directeur général, Marc Bergevin, le retour du joueur qui compte le plus d’ancienneté au sein de l’équipe pourrait fort bien représenter l’élément qui va permettre au Canadien de rebondir et de participer aux séries éliminatoires.

Le défenseur Andrei Markov a disputé son dernier match avec la formation de Vityaz Chekhov de la KHL mardi, et il devrait être de retour à Montréal, jeudi.

Et quand il arrivera, il sera en santé.

Après avoir subi deux opérations coup sur coup pour reconstruire le ligament croisé antérieur de son genou droit, Markov a disputé seulement 20 matchs avec le Canadien au cours des deux dernières saisons et son nouvel entraîneur piaffe d’impatience de voir son vétéran défenseur de retour sur la patinoire.

Markov, âgé de 34 ans, est le seul joueur de la présente formation des Canadiens qui a été dirigé par Therrien lors de son premier séjour à Montréal de 2000 à 2003. L’entraîneur en chef a donc une bonne idée du talent de celui qui a participé à deux matchs des Étoiles.

« Andrei sera l’un de nos leaders », a déclaré Therrien lors de la conférence de presse, lundi. « Comme vous le savez, Andrei n’a pas joué beaucoup au cours des deux dernières années. Je lui ai parlé avant le lock-out et il était très enthousiaste d’être capable de commencer la saison avec ses coéquipiers. »

Le retour de Markov avec le Canadien représente pratiquement l’ajout d’un bon joueur autonome, mais cela présume que le Russe retrouvera la qualité du jeu qu’il a présenté en 2009-2010 alors qu’il avait joué 53 matchs de la saison régulière et dans les séries éliminatoires.

La saison dernière, Markov a démontré qu’il était sur la bonne voie lors des 13 derniers matchs, même s’il ne jouait pas au sommet de son art. Avec Markov dans la formation, l’équipe a amassé des points dans 10 des 13 rencontres, présentant une fiche de 5-3-5. Markov a disputé 21 matchs dans la KHL, incluant une victoire de 3-1 contre le Torpedo Nizhny de Novgorod, mardi.

Sa décision de disputer un dernier match avec Vityaz, mardi, a causé une certaine commotion, pour ne pas dire une commotion certaine, à Montréal en raison de son passé médical. Il s’en est sorti en bonne santé, jouant 18 minutes 19 secondes, dont 8:26 en troisième période.

Therrien est l’un de ceux qui est content de voir que Markov se présentera au camp d’entraînement après avoir disputé un certain nombre de matchs.

« C’est une bonne chose qu’il ait pu jouer en Russie et je suis convaincu que ce sera bon pour sa confiance, a dit Therrien. Il n’y a aucun doute qu’il est prêt à jouer, il est en santé et il représente toute une addition pour notre équipe. »

L’apport de Markov ne peut être sous-estimé.

En supposant que Markov ressemblera au joueur qu’il était avant ses deux sérieuses blessures au genou, les Canadiens sont une bien meilleure équipe avec le défenseur russe dans leur formation.

Le meilleur exemple remonte à la saison 2009-2010, la dernière fois que Markov a disputé un nombre de matchs significatifs. En incluant les séries éliminatoires de la Coupe Stanley, le Canadien a présenté une fiche de 29-16-8 dans les 53 matchs que Markov a joués et seulement 15-23-2 quand il était absent.

Depuis le début de la saison 2009-2010, le Canadien a présenté un dossier de 38-22-13 avec Markov dans la formation, et une fiche de 84-86-21 quand il était absent.

L’apport de Markov est souvent remarqué pendant les avantages numériques où il est l’un des meilleurs quarts de la ligue.

En 2009-2010, le Canadien a présenté un pourcentage de 24,5 pour cent en supériorité numérique dans les 45 matchs de la saison régulière dans lesquels Markov a joué, mais son pourcentage a chuté à 18,2 pour cent dans les 37 rencontres au cours desquelles Markov était blessé.

La différence a été tout aussi frappante pendant les séries éliminatoires de 2010 quand Montréal a présenté un pourcentage de 20,6 pour cent en avantage numérique dans les huit matchs que Markov a disputés et seulement 12,8 pour cent dans les 11 rencontres sans lui.

« C’est toute une addition, a affirmé Therrien. Il est l’un des meilleurs défenseurs de la ligue et nous sommes très contents qu’il puisse entreprendre la saison avec nous. »

Il est cependant difficile de prédire si l’on reverra le même Markov en 2012-2013.

Dans ses 21 matchs dans la KHL, Markov n’a marqué qu’un seul but et a amassé quatre assistances en maintenant une moyenne de jeu de 18:52 par match, tout en présentant un différentiel de plus-3, le deuxième meilleur de son équipe chez les défenseurs.

Mais si Markov ne retrouve qu’une partie de la forme qui lui permettait de faire une si grande différence avant d’être sérieusement blessé deux années de suite, la transformation que le Canadien souhaite tellement cette saison pourrait devenir réalité.

 

La LNH sur Facebook