Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

    Les États-Unis écrasent le Canada 5-1 pour avancer au match de la médaille d’or

    jeudi 2013-01-03 / 11:06 / LNH.com - Repêchage de la LNH 2013

    Par Adam Kimelman - Directeur adjoint de la rédaction à NHL.com

    Partagez avec vos amis


    Les États-Unis écrasent le Canada 5-1 pour avancer au match de la médaille d’or

    Les États-Unis ont profité d’une explosion offensive rapide et du jeu inspiré du gardien John Gibson pour battre le Canada 5-1 en demi-finale du Championnat mondial de hockey junior 2013 de la FIHG.

    Jake McCabe a marqué deux buts et récolté une mention d’aide, John Gaudreau a enregistré une paire de filets, et les américains avancent jusqu’au match de la médaille d’or, qui sera disputé samedi (8h00, H.E.). Ils affronteront le champion en titre la Suède, qui a battu la Russie 3-2 en fusillade dans l’autre demi-finale.

    Les États-Unis n’ont remporté la médaille d’or qu’à deux occasions dans l’histoire du CMHJ, soit en 2004 et en 2010.

    « Les joueur ont disputé un fort, un très fort match », a expliqué l’entraîneur américain Phil Housley à LNH.com. « Je suis vraiment fier d’eux. Nous avons connu le départ dont nous avions besoin. Je crois que nous avons dicté le rythme tôt, avons expédié la rondelle profondément et avons obtenu l’important premier but du match. En deuxième période, nous avons capitalisé sur des opportunités rapidement et John Gibson a effectué des arrêts qui nous ont permis de garder le momentum. À ce moment, nous étions bien en selle. »

    Gibson a terminé le match avec 36 arrêts, mais aucun n’était plus important que les deux qu’il a effectués lors d’une infériorité numérique, à mi-chemin de la troisième période. Tôt lors de cet avantage numérique, Ryan Nugent-Hopkins, qui a entamé le match en tant que premier marqueur du tournoi, s’est retrouvé seul dans l’enclave avec le disque, mais Gibson est parvenu à effectuer l’arrêt avec la mitaine, faisant dévier le tir au-dessus du but. Quelques secondes plus tard, Gibson a plongé pour faire l’arrêt de la jambière, suite au tir de Dougie Hamilton, qui était démarqué dans la zone payante, à droite du but américain.

    « Nous avons simplement tenté de jouer notre match, de rester calme et de tenir le disque loin du filet de toutes les manières possibles », a révélé Gibson à LNH.com. « Le tir de Nugent-Hopkins a frappé mon bras et c’est une bonne chose que la rondelle soit restée en dehors du filet. »

    En six rencontres, Gibson n’a alloué que huit buts, pour un pourcentage d’arrêts de ,955. En deux rencontres face au Canada, il n’a accordé que deux buts, et a été bombardé de 69 lancers.

    « Il nous a donné une chance de remporter chaque match, a dit Housley. Il a été incroyable. »

    « C’est le meilleur match que j’aie vu de sa part », a expliqué à LNH.com, son coéquipier J.T. Miller, qui a joué avec et contre Gibson depuis leurs débuts respectifs, à l’intérieur du système de hockey mineur de la région de Pittsburgh. « Il s’est amélioré et a mieux fait à chaque match, et il a poursuivi aujourd’hui avec sa meilleure performance. »

    Ty Rattie a marqué l’unique but du Canada et le gardien Malcolm Subban, qui n’avait alloué que huit buts en quatre rencontres, a été retiré du match en deuxième période après avoir accordé quatre filets sur 16 tirs. Jordan Binnington, qui l’a remplacé, a arrêté 25 tirs sur 26.

    Le Canada jouera samedi, à l’occasion du match de la médaille de bronze (4h00, H.E.), pour une deuxième année de suite, alors qu’il affrontera la Russie.

    « En bout de ligne, nous avons un certain mérite », a dit Ryan Strome à TSN, lui qui est l’un des six joueurs canadiens de retour de l’édition de l’an dernier, qui ont mis la main sur le bronze. « Cette équipe revient de loin. Nous avons vraiment formé un groupe soudé. Nous méritons mieux que ce que nous avons récolté aujourd’hui. Il nous faut revenir à la maison avec quelque chose. C’est difficile de se lever pour ce match pour le bronze, mais je pense que ça signifie beaucoup en fin de compte. Vous allez vous souvenir de cette médaille de bronze. »

    Ce que le Canada aimerait oublier, c’est le début du match de jeudi.

    Malgré le fait que l’équipe disputait son sixième match en huit jours et son troisième match de suite, les États-Unis ont été les plus rapides, les plus agressifs et ça s’est répercuté sur le tableau de pointage, alors que les américains avaient l’avance 2-0, après une période, grâce à une paire de filets de McCabe.

