Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

La quête des Kings, la santé de Crosby, Nash chez les Rangers, voilà ce qui fait jaser pour le moment

lundi 2013-01-07 / 16:48 / LNH.com - Nouvelles

Par Dan Rosen - Journaliste Principal NHL.com

Partagez avec vos amis


La quête des Kings, la santé de Crosby, Nash chez les Rangers, voilà ce qui fait jaser pour le moment

Les intrigues de la saison 2012-13 mijotent depuis des mois. Il est à peu près temps de voir comment elles vont se développer.

Est-ce que les Kings de Los Angeles vont jouer comme des champions? À quel point le Wild du Minnesota s’est-il amélioré? Est-ce qu’Adam Oates pourra relancer Alex Ovechkin à Washington? Que va faire Rick Nash dans un uniforme des Rangers de New York? Le moment est-il enfin venu pour les Oilers d’Edmonton?

Aussi, puisque la saison sera d’environ une cinquantaine de rencontres, un nouveau sujet d’intérêt s’est ajouté, à savoir quelles équipes seront en mesure de connaître un bon départ dans ce qui ressemblera davantage à un sprint et moins à un marathon.

Voici 13 sujets d’intérêt pour les prochains mois:

Un bon départ

Comme toujours nous devrions être fixés vers la mi-février sur les équipes qui auront de bonnes chances de participer aux séries éliminatoires et celles presque déjà éliminées. La différence majeure c’est que les 15 ou 20 premiers matchs de cette courte saison auront pris une importance inhabituelle. Rappelez-vous qu’après 24 matchs la saison dernière le Wild était au premier rang dans l’Ouest et les Maple Leafs de Toronto, troisièmes dans l’Est, tandis que les Kings étaient huitièmes dans l’Ouest et les Devils du New Jersey 10e dans l’Est. Or un mauvais départ peut s’avérer beaucoup plus dommageable dans une courte saison.

Les Kings de la ligue

Les Kings vont soulever la bannière de la Coupe Stanley mais devront se rappeler rapidement que leur conquête remonte à six mois. Le temps de se pavaner est terminé, il leur faut maintenant répondre aux attentes. Et ils peuvent demander aux Rangers de New York de 1995 à quel point les choses peuvent être difficiles dans une aussi courte saison. Après avoir gagné la Coupe en 1994, les Rangers ont complété une saison de 48 matchs au huitième rang dans l’Ouest et ont été éliminés en quatre matchs consécutifs par les Flyers de Philadelphie en deuxième ronde des séries.

Ovechkin dirigé par Oates

Adam Oates a été engagé pour ramener un punch offensif chez les Capitals de Washington et sa priorité sera donc de relancer Alex Ovechkin. L’entraîneur a dit qu’il réalise qu’Ovechkin ressent la pression de marquer des buts et son rôle est donc de mettre son joueur dans les meilleures dispositions possibles pour y parvenir. Mais c’est à Ovechkin de faire le travail, lui qui a marqué une moyenne de 35 buts à ses deux dernières saisons après en avoir réussi une moyenne de près de 54 de 2005 à 2010. On doit s’attendre à ce que Oates revampe le jeu de puissance des Capitals pour aider la cause d’Ovechkin.

La santé de Crosby?

Il est de retour!!! Enfin, on verra. Sidney Crosby est en santé, ce qui veut dire que les Penguins de Pittsburgh sont de nouveau des aspirants à la Coupe Stanley. Il y a un an on se demandait quand il allait rejouer. On connaît maintenant la réponse. Crosby est en santé, et visiblement affamé compte tenu de la façon dont la dernière saison s’est terminée. Même s’il a presque toujours été sur la liste des blessés de janvier 2011 à mars 2012, il a trouvé le moyen d’amasser 103 points en 63 matchs à ses deux dernières saisons.

Nash à New York

Rick Nash entreprendra comme une deuxième carrière avec les Rangers et devrait avoir la chance d’évoluer avec un joueur de centre comme il n’en a jamais connu à Columbus. Mais Brad Richards et lui n’auront pas beaucoup de temps pour apprendre à se connaître et comme John Tortorella n’hésite jamais longtemps à bouleverser ses combinaisons, ils auraient avantage à produire rapidement s’ils veulent rester ensemble. Tortorella croit cependant que Nash va bien s’ajuster au style des Rangers parce qu’il est justement le type de joueur vedette qui s’adapte facilement.

