Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Les 10 meilleurs espoirs de la USHL en vue du repêchage 2013 de la LNH

mercredi 2012-10-24 / 11:02 / LNH.com - Nouvelles

Par Mike G. Morreale - Journaliste LNH.com

Partagez avec vos amis


Les 10 meilleurs espoirs de la USHL en vue du repêchage 2013 de la LNH

L’entraîneur en chef des Black Hawks de Waterloo, P.K. O'Handley, ne prend rien pour acquis même s’ils sont les favoris pour remporter la coupe Clark, le titre de la Ligue de hockey des États-Unis (USHL), cette saison.

Ces surprenants Black Hawks ont perdu une série trois-de-cinq contre les Gamblers de Green Bay dans les séries éliminatoires, le printemps dernier. Les Black Hawks espèrent un meilleur dénouement cette saison, eux qui présentent une fiche de 6-1après sept matchs, après avoir déclassé leurs adversaires 33-19 au chapitre des buts.

« Il n’y a pas beaucoup de joueurs qui ont participé à cette série contre Green Bay, mais nos bons joueurs qui y ont pris part, ont très bien transmis ce qu’ils avaient appris à ceux qui n’étaient pas là », a raconté O'Handley à LNH.com.

Quatre joueurs, qui évoluaient pour les Black Hawks dans la défaite de 5-2 contre Green Bay dans le cinquième match sont de retour en 2012-2013 et ils sont très bien classés en vue du repêchage. Ce sont le défenseur Ian McCoshen, l’attaquant Taylor Cammarata et les gardiens Eamon McAdam et Cal Petersen.

Tous les quatre ont participé au premier match CCM/É.-U. qui réunissait les meilleurs espoirs américains le 29 septembre. Ils figurent parmi les meilleurs espoirs du repêchage 2013 de la LNH. Sur sa liste préliminaire, la Centrale de repêchage de la LNH donne un ‘A’ à McCoshen en ce qui concerne son coup de patin, alors qu’elle donne un ‘C’ à Cammarata. McAdam reçoit la note de ‘B’ comme gardien, alors que Petersen obtient un ‘C’.

« Ce classement est bien, mais à la limite, il peut nuire, a dit O'Handley à LNH.com. Ce n’est rien de mal de reconnaître que nous avons beaucoup de talent. À titre de dirigeant, je dois m’assurer que nos meilleurs joueurs comprennent qu’ils n’ont pas encore atteint la LNH et qu’ils devront travailler encore très fort dans cette ligue, et si en tant que groupe, nous travaillons fort à l’intérieur de nos besoins, alors là nous connaîtrons du succès. »

O'Handley prévoit utiliser ses talentueux gardiens à part égale au début de la saison.

« Ils sont tous les deux très bons, a-t-il dit. À un moment donné, un des deux se démarquera, mais les deux auront leur chance et ils méritent tous les deux de jouer. Ils devront livrer la marchandise et nous procurer une chance de gagner à chaque match… pour eux, des succès individuels signifient des succès pour l’équipe. »

Selon le recruteur de la Centrale de dépistage de la LNH, Al Jensen, qui se spécialise dans les gardiens, McAdam se positionne bien pour effectuer des arrêts, tandis que Petersen est plus athlétique.

McCoshen est l’un des cinq seuls joueurs de la USHL à obtenir une note de ‘A’ sur la liste préliminaire de la Centrale de la LNH.

« Il est un jeune garçon que j’aimerais avoir comme fils, a louangé O'Handley. Il sait très bien qu’il doit continuer à améliorer son jeu à tous les jours, mais il est très compétitif. Son talent n’a pas de limite. »

En plus des espoirs de Waterloo, il y a plusieurs autres joueurs de la USHL qui figurent parmi les meilleurs espoirs du repêchage 2013 de la LNH qui aura lieu à Newark au New Jersey, en juin.

Voici les noms de ces espoirs (par ordre alphabétique):

Will Butcher, D, Équipe nationale du programme de développement des É.-U. (ÉNPDÉ.-U-): Le jeu de ce défenseur de 5 pi 9 po et demi, 191 livres est axé sur l’offensive. Il est très rapide et très intelligent avec la rondelle. Il tire de la gauche, a une bonne vision du jeu, tout en étant calme dans son jeu de transition et il peut être le quart lors des supériorités numériques.

