Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Touchette : Vous ne me ferez jamais dire que Bourque a été supérieur à Orr

mercredi 2012-12-12 / 12:44 / LNH.com - Nouvelles

Par Serge Touchette - Chroniqueur LNH.com

Partagez avec vos amis


Touchette : Vous ne me ferez jamais dire que Bourque a été supérieur à Orr

Raymond Bourque devant ... Bobby Orr.

Oh, boy ! Pour une surprise, ç'en fut toute une. Rien contre Bourque, au contraire. Mais vous m'avez envoyé au tapis, mes snoros.

La semaine dernière, LNH.com, par l'entremise de cette chronique, vous proposait, souvenez-vous, un sondage non-scientifique, faut-il le préciser, visant à trancher de vieux débats, qui alimentent encore nos soupers, parfois même nos chicanes, entre amis ou parents.

Des exemples ? Jean Béliveau ou Stan Mikita ? Bobby Hull ou Luc Robitaille ?

Vous avez répondu en bon nombre à ce sondage et si certains résultats étaient peut-être prévisibles, il y en a un, qui, je l'avoue, m'a franchement étonné.

Lequel au juste ? Je vous rappelle la question: Bobby Orr, Raymond Bourque ou Paul Coffey ?

Pointage final: Bourque 45,9 pour cent, Orr 44,6 pour cent, Coffey, 9,5 pour cent.

C'est un dur coup, je l'avoue, pour un gars qui, comme moi, a toujours considéré Bobby Orr comme Superman en patins.

Vous êtes possiblement plus nombreux à avoir vu jouer Bourque que l'ancien numéro quatre des Bruins, le seul défenseur de l'histoire à avoir remporté non pas un, mais deux championnats des marqueurs.

Je respecte votre choix, mais quand bien même vous me tordriez un bras (... même les deux), vous ne me ferez jamais dire que Bourque a été supérieur à Orr.

En attendant, Bourque peut célébrer. Ce n'est pas tous jours qu'un ancien joueur bat une légende.

Cela dit, je vous livre, sans plus tarder, les autres résultats de ce sondage ...

Mario Lemieux ou Wayne Gretzky ?

Vous avez été 59,7 pour cent à choisir Lemieux contre 40,3 pour cent pour Gretzky. Je l'avoue: je m'attendais à une lutte un peu plus serrée entre les deux ténors même si Lemieux, on s'entend, aura toujours la faveur au Québec. Lemieux ou Gretzky ? Disons qu'un gars peut difficilement se tromper.

Luc Robitaille ou Bobby Hull ?

Pointage final: Hull 50,5 pour cent, Robitaille 49,5 pour cent. Un résultat équitable dans les circonstances. Si Hull a été l'ailier gauche le plus spectaculaire dans l'histoire du circuit, Robitaille a été le plus productif avec ses 668 buts. Pour sa part, Hull, le roi du lancer frappé des années soixante, a inscrit 610 buts dans la LNH, mais il en aurait probablement accumulé tout près de 800, peut-être même davantage, n'eût été de son escapade dans la défunte Association Mondiale de hockey.

Lequel de ces anciens défenseurs cognaient le plus durement ? Scott Stevens, Denis Potvin ou Tim Horton ?

Victoire écrasante de Scott Stevens, qui a récolté 62,4 pour cent des votes comparativement à 20,2 pour cent pour Tim Horton et à seulement 17,4 pour cent pour Denis Potvin, dont les coups de hanche ont fait culbuter bien des patineurs. Un résultat peu surprenant s'il en est un. Les gens ont encore frais à la mémoire les mises en échec parfois percutantes de l'ancien défenseur des Devils. Sur les glaces de la LNH, Stevens était un iceberg, rien de moins.

Maurice Richard ou Gordie Howe ?

Le Rocket l'a emporté contre son grand rival avec 80,2 pour cent des votes. L'écart est peut-être un peu exagéré, mais bon. Le Rocket a toujours été plus grand que nature. Il n'était pas seulement électrisant; il avait aussi le don de marquer des buts importants. C'est 1-1 avec deux minutes à faire en troisième période; qui donc envoyez-vous sur la glace ? Le Rocket ou Howe ? Poser la question, c'est y répondre.

Guy Lafleur ou Gilbert Perreault ?

Oupelaille ! Vous n'avez pas « niaisé avec le puck »: Lafleur 89,3 pour cent, Perreault 10,7 pour cent. J'avais choisi Lafleur par une demi-longueur sous prétexte qu'il a été mieux entouré que l'ancienne vedette des Sabres de Buffalo. Mais si je lis bien entre les lignes, vous m'avez répondu que vous n'en n'aviez rien à cirer de l'encadrement des deux joueurs. Et vous avez peut-être raison. Avec des si ...

Jean Béliveau ou Stan Mikita ?

Encore là, vous n'avez pas hésité bien longtemps: Béliveau 88,9 pour cent, Mikita 11,1 pour cent. Parfaitement d'accord, même si Mikita a gagné quatre championnats des marqueurs. Béliveau, lui, a aidé le Canadien à remporter pas moins de dix Coupes Stanley, mais, au-delà des statistiques, il y a le style. Et le style de Béliveau, c'était « quelque chose », comme dirait Mario Lemieux. Il était élégant, gracieux, le grand Jean. Un bien beau joueur, qui a marqué l'imaginaire d'une génération.

Qui a été le meilleur policier ? John Ferguson, Chris Nilan ou Bob Probert ?

Match nul entre Ferguson et Nilan avec 36,3 pour cent pour chacun. Quant à Probert, il a récolté 27,4 pour cent des voix. Lorsqu'on y regarde de plus près, cette égalité n'est pas tellement surprenante. Au cours de leur carrière, Ferguson et Nilan n'ont pas perdu beaucoup de combats. Et offensivement, Ferguson a été légèrement supérieur à Nilan. Il a totalisé 145 buts, 35 de plus que Nilan. Deux fois, il a atteint le cap des 20 buts contre une fois pour Nilan. Bref, les deux policiers ont largement mérité leurs galons.

 

La LNH sur Facebook