Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Frédéric St-Denis a des responsabilités accrues avec la jeune équipe des Bulldogs de Hamilton

samedi 2012-11-10 / 16:00 / LNH.com - Nouvelles

Par Richard Milo - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Frédéric St-Denis a des responsabilités accrues avec la jeune équipe des Bulldogs de Hamilton

Dans une équipe qui compte neuf recrues, le défenseur de 26 ans, qui a effectué un séjour avec le Canadien la saison dernière, est le défenseur le plus expérimenté des Bulldogs de Hamilton, ne cédant le titre de doyen qu’au gardien de 27 ans Cédric Desjardins.

« À 26 ans,  je suis déjà un des plus vieux (!) », s’est exclamé St-Denis en précisant que Desjardins est le seul à être plus âgé. « On ne réalise pas que le temps passe vite.

« C’est différent. Je me souviens qu’à 21 ou 22 ans, je surveillais des gars comme (Alex) Henry. Je suis plutôt secoué d’être maintenant  un des plus âgés. »

St-Denis a pris part à 17 rencontres avec le CH la saison dernière et n’eut été du conflit de travail dans la LNH, il aurait participé au camp d’entraînement dans l’espoir de se tailler un poste.

« Cet été », avait-il d’ailleurs confié à l’ouverture du camp des Bulldogs, « je n’avais pas de doute. Je suis capable de faire ma place. C’est décevant mais ce sont des choses qu’on ne contrôle pas. Quand le lock-out sera fini, ce sera à moi de faire ma place.

« Je veux m’améliorer chaque jour avec les Bulldogs. Et si je peux aider les plus jeunes comme (Nathan) Beaulieu, (Jarred) Tinordi et (Morgan) Ellis, par exemple, ce sera un plus pour eux. »

Justement,  St-Denis est devenu le mentor de la jeune brigade défensive des Bulldogs, le vétéran sur lequel les jeunes peuvent s’appuyer en poursuivant le développement.  

« C’est beaucoup de responsabilités,  a-t-il avoué, et j’en faisais peut-être un peu trop en début de saison. »

Fait à noter, St-Denis est le compagnon de chambre de Jarred Tinordi, qui est probablement parmi les recrues le jeune défenseur des Bulldogs le plus proche de la LNH.

Tinordi, un athlète de six pieds six pouces, 218 livres, a été choisi par Canadien lors de la première ronde (22e au total) du repêchage de 2010 et il joue plus de 20 minutes par match avec les Bulldogs depuis le début de la saison.

Parmi  les recrues, c’est d’ailleurs lui (Tinordi) qui impressionne le plus Gabriel Dumont, qui fait partie des joueurs de l’édition actuelle ayant endossé l’uniforme du Canadien la saison dernière.

« Il n’a pas des statistiques incroyables mais on voit qu’il sait où il s’en va », a-t-il dit en faisant l’éloge de Tinordi. « Il a une bonne éthique de travail. Je suis convaincu qu’il jouera un jour dans la LNH. »

L’an passé à sa deuxième saison professionnelle,  Dumont a goûté à la LNH en prenant part aux trois derniers matchs du Canadien.

En étant rappelé par le CH, Dumont a réalisé un rêve mais il s’agit d’un rêve inachevée puisque le joueur de Ville Dégelis au Québec entend bien prouver qu’il a ce qu’il faut pour obtenir un poste dans la LNH.

« J’ai atteint un de mes rêves mais mon but n’est pas encore atteint, a-t-il dit. Je veux jouer sur une base régulière dans la LNH. C’est important pour moi de saisir mes chances pour jouer dans la LNH le plus rapidement possible. »

Dumont n’a pas participé au pointage avec le Canadien mais l’attaquant de 22 ans a retenu l’attention par sa fougue et sa combativité. Entre autres, il a appliqué une solide mise-en-échec à Tim Brent, le basculant par-dessus la rampe, et la séquence s’était ensuite retrouvée sur YouTube.

« C’est mon rôle de finir mes mises-en-échec, a-t-il expliqué. Je ne suis pas le plus gros mais il faut que je fasse ma place. »

Cet été, quel accueil lui a-t-on réservé chez lui ?

« Ce fut incroyable, a-t-il dit. Je voyais que tous m’avaient suivi. Ils étaient au courant de tous les détails. »

Dumont ne mesure que cinq pieds 10 pouces et pèse 186 livres. Il a inscrit 13 buts et obtenu 24 points en 59 matchs avec les Bulldogs la saison dernière alors qu’il a totalisé 55 minutes de pénalités.

« Je veux continuer de m’améliorer, a-t-il insisté. C’est bien de marquer mais pour  moi, l’important c’est de  jouer pour mes coéquipiers et encore plus, de gagner. »

 

La LNH sur Facebook