Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Rien n’est joué avant le dernier jour de la ronde préliminaire du CMHJ

dimanche 2012-12-30 / 16:35 / LNH.com - Nouvelles

Par Shawn Roarke - Directeur de rédaction senior à NHL.com

Avec les résultats de dimanche, les quatre derniers matchs de la ronde préliminaire du CMHJ 2013 de la FIHG présentés lundi auront un impact sur l’allure que prendra la ronde suivante.

Les victoires du Canada et de la Finlande, lors des rencontres disputées plus tôt dimanche, combinées avec les gains de la République tchèque et de la Slovaquie ont resserré le classement et le portrait de la ronde de qualification avant les matchs disputés la veille du Jour de l’an, à Ufa, en Russie.

Dans le Groupe B, le Canada a vaincu les États-Unis dans un affrontement que bien des gens anticipaient, tandis que la Slovaquie a survécu à l’Allemagne avec un gain de 2-1, en surtemps.

Dans le Groupe A, la Finlande a effacé deux déficits de deux buts contre la Suisse pour l’emporter 5-4 en tirs de barrage. Plus tard, la République tchèque a défait la Lettonie et a ainsi mélangé les cartes dans le portrait du groupe de qualification.

Le Canada a profité des prouesses héroïques du gardien Malcolm Subban pour l’emporter 2-1, dimanche, et se retrouve dans le siège du conducteur au sein du Groupe B. Le Canada, seule équipe du tournoi à avoir un dossier parfait (3-0-0-0, neuf points), détient un point d’avance sur la Russie. Les deux super puissances croiseront le fer lundi (9h00, H.E.) et le gagnant profitera d’un laissez-passer au premier tour de la ronde suivante. Le perdant terminera au second rang et devra affronter l’équipe de troisième place du Groupe A.

Le troisième rang du Groupe B n’est pas encore confirmé.

La défaite des États-Unis et la victoire de la Slovaquie en surtemps ont eu pour effet que les deux équipes se retrouvent avec une récolte de trois points en autant de rencontres. Ils s’affronteront lundi, (5h00, H.E.) et l’équation est simple : le gagnant passe à la ronde des médailles et affrontera l’équipe de deuxième place dans le Groupe A. Le perdant devra affronter l’Allemagne, toujours sans victoire, en ronde de relégation.

Les choses sont plus compliquées dans le Groupe A.

Les champions en titre, les suédois, qui ne jouaient pas dimanche, sont au sommet de leur groupe avec huit points, et leur participation à la ronde des médailles est pour ainsi dire, assurée. La Suède terminera la ronde préliminaire lundi en affrontant sa rivale, la Finlande, qui compte cinq points après la victoire en tirs de barrage face à la Suisse, dimanche.

Toutefois, la Suisse, qui a également récolté cinq points, affrontera ce lundi la République tchèque, qui a amassé six points. Cela signifie que, dépendant des résultats, bon nombre de bris d’égalité pourraient être nécessaires afin de déterminer qui occupera les trois places disponibles dans le Groupe A et à quel rang.

Si les suédois l’emportent lundi, ils s’assurent du laissez-passer en ronde demi-finale. La Suède terminera également au premier rang avec une défaite en surtemps, amassant ainsi neuf points et détenant le bris d’égalité (affrontement entre les deux équipes), face à la République tchèque.

Après, les choses se compliquent.

Si la Suède s’incline en temps réglementaire face à la Finlande, bien des scénarios pourraient survenir. La Finlande prendrait le premier rang du groupe, à moins d’un gain de la République tchèque en temps réglementaire contre la Suisse, et la Suède glisserait alors en troisième position.

La République tchèque et la Suisse peuvent tous les deux passer au tour suivant, dépendant du résultat de leur affrontement. Les tchèques peuvent terminer à n’importe quelle position, avec une récolte variant entre six et neuf points. Les suisses, quant à eux, peuvent terminer cette ronde avec une récolte variant entre cinq et huit points.

En cas d’égalité entre deux équipes, les résultats du match disputé entre les deux formations feront office de bris d’égalité.

Puisque le système de trois points utilisé par la FIHG au Championnat mondial de hockey junior ne permet pas le verdict nul, la procédure suivante s’appliquera si trois équipes (ou plus) se retrouvent avec le même nombre de points au classement.

Si plus de deux équipes sont à égalité, les formations se retrouvent dans un groupe à part et les critères suivants s’appliquent.

Premier bris d’égalité : Points attribués lors des rencontres entre les équipes à égalité, à partir desquelles les pays sont alors classés en conséquence.

Deuxième bris d’égalité : Si trois équipes où plus sont encore à égalité après le premier bris, le différentiel de buts, lors des rencontres entre les équipes ayant le même nombre de points fera office de bris d’égalité.

Troisième bris d’égalité : Si trois équipes où plus sont encore à égalité après les bris un et deux, l’équipe ayant marqué le plus de buts lors des rencontres entre les équipes à égalité fera office de bris d’égalité.

D’autres règles de bris d’égalité entrent en jeu si les trois premiers critères n’ont pas permis de déterminer un classement.

La seule chose confirmée au sein du Groupe A est que la Lettonie, qui n’a pas remporté un match, s’en va en ronde de relégation.

Pour toutes les nouvelles et analyses des séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2014, choisissez votre séries
vs.
Detroit mène la série 1-0
vs.
Montréal mène la série 2-0
vs.
Pittsburgh mène la série 1-0
vs.
New York mène la série 1-0
vs.
Le Colorado mène la série 1-0
vs.
St. Louis mène la série 2-0
vs.
Anaheim mène la série 2-0
vs.
San Jose mène la série 1-0
 

La LNH sur Facebook