Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Hunter Shinkaruk de Medicine Hat veut être le meilleur

mardi 2012-12-11 / 10:58 / LNH.com - Nouvelles

Par Mike G. Morreale - Journaliste LNH.com

Partagez avec vos amis


Hunter Shinkaruk de Medicine Hat veut être le meilleur

En tant que capitaine des Tigers de Medicine Hat, l’attaquant Hunter Shinkaruk ne prétend pas être le plus bavard dans le vestiaire.

Il utilise plutôt d’autres moyens pour montrer l’exemple.

« Chaque jour, quand je me présente à l’aréna, je fais tout ce que je peux pour être le meilleur à l’entraînement, pour améliorer mon jeu et pour être un bon exemple pour mes coéquipiers », a révélé Shinkaruk à LNH.com.

L’amour du jeu de Shinkaruk est contagieux, cela ne fait aucun doute. Il sourit dès qu’il met le pied sur la glace et son enthousiasme est aussi palpable que les efforts qu’il fournit à chacune de ses présences pendant les parties.

« Je suis toujours de bonne humeur quand je suis sur la patinoire. J’adore être sur la glace et je crois que c’est le genre d’attitude qui influence mes coéquipiers, a-t-il dit. Je m’assure d’être toujours le meilleur pour mettre la barre haute pour les plus jeunes. C’est moi qui porte le “C”, mais il y a beaucoup de meneurs dans cette équipe et tout le monde s’entraide. »

Shinkaruk fait ses preuves sans Etem

Cette année, Hunter Shinkaruk prouve qu’il peut très bien se débrouiller sans son ancien compagnon de trio Emerson Etem, qui a été repêché en première ronde en 2010.

Shinkaruk a connu une saison recrue impressionnante avec les Tigers de Medicine Hat dans la Ligue de hockey de l’Ouest en 2010-11 lorsqu’il a récolté 42 points en 63 parties. Puis, en 2011-12, il a explosé aux côtés du talentueux Etem avec une campagne de 49 buts et 91 points.

Ce fut aussi une année exceptionnelle pour Etem, qui a inscrit 61 buts et 107 points la saison dernière à Medicine Hat. Il a été sélectionné au 29e rang par les Ducks d’Anaheim lors du repêchage de 2010 de la LNH.

« C’était incroyable de côtoyer Emerson. Il a vécu le repêchage et il m’en a beaucoup parlé. Il m’a dit qu’il ne faut pas trop s’emballer quand les choses vont bien, qu’il faut tenter de rester calme », a raconté Shinkaruk à LNH.com. « Il m’a appris à avoir une bonne éthique de travail. Il allait toujours au gymnase avant et après chaque séance d’entraînement. Quand on voit un gars comme lui, qui est très fort physiquement, on comprend mieux ce qu’il faut pour accéder à la LNH. »

Il est conscient que les dépisteurs et les directeurs généraux de la LNH s’attendent à ce que sa production offensive chute cette année.

« Je savais, au début de l’année, qu’on remettrait mes performances en question. On se demandait si mes succès de l’an passé étaient simplement dus à sa présence, a déclaré Shinkaruk. Emerson m’a beaucoup aidé la saison dernière et il a été un coéquipier extraordinaire, mais j’ai amélioré ma force physique et ma rapidité pendant l’été afin de pouvoir performer comme Emerson l’a fait l’année passée. »

L’entraîneur des Tigers, Shaun Clouston, croit que Shinkaruk a prouvé qu’il pouvait être une force offensive remarquable cette année en dépit de l’absence d’Etem.

« C’est plus difficile pour lui cette année. On a beaucoup de recrues dans notre alignement, alors il y a plusieurs soirées difficiles, a admis Clouston. Hunter reçoit beaucoup d’attention des adversaires et nous formons une meilleure équipe lorsqu’il est dans la formation. Il a dû travailler très fort cette année pour obtenir du succès. »

Shinkaruk reconnaît qu’il n’a jamais été aussi confiant que cette saison.

« J’ai confiance en moi cette année. Je crois avoir assumé un rôle clé et j’ai aimé répondre à toutes ces interrogations », a-t-il avoué.

Shinkaruk a pris 10 livres au cours de l’été et il a amorcé le camp d’entraînement à 5 pieds 10 ¼ pouces et 181 livres.

« Je peux encore faire mieux et connaître une meilleure saison, même sans Emerson, a-t-il déclaré. Je me suis beaucoup amélioré tant au gymnase que sur la patinoire. J’ai confiance en mes capacités. »

Après avoir été sur la touche pendant cinq rencontres en raison d’une blessure au bas du corps, Shinkaruk a inscrit deux buts et six mentions d’aide en cinq parties depuis son retour au jeu et il occupe actuellement le deuxième rang des siens avec 19 buts et 43 points.


-- Mike G. Morreale

L’entraîneur-chef des Tigers, Shaun Clouston, est un témoin privilégié de la passion de Shinkaruk pour le hockey.

« Que ce soit à l’entraînement, pendant les parties ou en gymnase, il a toujours le sourire aux lèvres, a admis Clouston. Il ne tient rien pour acquis et il est un excellent modèle pour les plus jeunes. »

Et cet aspect est particulièrement important à Medicine Hat cette année. La formation albertaine compte 11 recrues dans sa formation, un sommet dans la ligue.

