Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

La Suède, la République tchèque et la Suisse sont qualifiées pour la ronde des médailles

lundi 2012-12-31 / 15:02 / LNH.com - Nouvelles

Par Adam Kimelman - Directeur adjoint de la rédaction à NHL.com

Partagez avec vos amis


La Suède, la République tchèque et la Suisse sont qualifiées pour la ronde des médailles

La Suède a terminé au premier rang du groupe A et mérité l’accès direct à la ronde demi-finale du Championnat du monde de hockey junior grâce à une victoire de 7-4 sur la Finlande au dernier jour de la ronde préliminaire.

Viktor Arvidsson a marqué deux buts et ajouté une mention d’aide, tandis qu’Alexander Wennberg a contribué d’un but et d’une passe. La Suède, championne en titre, affrontera jeudi le gagnant du match quart de finale qui opposera la Russie et la Suisse.

« Pour le moment nous n’avons rien gagné », a tenu à rappeler le capitaine suédois Filip Forsberg au site web de la FIHG. « Nous avons seulement atteint les demi-finales, dans la lutte pour le match ultime. Ce n’est pas difficile de garder nos joueurs calmes. »

Joel Armia a marqué deux fois dans la défaite, qui laisse la Finlande au quatrième rang et dans la ronde de relégation, après avoir été considérée par plusieurs comme une aspirante légitime à une médaille.

Ce match de fous entre ces deux grands rivaux naturels a vu la Suède prendre une avance de 3-0 avec moins de 14 minutes au cadran grâce à des buts en avantage numérique de Wennberg et Victor Rask, et, entre les deux, celui à forces égales de Robert Haag.

« Les 20 premières minutes ont été nos meilleures du tournoi jusqu’ici », a confié l’entraîneur Roger Ronnberg à IIHF.com. « C’est peut-être le niveau de jeu que nous devrons conserver si nous voulons traverser les demi-finales. »

La Finlande a répliqué avec trois buts en avantage numérique pour créer l’égalité. Armia a marqué son premier avant la fin de la première période, Rasmus Ristolainen a réduit l’écart dès la deuxième minute de la seconde période et Armia a fait 3-3 deux minutes et demie plus tard quand la Finlande a profité d’un avantage de deux joueurs.

Arvidsson et Forsberg ont répliqué en l’espace de 44 secondes vers la fin de la période pour lancer la Suède en avant pour de bon 5-3.

« Nous avons tenté de connaître un bon début de match mais obtenu le résultat contraire », a constaté Armia à IIHF.com. « C’est vraiment difficile de gagner un match quand l’adversaire a trois buts d’avance. »

La Finlande a réduit l’écart à un but par l’entremise de Ville Jarvelainen à mi-chemin de la dernière période, mais Emil Molin a réussi un autre but en avantage numérique et Arvidsson a complété dans un filet désert.

La Finlande disputera son prochain match mercredi contre l’Allemagne et devra aussi affronter la Slovaquie.

« Je suis tellement déçu et déprimé », a confessé l’entraîneur Harri Rindell à IIHF.com. « C’est une nouvelle expérience… une très mauvaise. Mais il faut passer par là et regarder vers l’avant. Je suis très triste pour le moment parce que nous sommes venus si près dans tant de matchs. »

Lors de l’autre match du groupe A disputé mardi, un but de Tomas Hertl à 1:39 de la prolongation a procuré une victoire de 4-3 à la République tchèque sur la Suisse.

Les Tchèques terminent donc au deuxième rang de leur groupe et affronteront les Américains en quarts de finale mercredi.

« C’était notre match le plus important parce que tout était en jeu », a rappelé le défenseur David Musil à IIHF.com. « Avec une victoire, on passait à la ronde suivante. »

La Suisse termine au troisième rang grâce au point amassé à sa troisième défaite en prolongation ou fusillade et jouera contre la Russie mercredi.

« Je suis très fier d’avoir forcé toutes ces trois équipes (Suède, Finlande et République tchèque) à une prolongation », a déclaré l’entraîneur Shaun Simpson à IIHF.com. « Nous avons été un peu victimes de malchance. Combien de fois une équipe dispute trois matchs de suite, se rend en prolongation à chaque reprise et perd les trois matchs? »

Les deux équipes se sont échangé des buts en première période, les Tchèques ont pris une avance de 3-1 après 40 minutes et les Suisses ont marqué deux buts en supériorité numérique au troisième engagement. Dario Simion est celui qui a forcé la prolongation en marquant à 17:59.

Le but victorieux de Hertl a été réussi sur le seul tir au filet de la période supplémentaire.

Contactez Adam Kimelman à akimelman@nhl.com. Suivez le sur Twitter: @NHLAdamK

 

La LNH sur Facebook