Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Sylvain Lefebvre s’attire les éloges des jeunes joueurs des Bulldogs

jeudi 2012-11-08 / 18:31 / LNH.com - Nouvelles

Par Richard Milo - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Sylvain Lefebvre s’attire les éloges des jeunes joueurs des Bulldogs

MONTRÉAL - Sylvain Lefebvre est un professeur dans l’âme et il semble bien que le Canadien a réussi un coup de maître en lui confiant la barre des Bulldogs de Hamilton cette saison.

Bon communicateur, le nouvel entraîneur-chef de la filiale du Canadien dans la Ligue américaine fait ses classes à sa première saison mais s’il faut se fier à ses joueurs des Bulldogs, il a toutes les qualités pour relever le défi.

« Ce n’est pas un gars qui panique », a dit le défenseur Frédéric St-Denis qui, à 26 ans, est un mentor auprès des jeunes joueurs des Bulldogs. « Il est très positif. Sa porte est toujours ouverte. Il aime travailler avec les jeunes. »

« Il est patient avec nous », a ajouté l’ailier droit Brendan Gallagher, une des nombreuses recrues des Bulldogs. « C’est un très bon professeur. Il comprend très bien le jeu et il sait comment nous transmettre ses connaissances. »

« Il prend le temps d’expliquer aux joueurs, pas de nous rentrer dedans », a insisté Michaël Bournival, qui en est aussi à sa première saison professionnelle. « La communication, c’est son point fort. »

Âgé de 44 ans, Lefebvre possède un grand bagage d’expérience, ayant joué pendant 14 saisons dans la LNH - les trois premières avec le Canadien de 1989 à 1992. Il a aussi été un des adjoints de l’entraîneur-chef de l’Avalanche Joe Sacco lors des dernières années.

Mais en plus d’avoir beaucoup d’expérience, il est exigeant et il n’accepte pas les demi-mesures.

« C’est un gars intense. Il veut une équipe qui travaille fort », a noté Gabriel Dumont, qui s’est trempé les pieds dans la LNH la saison dernière en prenant part aux trois derniers matchs du Canadien. « Il sait comment s’ajuster aux jeunes. C’est un passionné. Il passe beaucoup de temps avec nous. »

« C’est mon cinquième entraîneur en trois ans », a noté Aaron Palushaj, qui a pris part à 38 matchs avec le Canadien la saison dernière et dont l’objectif en 2012-13 est d’obtenir un poste régulier dans la LNH. « Il a beaucoup de connaissances. On tente de suivre ses conseils le plus possible. »

Lefebvre est le sixième entraîneur des Bulldogs depuis 2009 – après Don Lever, Ron Wilson, Guy Boucher, Randy Cunneyworth et Clément Jodoin. Il est secondé notamment par Donald Dufresne. Seul Wilson, à titre d’adjoint, est resté en poste alors que Jodoin, lui, est devenu un des adjoints de Michel Therrien, le nouvel entraîneur-chef du Canadien.

Lors de sa nomination à la mi-juin, Lefebvre s’était décrit comme « un enseignant, un communicateur, un père de famille avec les joueurs ». Il entendait aussi demander à tous de travailler fort, expliquant qu’il était exigeant mais compréhensif. À écouter un tel concert d’éloges de ses jeunes joueurs, il livre la marchandise.

« C’est un gros travailleur, a fait valoir Blake Geoffrion. C’est un entraîneur-chef très discipliné. Il veut qu’on fasse les choses comme il le demande. Quand vous faites bien, il vous le dit. Mais il le fait savoir aussi quand ce n’est pas le cas. »

Au Centre Bell

Lefebvre a dirigé une séance d’entraînement d’environ 90 minutes jeudi après-midi en vue du match de vendredi soir au Centre Bell contre le Crunch de Syracuse, une équipe qui a blanchi les Bulldogs 3-0 au Copps Coliseum de Hamilton mercredi.

Il s’agira de son premier match comme entraîneur-chef au Centre Bell mais a-t-il affirmé, « ce n’est qu’un match comme les autres ».

En fait, Lefebvre est surtout préoccupé par le développement des jeunes. Il compte neuf recrues dans son équipe.

« Je me concentre pour développer des joueurs pour le Canadien, a-t-il dit. Nous voulons gagner des matchs mais aussi développer des gagnants, que ce soit sur la patinoire et hors de la patinoire. Ce n’est pas seulement une question d’attitude mais aussi comment il faut approcher un match »

Et pour y parvenir, a-t-il précisé, « il faut s’assurer que les joueurs soient bien entourés. »

Les Bulldogs ont remporté leurs deux premiers matchs de la saison mais leur attaque a tourné au ralenti depuis le début de la saison Ils ont néanmoins accumulé 10 points au classement en neuf matchs (4-3-1-1).

« Notre début de saison est le reflet d’une jeune équipe, a expliqué Lefebvre. Il y a beaucoup d’expérience à acquérir. »

Cinq des six défenseurs des Bulldogs sont des recrues et questionné à cet effet, Lefebvre a reconnu que c’est « un beau défi ».

« Ils n’ont pas d’expérience mais ce sont des jeunes qui ont du potentiel et il y a le vétéran (Frédéric St-Denis), a-t-il révélé. Les jeunes ont soif d’apprendre et jusqu’à présent, ils répondent très bien.

« Du vidéo, a-t-il ajouté comme pour appuyer ses dires, ils en veulent !»

 

La LNH sur Facebook