Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Les États-Unis comptent rebondir face au Canada au CMHJ

samedi 2012-12-29 / 10:39 / LNH.com - Nouvelles

Par Mike G. Morreale - Journaliste LNH.com

Partagez avec vos amis


Les États-Unis comptent rebondir face au Canada au CMHJ

Les joueurs et entraîneurs de l’Équipe américaine de hockey junior savent que le remède idéal pour se remettre de la défaite crève-cœur encaissée face à la Russie est un gain contre le rival de toujours : le Canada.

Les États-Unis auront cette opportunité dimanche, alors que ces puissances du hockey croiseront le fer pour leur troisième affrontement du Groupe B au Championnat mondial de hockey junior 2013, à Ufa, en Russie. Une victoire représenterait beaucoup pour les États-Unis, présentement au troisième rang dans le classement. Une victoire catapulterait les américains à égalité avec les canadiens, tandis qu’une défaite signifierait la fin de tout espoir de mériter un laissez-passer pour accéder directement à la ronde des médailles.

« C’est une équipe dangereuse, un des aspects importants est que nous ne voulons pas leur laisser trop d’espace », a révélé l’attaquant américain J.T. Miller à LNH.com. « Comme toutes les autres équipes présentes à ce tournoi, ils comptent sur quelques gros noms, mais cela dit, il ne faut pas s’en faire outre mesure avec ça. »

Les États-Unis présentent un dossier de 5-1-3-26-3 (victoires, victoires en surtemps, défaites en surtemps, défaites et verdicts nuls) contre le Canada en 38 affrontements au CMHJ. Le Canada a remporté huit des neuf derniers matchs entre les deux équipes, incluant un gain de 3-2 en ronde préliminaire, lors du tournoi de l’an dernier. La dernière victoire des États-Unis sur le Canada remonte au 5 janvier 2010, un gain de 6-5 en prolongation pour l’obtention de la médaille d’or.

Les deux équipes devraient être bien reposées, puisque les deux bénéficieront d’une journée de congé avant de s’affronter au Ufa Arena dimanche, 4h30 H.E.

« Le jour de congé sera utilisé à bon escient », a révélé l’entraîneur des États-Unis, Phil Housley, à LNH.com. « Nous avons affronté un bon adversaire en Russie, vendredi, et maintenant, nous allons nous regrouper. Il n’en faudra pas beaucoup aux joueurs pour se lever face au Canada. Ils ont une bonne équipe de hockey, avec de bons joueurs d’attaque, une défensive solide et de bons gardiens. Un peu comme les russes. Nous en aurons plein les mains, mais nous espérons offrir le même effort, comme nous l’avons fait contre la Russie. »

Les États-Unis, qui détiennent un différentiel de plus-7 en deux rencontres, sont menés au chapitre des pointeurs par l’espoir des Canadiens de Montréal, Alex Galchenyuk, qui domine l’équipe avec un sommet de trois passes et quatre points en deux rencontres. Le défenseur Jacob Trouba est le seul joueur au sein de l’équipe à compter plus d’un but à sa fiche.

Au sommet des marqueurs pour le Canada, on retrouve le joueur des Oilers d’Edmonton, Ryan Nugent-Hopkins, qui a amassé deux buts et sept points. Ryan Strome et Mark Scheifele sont à égalité au sommet des buteurs avec trois buts. Les Canadiens ont dominé l’adversaire par 15 buts contre seulement six, défaisant l’Allemagne 9-3 et la Slovaquie 6-3.

« Nous allons observer les États-Unis sur les vidéos pour savoir exactement à quoi nous attendre, mais nous savons qu’ils ont une grosse équipe, physique et robuste », a expliqué Steve Spott, entraîneur du Canada. « Je pense que ce sera un match robuste, avec de la vitesse et de l’agressivité. Je pense que ce sera un bon match typique de l’Amérique du Nord, nous sommes excités à l’idée d’y prendre part. »

L’espoir des Bruins de Boston Malcolm Subban devrait être entre les poteaux pour le Canada. Lors des victoires contre l’Allemagne et la Slovaquie, Subban a présenté une moyenne de 3,00 buts alloués par match et a enregistré un pourcentage d’arrêts de ,892. Les États-Unis pourront compter sur l’espoir John Gibson, des Ducks d’Anaheim, qui présente un dossier de 1-1, une moyenne de 1,21 et un pourcentage d’arrêts de ,959, ce qui inclut la défaite de 2-1 face à la Russie, vendredi.

« Il y a de grandes traditions de hockey chez ces deux nations, au niveau international, spécialement lorsqu’ils s’affrontent, a expliqué Housley. C’est une grosse rivalité et plusieurs de ces joueurs s’affrontent au cours de la saison au sein de leurs ligues respectives. Tout est en place pour un match excitant. Je savais, lorsque je jouais contre le Canada en tant que joueur, que c’était quelque chose de particulier. Il faut s’attendre à voir ces joueurs être prêts lorsque la rondelle tombera sur la glace. »

 

La LNH sur Facebook