« Il n’est pas gros, mais il a tout un sens de hockey et il est l’une de nos pièces maîtresses en avantage numérique », a dit l’entraîneur de l’équipe américaine du programme de développement des moins de 18 ans, Don Granato, à LNH.com.

Butcher et son coéquipier J.T. Compher étaient membres de l’équipe américaine des moins de 18 ans qui a remporté la médaille d’or au championnat mondial, l’été dernier. Il s’est également distingué au sein de l’équipe nationale des moins de 17 ans qui a remporté le tournoi Vlad Dzurilla des moins de 18 ans. En 46 matchs au sein de l’équipe des moins de 17 ans, celui qui s’est engagé à étudier à l’Université de Denver, a marqué huit buts et a totalisé 31 points en 2011-2012.

Butcher, né à Sun Prairie au Wisconsin, a inscrit deux buts et a amassé six points en 11 matchs avec l’Équipe nationale des moins de 18 ans, cette saison.

J.T. Compher, C, ÉNPDÉ.-U: Granato prévoit que son joueur de centre extrêmement compétitif, qui joue dans les deux sens, pourra être comparé à l’attaquant Scott Hartnell, des Flyers de Philadelphie quand il atteindra la LNH.

« Il est très difficile de jouer contre lui… La saison dernière avec l’équipe des moins de 17 ans, alors qu’il n’avait que 15 ou 16 ans, je le faisais jouer contre le meilleur trio adverse », a dit Granato à LNH.com.

« Il est un compétiteur naturel, bon dans les mises en jeu et le long des rampes. Il est très combatif. »

Compher a dominé la formation des moins de 17 ans, la saison dernière, avec 27 aides en 40 matchs et il a terminé au deuxième rang au chapitre des points avec 53. Il a ajouté six buts et trois assistances en 14 rencontres avec la formation des moins de 18 ans. Sur la scène internationale, il a aidé les États-Unis à remporter la médaille d’argent au Défi mondial des moins de 17 ans, en étant le meilleur de l’équipe avec six assistances et neuf points. Il a aussi amassé cinq points et présenté une fiche de plus-7 en six matchs avec la formation américaine qui a enlevé l’or au championnat mondial des moins de 18 ans.

Granato sait à quoi doivent s’attendre ses joueurs

Avant de diriger l’équipe nationale du programme de développement des moins de 17 ans, la saison dernière, Don Granato, avait acquis beaucoup d’expérience à titre de recruteur et d’entraîneur chez les professionnels.

Il avait été un recruteur pour les Canucks de Vancouver en 2010-2011 et un entraîneur-adjoint avec les Blues de Saint-Louis en 2005-2006. Il a remporté le trophée Louis A.R. Pieri en 2001 après avoir été nommé l’entraîneur de l’année dans la Ligue américaine alors qu’il dirigeait les IceCats de Worcester.

Granato connaît toute la pression que les meilleurs espoirs de l’équipe nationale du programme de développement des États-Unis des moins de 18 ans feront face d’ici la fin de la saison. Et il le rappelle à ses joueurs à tous les jours.

« Les recruteurs ne repêchent pas des joueurs de 24 ans. Ils tentent de savoir comment un jeune homme de 18 ans se sera développé dans trois ans, a expliqué Granato. Certains peuvent avoir le talent qui fera la différence, mais pour les autres, ils regardent le potentiel, l’éthique de travail, le caractère, le physique et, peut-être, la vitesse. »

La formation de Granato est remplie de joueurs talentueux, cette saison, comme le démontre ses sept joueurs qui ont les notes ‘A’ ou ‘B’ pour leur coup de patin, selon la liste préliminaire des recruteurs de la Centrale de la LNH qui épient les joueurs de la USHL.

« J’aime l’équilibre de mon équipe, a-t-il dit. Nous avons un beau groupe de joueurs avec lesquels il est intéressant de travailler. Notre objectif a toujours été de remporter le championnat mondial des moins de 18 ans, qui sera présenté cette année à Sotchi en Russie, en avril.