Le dilemme des Red Wings

Les Red Wings de Detroit vont commencer une saison sans Nicklas Lidstrom pour la première fois depuis 1990, et le septuple gagnant du trophée Norris ne reviendra pas puisqu’il a pris sa retraite de joueur pour devenir dépisteur et ambassadeur de l’organisation. Le directeur Ken Holland et l’entraîneur Mike Babcock ne peuvent remplacer un joueur de ce calibre et ils devront trouver une façon de gagner sans la contribution habituelle de 24 minutes par matchs du défenseur. Henrik Zetterberg devrait le remplacer comme capitaine, dit-on, mais le remplacer sur la glace sera beaucoup plus difficile.

Le retour de Hossa

La dernière fois qu’on a vu Marian Hossa sur la glace, il était étendu, inconscient, après une charge illégale de Raffi Torres lors du troisième match de la première ronde des séries éliminatoires. C’est aussi la dernière fois qu’on a vu le joueur des Coyotes de Phoenix, qui demeurera suspendu pour les huit premiers matchs de la saison régulière. Hossa a profité du lock-out de la LNH pour retrouver la santé et a déclaré au Chicago qu’il était "de retour à la normale". Il aura bientôt à le prouver.

La saga Luongo

Roberto Luongo est toujours un gardien des Canucks de Vancouver. Mais pour combien de temps? Les possibilités sont nombreuses. Il pourrait changer d’équipe avant le début de la saison s’il renonce à sa clause de non-échange. Il pourrait aussi rester à Vancouver et être échangé avant la date limite des transactions. Ou encore demeurer avec les Canucks pendant toute la saison et faire la lutte à Cory Schneider. Et qui sait, il pourrait même reprendre son poste de numéro un.

La santé de Kesler

Le centre des Canucks a déclaré dimanche au Vancouver Province qu’il ne sait toujours pas quand il pourra revenir au jeu après avoir été opéré à un poignet et une épaule au cours de la saison morte. La période de réhabilitation est longue et il refuse de brusquer les choses comme il l’a déjà fait par le passé, ce qui ne s’était pas avéré efficace. S’il n’est pas prêt à jouer, ce qui semble le cas, les Canucks auront un gros trou à remplir au centre. L’espoir Jordan Schroeder serait-il la solution?

Les Oilers, enfin?

La jeune escouade bourrée de talents des Oilers d’Edmonton pourrait bien servir la cause de l’équipe au cours d’une saison abrégée qui nécessitera beaucoup d’énergie. Ryan Nugent-Hopkins, Taylor Hall, Jordan Eberle et Justin Schultz ont tous joué et brillé dans la Ligue américaine. Ils s’entendent bien ensemble. Nugent-Hopkins a aussi été élu le meilleur attaquant du Championnat mondial de hockey junior. Le premier choix du dernier repêchage Nail Yakupov se joindra à une équipe qui a complété les trois dernières saisons en 30e, 30e et 29e position.

Le nouveau Wild

Zach Parise et Ryan Suter vont faire leurs débuts avec une nouvelle équipe qui leur a accordé un contrat identique de 13 saisons et on verra si toute la publicité qui a entouré leur venue au Minnesota se traduira en accès aux séries éliminatoires pour le Wild. Le Wild n’y a pas participé depuis 2008 et n’ont pas gagné une ronde depuis 2003. L’an dernier, ils ont fini au 12e rang dans l’Ouest après un début de saison qui promettait. La direction a sorti son carnet de chèques pour tenter de régler le problème.

On compte sur Bryzgalov

Sa première saison à Philadelphie n’a pas été facile pour Ilya Bryzgalov. Le gardien des Flyers n’a pas répondu aux attentes et le directeur général Paul Holmgren ne s’est pas gêné pour déclarer, en mai dernier: "Son travail consiste à arrêter les rondelles et nous aider à gagner. On n’est pas à la Comédie Centrale." Les Flyers continuent néanmoins de miser sur Bryzgalov. Ils ont échangé Sergei Bobrovsky à Columbus, ce qui laisse Michael Leighton comme seul gardien auxiliaire. Bryzgalov a encore huit saisons à écouler à son contrat signé l’été dernier.

Les Blues devront confirmer

Les gardiens et défenseurs des Blues de St.Louis ont presque défié la logique tellement ils ont été formidables la saison dernière, Les Blues ne marquaient pas beaucoup de buts mais avec Brian Elliott et Jaroslav Halak devant le filet ils gagnaient plus souvent qu’à leur tour. Ils ont fini la saison au deuxième rang dans l’Ouest après avoir lutté pour la première place du classement général, et l’entraîneur Ken Hitchcock et le directeur général Doug Armstrong ont été élus les meilleurs de leur profession. Les Blues devront maintenant prouver que leur dernière saison de rêve n’a pas été qu’un accident de parcours.

Suivez Dan Rosen sur Twitter à: @drosennhl

 

La LNH sur Facebook