    McCabe, le capitaine des américains qui a fait l’équipe d’abord à cause de sa défensive, lui qui ne compte que deux filets à sa fiche en 16 rencontres avec l’Université du Wisconsin, s’est amené dans le haut de l’enclave pour marquer le premier but du match. Riley Barber était démarqué devant le filet des canadiens et a obtenu une paire de chances, mais Subban a arrêté chacune des tentatives. La rondelle est revenue sur le bâton de Barber pour une troisième chance, mais il a repéré McCabe, seul. Le tir de McCabe à travers la circulation lourde s’est frayé un chemin au-dessus de la mitaine de Subban, à 7:18, pour son deuxième filet en six rencontres, au CMHJ.

    Plus tard en première période, Rocco Grimaldi a transporté le disque en territoire du Canada, avant de laisser la rondelle pour McCabe, qui a dirigé un tir qui a déjoué Subban du côté du gant, avec 3:58 à faire en première période, pour porter la marque à 2-0.

    « Cela a représenté beaucoup pour nous », a dit Miller à propos du début de match. « Un de nos objectifs principaux était de sortir en force et de prendre les devants, afin qu’ils aient à nous pourchasser. De marquer deux fois, puis deux autres fois en deuxième, c’était incroyable. »

    Pour le Canada, qui avait profité d’une journée de repos, après avoir confirmé sa première place dans leu Groupe B, le départ a pris les joueurs par surprise.

    « Je crois que mercredi, nous avons eu une bonne journée d’entraînement, une bonne journée de préparation », a dit le pilote Steve Spott à TSN. « Toutefois, les jambes n’étaient pas là en première période et ça a coûté cher. »

    Les américains ont continué à pousser la machine en deuxième période, avec Gaudreau, qui a transporté la rondelle en zone du Canada, effectuant un geste habile pour déjouer le défenseur canadien Ryan Murphy, avant de battre Subban, à 2:58 du début de la période.

    Vesey a porté la marque à 4-0, lorsqu’il a capté une passe de Gaudreau, a contourné Xavier Ouellet, du Canada, et a battu Subban au-dessus du bouclier, à 12:24.

    C’est ce qui a mis fin au match de Subban, mais son retrait était davantage causé par la manière dont l’équipe jouait devant lui.

    « Il s’est battu pour nous, tout au long du tournoi, a dit Nugent-Hopkins à TSN. Nous l’avons laissé à lui-même à quelques occasions ce soir. Il méritait définitivement mieux de notre part. »

    La troisième période a finalement permis de voir le Canada générer une pression offensive, alors que Spott a effectué des changements au sein de ses trios, mais tout ce que l’équipe a pu produire est le but de Rattie, en infériorité numérique, à 4:03 du début de la période.

    Le Canada évoluait à court d’un homme, à cause d’une pénalité pour avoir eu trop de joueurs sur la glace, mais a appliqué de la pression en fond de territoire américain quand le tir de Philip Danault a frappé le côté du filet des États-Unis et est revenu dans l’enclave. Rattie a tiré sur le poteau, mais il a semblé que les arbitres avaient sifflé l’arrêt du jeu et les américains ont arrêté de jouer, pensant le jeu stoppé. Cependant, la rondelle est revenue sur le bâton de Rattie qui a enfilé l’aiguille. Le jeu a été confirmé après la reprise vidéo.

    Le Canada a obtenu une autre chance de revenir dans le match à mi-chemin dans la période à l’occasion d’un jeu de puissance, mais Gibson et l’unité d’infériorité numérique des américains, qui ont stoppé 23 des 25 chances de l’adversaire avec un homme en moins au cours du tournoi, ont fermé la porte.

    « Il a effectué quelques gros arrêts, a expliqué Strome. Vous voulez poivrer un gardien autant que possible. Peut-être que nous aurions pu en faire plus, mais en fin de compte, il a fait de gros arrêts. »

    Le Canada a continué à appliquer de la pression après la fin du jeu de puissance, mais Gibson a fait tous les arrêts importants, et le but de Gaudreau, suite à une longue remise de Miller, a scellé l’issue du match. Le but de Gaudreau était son septième du tournoi, tous inscrits lors des trois dernières rencontres, ce qui lui permet de se retrouver à un but du record américain, qui est de huit et qui appartient à Jeremy Roenick.

    « Notre désavantage numérique a bien fait, tout au long du tournoi, et John est un facteur important, a dit Housley. Nous savions qu’ils forceraient le jeu en troisième période et quand nous avons marqué le cinquième but, ça a fait une grosse différence pour nous. Nous avons volé le momentum à ce moment de la période. »

    Les américains profiteront d’une importante journée de repos supplémentaire, puis ce sera le match de la médaille d’or, pour la quatrième fois de leur histoire.

    « Jeudi, c’est une soirée pour apprécier ce que nous avons accompli et vendredi, c’est comme si rien n’était arrivé, a dit Miller. Nous voulons vraiment nous concentrer sur notre compétition. »