L’attaquant J.T. Compher est l’un des joueurs de l’équipe de Granato qui devrait être sélectionné dans les premiers choix de la première ronde au prochain repêchage. Compher, tout comme son coéquipier Hudson Fasching, a reçu une note de ‘A’ pour son coup de patin sur la liste préliminaire des recruteurs de la Centrale de la LNH qui épient les joueurs de la USHL.

L’analyste au réseau de la LNH, Craig Button, classe Compher au 16e rang sur sa liste des 30 meilleurs espoirs admissibles au prochain repêchage qui aura lieu au Prudential Center de Newark, au New Jersey, en juin.

« Il est talentueux et il est très compétitif, a dit Button à LNH.com. Il est un joueur qui patine bien et qui fabrique des jeux, mais il fait tout cela à un rythme très élevé. Il est très menaçant quand il a la rondelle. Et quand il n’a pas la rondelle, il l’a veut. »


-- Mike G. Morreale

Compher, qui forme habituellement un trio avec Tyler Motte et Hudson Fasching, a marqué deux buts et a amassé une aide en six matchs cette saison. Il a raté les cinq dernières rencontres en raison d’une blessure.

Le recruteur David Gregory de la Centrale de dépistage de la LNH, a tellement aimé ce qu’il a vu du patineur de 5 pi 10 po et demi, 184 livres, qu’il considère qu’il sera fort probablement repêché en première ronde au printemps. Compher s’est engagé à étudier à l’Université du Michigan à l’automne 2013.

« Il est très talentueux et il a un bon sens de hockey, mais il peut aussi accomplir beaucoup de choses avec la rondelle et il a une bonne éthique de travail… ce qui fait que c’est très difficile de jouer contre lui », a ajouté Gregory.

Jim Johannson, directeur exécutif adjoint des opérations hockey de USA Hockey, aime la polyvalence et la capacité de Compher à s’adapter à toutes les situations.

« Il est très polyvalent et il a amélioré toutes les facettes de son jeu. »

Johannson n’a pas fini de le louanger.

« Il est explosif, apporte de l’énergie, a un bel instinct offensif et il est très compétitif. Il est polyvalent car il est si compétitif et il sied très bien avec le hockey joué de nos jours, car il est rapide. »

Michael Downing, D, Fighting Saints de Dubuque: Downing, qui a promis d’étudier à l’Université du Michigan, était le plus jeune joueur des Fighting Saints la saison dernière. Malgré son jeune âge, il a joué 59 matchs, a marqué cinq buts, a amassé 11 assistances et a totalisé 72 minutes de pénalités, aidant Dubuque à terminer en troisième place de la Conférence de l’Est de la USHL

« Je prévois que Downing deviendra un incroyable défenseur chez les professionnels, a prédit Gregory. Je le vois contrôler le jeu dans sa zone et déclencher une rapide contre-attaque. Il patine bien et il contrôle tellement bien la rondelle. De plus, il a une longue portée et il a le physique de l’emploi (6 pi 2 po 3/4, 190 livres).

« J’imagine qu’il pense qu’il va devenir un défensif offensif, mais à ce calibre, il peut transporter la rondelle et se replier sans problème. Mais sa grande force sera quand il comprendra quel type de défenseur il sera, et à ce moment les équipes voudront toutes le repêcher. »

Downing, qui obtient la note ‘A’ pour son coup de patin sur la liste préliminaire des recruteurs de la Centrale de la LNH qui épient les joueurs de la USHL, a amassé trois assistances, a écopé de 19 minutes de pénalité et présente une fiche de plus-7 en sept matchs avec les Fighting Saints (7-0-0) cette saison.

Hudson Fasching, AD, ÉNPDÉ.-U.: L’ailier de 6 pi 1 po 3/4, 213 livres est le prototype parfait de l’attaquant de puissance avec de bonnes mains. Fasching a assez impressionné les recruteurs pour qu’ils lui accordent la note de ‘A’ pour son coup de patin.

« Il se déplace très bien malgré son gros physique. Il a du potentiel, a affirmé Gregory. On veut simplement qu’il en fasse un peu plus. Il est certainement dans les cinq meilleurs espoirs de la USHL et les gens lui en demanderont toujours un peu plus. Il sera à surveiller quand il aura fait les ajustements nécessaires. »

Fasching, qui étudiera à l’Université du Minnesota à l’automne 2013, utilise très bien son physique pour protéger la rondelle quand c’est le temps de tirer au filet. Les recruteurs adorent son instinct offensif près des buts. Cette saison, il a marqué trois buts, a amassé quatre aides et a écopé de 19 minutes de pénalités en 11 matchs avec l’équipe nationale des moins de 18 ans.

