Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Le Canadien a plusieurs défis à relever en peu de temps

lundi 2013-01-07 / 19:00 / LNH.com - Nouvelles

Par Richard Milo - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Le Canadien a plusieurs défis à relever en peu de temps

BROSSARD – Ce sera difficile, encore plus en raison des circonstances, mais la nouvelle direction du Canadien a confiance de pouvoir relever de nombreux défis en peu de temps maintenant que le conflit de travail est sur le point d’être terminé dans la LNH.

C’est le message à la fois clair et concis qu’ont livré ensemble le propriétaire et président du Canadien, Geoff Molson, qui a remercié les partisans de l’équipe pour leur patience, le directeur général Marc Bergevin, et l’entraîneur-chef Michel Therrien lors d’un point de presse au Complexe sportif de Brossard en fin d’après-midi, lundi.

« Personne n’a un avantage », a dit Therrien, expliquant qu’il s’attend à ce que ses joueurs se présentent au camp en bonne condition parce que ce sont « des professionnels».

« Toutes les équipes partent du même pied et en même temps. C’est un nouveau départ. On va s’assurer d’être prêts. »

Bergevin a précisé que 25 à 30 joueurs, incluant Alex Galchenyuk, l’attaquant étoile du Sting de Sarnia qui a été le troisième choix du repêchage de la LNH l’an passé, prendront part au camp d’entraînement.

« À ma connaissance, le joueur de centre Petteri Nokelainen, blessé aux côtes, sera le seul absent », a dit Bergevin, qui a été questionné sur P.K. Subban et Scott Gomez à quelques reprises.

Devenu autonome avec compensation, Subban, qui a gagné 875,000 $ la saison dernière lors de la dernière année de son premier contrat, désire un contrat à long terme et le fait qu’il soit un des joueurs les plus populaires du CH est un argument de négociations qui pourrait militer en sa faveur au retour du conflit de travail.

« Mon intention est de mettre Subban sous contrat avec le camp, a affirmé Bergevin. J’ai établi un contact avec son camp aujourd’hui. La nouvelle entente collective n’a pas encore été approuvée. On va s’asseoir avec les personnes de hockey dans l’organisation pour voir les termes.

« Depuis le premier jour, a-t-il ajouté, je veux le mettre sous contrat. »

Le Canadien a présentement un total de 23 joueurs sous contrat et sa masse salariale s’élève à 63,9 millions $. Il aurait ainsi suffisamment de marge de manœuvre pour s’entendre avec Subban car il a été rapporté que le plafond restera à 70,2 millions $ en 2012-2013.

L’an dernier, le Canadien a consenti un contrat de 39 millions $ pour six ans au gardien Carey Price (une moyenne de 6,5 millions $ par année) tandis que l’ailier Max Pacioretty a obtenu une prolongation de contrat de six ans d’une valeur de 27 millions $ mais il ne touchera que 1,75 million $ en 2012-2013 car son nouveau contrat ne prendra effet qu’en 2013-2014.

La réponse de Bergevin a été plus mitigée en ce qui concerne Gomez, qui sera probablement de retour avec son salaire annuel de 7,35 millions $ cette saison.

Le vétéran joueur de centre n’a réussi que deux buts et neuf passes en 38 matchs la saison dernière et plusieurs partisans du Canadien souhaitent que l’équipe s’en départisse.

« Gomez fait partie de l’équipe », a tranché Bergevin, qui n’avait pas encore étudié la nouvelle convention collective, ce qui est normal car elle n’a pas été ratifiée encore. « On a fini 15e dans l’Est et 28e dans la ligue l’an passé. Je ne suis pas prêt à pointer un joueur du doigt. Bien des choses n’ont pas bien fonctionné l’an passé. »

De retour de la Russie où il a aidé les États-Unis à remporter le Championnat mondial de hockey junior, Galchenyuk participera pour sa part à son premier camp professionnel.

Bergevin, d’ailleurs, a une haute opinion de lui.

« Il a mérité le droit d’être ici, a-t-il expliqué. Je l’ai vu jouer à Sarnia et au championnat junior en Russie à la télévision. Mais ici, c’est différent. On va l’évaluer chaque jour et je crois que ce sera bon pour lui de prendre part à un camp professionnel. »

En ce qui concerne le défenseur Andreï Markov, qui est complètement rétabli de ses opérations au genou, Therrien a rappelé qu’il est un leader dans l’équipe et qu’il sera important pour lui de pouvoir commencer la saison.

« Il n’a pas joué beaucoup au cours des deux dernières années, a-t-il dit. Ce sera bon pour sa confiance. Il est en santé et c’est une énorme addition pour notre équipe. »

La pointe des pieds

À l’aise devant les médias, Therrien a expliqué que le système qu’il veut implanter consiste « à jouer sur la pointe des pieds, faire en sorte que ce soit plus dur de jouer contre nous, de faire pression sur le porteur du disque ».

« On a une équipe rapide et on a obtenu des joueurs de caractère», a noté le nouvel entraîneur-chef du CH en faisant référence aux acquisitions de Brandon Prust, Colby Armstrong et Francis Bouillon.

« Je veux qu’on forme une équipe contre laquelle c’est difficile de jouer et dans laquelle nos joueurs auront du plaisir », a-t-il insisté.

Que pense-t-il du peu de temps de préparation ?

« Le défi va être le même pour toutes les équipes, a dit Therrien. Chaque match sera important. Les deux points seront importants à chaque match et on va se concentrer sur l’exécution. La moitié des joueurs n’ont pas joué.

« On va aussi se concentrer sur l’enseignement. Ils sont contents. Ils sont à l’aise. Je pense qu’ils (les joueurs) vont être comme des éponges.»

Therrien a rencontré quelques joueurs en matinée lundi et, a-t-il affirmé, ils sont enthousiastes à l’idée de recommencer à jouer.

« On va avoir besoin d’une implication de tout le monde, a-t-il dit. Je suis convaincu que les joueurs ont beaucoup de choses à se faire pardonner.»

Seulement sept joueurs du Canadien ont joué pendant le conflit de travail. Les défenseurs Markov et Alexei Emelin ont évolué dans la KHL, Tomas Kaberle a joué en République tchèque, Rafael Diaz et Yannick Weber en Suisse. Parmi les attaquants, Lars Eller a joué en Finlande, David Desharnais, en Suisse, et Tomas Plekanec, en République tchèque.

 

La LNH sur Facebook