Ne vous méprenez pas, le centre de 18 ans est la véritable bougie d’allumage de cette équipe. En 29 rencontres pour les Tigers cette saison, Shinkaruk a inscrit en moyenne 1,48 point par partie. Il présente une fiche de 19 buts, 43 points et un différentiel de plus-2 malgré la couverture intensive dont il est l’objet. Il compte également 16 points en avantage numérique et il mène les siens avec deux buts gagnants.

C’est sans surprise que Shinkaruk, un attaquant de 5 pieds 10,25 pouces et de 181 livres, est considéré comme étant le deuxième meilleur espoir de la Ligue de hockey de l’Ouest dans les classements préliminaires du Bureau central de dépistage de la LNH. Seul Seth Jones, le défenseur des Winterhawks de Portland qui pourrait bien être le premier joueur sélectionné lors du Repêchage 2013 de la LNH, le surpasse dans l’Ouest.

« Dès qu’il touche à la rondelle, les spectateurs se lèvent de leur siège en se disant que c’est dans la poche. Ce jeune est très excitant à regarder », a affirmé Peter Sullivan du Bureau central de dépistage à LNH.com. « On ne peut pas s’empêcher de l’admirer aussitôt qu’il s’empare de la rondelle. »

Shinkaruk est l’un des trois attaquants (les deux autres étant Morgan Klimchuk de Regina et Curtis Lazar d’Edmonton) à se classer parmi les dix meilleurs espoirs de la Ligue de l’Ouest.

« La première chose que j’ai remarquée en regardant le classement, c’est qu’il me restait un échelon à gravir. Donc, chaque fois que je vais à l’aréna ou au gymnase, je le fais avec l’objectif de me hisser au premier rang », a déclaré Shinkaruk.

Malgré son gabarit, Shinkaruk aime se mesurer aux meilleurs espoirs défensifs du circuit. Chaque année, lors du repêchage de la LNH, plusieurs des meilleurs défenseurs sélectionnés proviennent de la Ligue de l’Ouest. Alors qu’il y a sept défenseurs parmi les dix meilleurs espoirs de la Ligue de l’Ouest répertoriés par le Bureau central de dépistage, il y en a trois parmi ceux de la Ligue de hockey de l’Ontario, un dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec et cinq dans la United States Hockey League.

« Il y a d’excellents défenseurs dans notre ligue et, personnellement, je m’estime chanceux de pouvoir jouer contre des gars comme Matt Dumba, Morgan Rielly, Griffin Reinhart et Seth Jones. Ils ont été repêchés parmi les premiers ou ils le seront en juin prochain, a révélé Shinkaruk. Je ne veux pas me défiler. Quand j’aurai atteint la LNH, j’aurai à me mesurer à des joueurs comme Zdeno Chara, alors je suis content d’évoluer dans une ligue qui m’aide à m’ajuster au même type de joueur que j’aurai à affronter plus tard. »

Shinkaruk reconnaît que Reinhart a été son adversaire le plus redoutable au cours de ses trois saisons dans la ligue.

« Il est gros et intelligent, a-t-il ajouté. Il faut vraiment travailler fort contre lui pour se démarquer. »

En plus d’agir à titre de capitaine adjoint pour l’Équipe Orr (Jones sera le capitaine) lors du Match des meilleurs espoirs Home Hardware 2013 de la LCH/LNH le 16 janvier, Shinkaruk a eu le plaisir d’être retenu parmi les 37 joueurs invités au camp de sélection d’Équipe Canada en prévision du Championnat mondial junior. Ce camp se déroule à Calgary du 11 au 13 décembre.

Shinkaruk est l’un des quatre joueurs admissibles au Repêchage 2013 de la LNH invités au camp, les autres étant les attaquants des Mooseheads d’Halifax Nathan MacKinnon et Jonathan Drouin ainsi que le centre des 67’s d’Ottawa Sean Monahan. L’attaquant des Blazers de Kamloops J.C. Lipon, qui n’a pas été réclamé lors des deux dernières séances de sélection, sera de nouveau admissible au repêchage de 2013.

« La compétition sera intense entre les joueurs de cette cohorte, a déclaré Shinkaruk. Chacun voudra prouver qu’il est le meilleur joueur non repêché lors de ce camp. Je veux m’assurer d’être le meilleur et la compétition va me pousser à me dépasser pour faire l’équipe. »

Seuls deux autres joueurs de Medicine Hat ont déjà été choisis parmi les cinq premiers lors du repêchage de la LNH : Cam Barker a été réclamé au troisième rang par les Blackhawks de Chicago en 2004 et Jay Bouwmeester a été sélectionné au troisième rang par les Panthers de la Floride en 2002. Clouston a l’intime conviction que Shinkaruk pourrait se joindre à ce club exclusif.

« Il reste encore plusieurs matchs à jouer, mais il a connu un excellent départ et il a accumulé des statistiques impressionnantes, a expliqué Clouston. Je crois que son jeu et sa force physique continuent de s’améliorer. Je m’attends à ce qu’il poursuive sur sa lancée. Peu importe son rang de sélection, chaque joueur doit continuer de s’améliorer et, à mon avis, c’est ce qui permettra à Hunter d’atteindre la LNH un jour. Il a une attitude positive et il croit qu’il va y arriver. Donc, qu’il soit choisi parmi les cinq premiers ou non, il a un bel avenir devant lui. »

Suivez Mike Morreale sur Twitter : @mike_morreale

 

La LNH sur Facebook