Blake Heinrich, D, Musketeers de Sioux City: Gregory n’a que des éloges pour le défenseur de 5 pi 10 po 3/4, 192 livres qui a fait tourner bien des têtes avec son maniement de bâton et son jeu robuste à titre de junior à l’école Hill-Murray du Minnesota, la saison dernière. Heinrich, qu’on a surnommé « Le marteau », a obtenu la note ‘B’ à titre de patineur, lui qui a marqué 11 buts et a amassé 24 assistances en 31 matchs.

« Il est un incroyable patineur, il a un excellent maniement de la rondelle et il a un grand sens de hockey, a louangé Gregory. Il ne craint pas le jeu robuste et il n’a pas peur de provoquer l’adversaire… il prend avantage de ceux qui ne sont pas aux aguets. Il est sélectif dans ce domaine et je le comprends. Il sera un petit défenseur dans la LNH, mais il a trop d’habiletés et il déplace bien la rondelle. Il réussit toujours à se placer dans des situations pour ne pas se faire blesser. »

Heinrich a brillé avec l’équipe de l’école secondaire Nord-Est de la Ligue élite Upper Midwest en 2011 quand il a marqué quatre buts et a amassé huit aides en 24 matchs. Il a aussi été choisi pour jouer avec les Rouges du Minnesota dans le tournoi invitation national Bauer de fin de saison de la ligue.

Cette année, il a amassé quatre assistances, incluant trois en avantage numérique, a écopé de 14 minutes de punitions et présente une fiche de plus-4 en sept matchs avec les Musketeers (2-2-3).

Heinrich va étudier à l’Université de Minnesota-Duluth à l’automne 2013. Il a également été un choix de 12e ronde des Winterhawks de Portland (262e) au repêchage bantam 2012 de la Ligue de hockey de l’Ouest.

Luke Johnson, C, Stars de Lincoln: Johnson, un attaquant de 5 pi 11 po 167 livres, a obtenu la note ‘A’ pour son coup de patin. Il a joué à l’école secondaire de Grand Forks Central au Minnesota où il a remporté deux championnats. Le fils de l’ex-entraîneur en chef des Stars de Lincoln, Steve Johnson, et neveu de l’actuel entraîneur en chef des Stars, Chad Johnson, jouera à l’Université du Dakota du Nord, l’automne prochain. Il a marqué 20 buts et a totalisé 55 points, tout en présentant un différentiel de plus-22 en 55 matchs en 2011-2012.

« Il peut accomplir beaucoup de choses avec la rondelle, a dit Gregory. Il dégaine rapidement, a une bonne vitesse et il est élégant quand il patine… on dirait qu’il ne force pas. Il sera dominant dans la USHL et il est assuré d’être un choix de première ronde. »

Johnson a obtenu deux tirs au but, a distribué trois mises en échec, a gagné neuf de ses 16 mises en jeu lors du premier match CCM des meilleurs espoirs américains disputé à Buffalo le 29 septembre. En quatre matchs cette saison à Lincoln (6-0-0), Johnson a amassé une aide et présente un différentiel de moins-2.

« Il est très talentueux, mais il n’a pas encore atteint la maturité physique, a déclaré à LNH.com Craig Button, analyste au réseau de la LNH. Il est préférable pour plusieurs joueurs d’aller au collège, surtout pour un joueur comme lui. S’il veut connaître du succès, il aura besoin de se développer physiquement et au collège, il aura tout le temps voulu pour le faire. »

Eamon McAdam, G, Black Hawks de Waterloo: Les deux gardiens de Waterloo, McAdam et Petersen, entreprennent la saison 2012-2013 avec de grandes attentes. McAdam, qui est né à la fin de l’année 1994, deviendra admissible au repêchage cette saison. Il détient un léger avantage sur son coéquipier après avoir été nommé le meilleur gardien à la coupe du monde junior disputée en Russie en août. McAdam, le plus gros des deux gardiens (6 pi 2 po, 185 livres), présente une moyenne de 2,17 et un pourcentage d’efficacité de 91,5 pour cent en quatre départs avec les Black Hawks, cette saison.

McAdam, qui jouera à Penn State l’automne prochain, représentera les États-Unis au défi mondial Junior A au début de novembre à Yarmouth en Nouvelle-Écosse.

« Il se fie surtout à son physique et il joue les angles. Il est très bon à se placer devant les tirs et son style papillon est excellent…, il ne laisse beaucoup d’ouvertures », a déclaré à LNH.com, le recruteur de la Centrale de la LNH, Al Jensen.

« Il est très fort dans son demi-cercle quand les joueurs coupent au filet ou quand ils tentent de récupérer les rondelles libres. Techniquement, il place les retours hors de danger. »

Le joueur de Perkasie en Pennsylvanie, a disputé 23 matchs la saison dernière avec Waterloo et il a présenté une fiche de 11-7-0 avec une moyenne de buts accordés de 3,50 et un pourcentage de 88,2 pour cent.

Cette saison, il a un dossier de 3-0-0 avec une moyenne de 1,33 et un pourcentage de 96,1 pour cent, en plus d’avoir réussi un jeu blanc en trois matchs.

Mike McCarron, AD, ÉNPDÉ.-U.: Il impressionne les recruteurs avec sa vitesse, lui qui mesure 6 pi 5 po et qui pèse 228 livres. McCarron, qui jouera à Cornell l’automne prochain, a disputé 53 matchs avec l’équipe des moins de 17 ans la saison dernière, Il a marqué six buts et a totalisé 27 points.

« J’ai vu plusieurs gros joueurs qui sont rapides après quelques enjambées, lui, il est rapide dès le départ, a indiqué Gregory en parlant de celui qui est noté ‘B’ comme patineur. Il manie plus la rondelle que la saison dernière et il gagne en confiance ce qui le rend plus productif que nous l’avions initialement pensé. Je le vois monter sur la liste des recruteurs. »

McCarron, dont le frère John a joué avec les Stars de Lincoln de la USHL avant de joindre Cornell, a marqué un but, a amassé trois aides et écopé de 10 minutes de pénalités en 11 matchs cette saison avec la formation des moins de 18 ans.

Ian McCoshen, D Black Hawks de Waterloo: Le défenseur de 6 pi 2 po et 1/2, pesant 207 livres a tout pour réussir. Il patine bien, il excelle dans son territoire et il peut démarrer rapidement.

« Il est certainement un espoir attrayant et son jeu s’adaptera chez les pros… il a le hockey dans les veines, a imagé Gregory. Il contrôle très bien toutes les situations et il utilise efficacement sa force. Il dominera encore plus, quand il comprendra comment utiliser encore plus son physique et sa force. »

McCoshen, qui est aussi bon le long des rampes qu’à libérer le devant du filet, a marqué huit buts, a totalisé20 points, a écopé de 43 minutes de pénalités et a présenté un différentiel de plus-4 en 55 matchs la saison dernière à Waterloo. Le jeune joueur né à Faribault au Minnesota a amassé une assistance et présente un différentiel de plus-5 en cinq matchs cette saison.

Tyler Motte, C, ÉNPDÉ.-U.: L’attaquant de 5 pi 9 po et ¼ pesant 190 livres domine quand il est en possession de la rondelle. Il est un producteur de points hors-pair avec de la vitesse et de grandes habiletés.

« Il fait des jeux extraordinaires à une grande vitesse, a dit Gregory. C’est ce qui le rend si attrayant. Il ne craint rien et il travaille fort. On ne sait pas comment il se développera physiquement, mais je ne pense pas que l’on ait à se préoccuper en ce moment de son physique. Présentement, on se préoccupe de l’amélioration de son jeu et plus tard, on verra comment il se sera développé physiquement. »

En 11 matchs cette saison avec l’équipe des moins de 18 ans, Motte a marqué deux buts, a totalisé six points et a écopé de 16 minutes de pénalités. Celui qui jouera à l’Université du Michigan à l’automne 2013 a inscrit 25 buts, a totalisé 41 points et a écopé de 62 minutes de pénalités en 53 matchs avec la formation des moins de 17 ans, la saison dernière.

Suivez Mike Morreale sur Twitter à: @mike_morreale

 

La LNH sur Facebook