Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

De retour à Albany, Henrique veut améliorer son leadership

mercredi 2012-10-10 / 11:35 / LNH.com - Nouvelles

Par Dan Rosen - Journaliste Principal NHL.com

Partagez avec vos amis


De retour à Albany, Henrique veut améliorer son leadership

NEWARK (New Jersey) – Comme un vétéran de retour dans son élément, Adam Henrique traverse la tête haute le tapis rouge vif qui lui est si familier dans le vestiaire. C’est un joueur qui sait exactement où il en est, qui a des objectifs de carrière bien précis et qui réalise que cet obstacle de parcours ne l’empêchera pas de devenir le joueur qu’il est décidé à devenir.

Henrique, finaliste au trophée Calder la saison dernière, veut devenir capitaine dans la Ligue nationale de hockey. Il veut que les jeunes joueurs se tournent vers lui pour demander conseil. Il veut être la voix et le cœur de l’équipe, celui qui a la confiance de l’entraîneur.

« J’aimerais être dans la même position que Zach Parise d’ici quelques années. C’est mon objectif », a admis Henrique à LNH.com après une rencontre hors-concours des Devils d’Albany de la Ligue américaine de hockey (LAH). « J’espère que dans quelques années, je serai en train de partager mon expérience avec un jeune qui occupera ma place actuelle. »

Peu importe la durée du présent conflit de travail, ce retour dans la LAH permettra à Henrique d’exercer ses qualités de leader.

Il en a surpris plus d’un l’an dernier en amassant 51 points à sa première saison avec les Devils du New Jersey. En raison du conflit de travail qui perturbe les activités de la LNH, Henrique entame la campagne 2012-13 dans la LAH, une ligue qu’il avait quittée après seulement trois parties en octobre dernier.

« Je ne suis pas le joueur le plus âgé dans le vestiaire, mais l’expérience acquise dans la LNH l’année dernière me permet d’assumer le rôle de leader ici, a ajouté Henrique. Je peux partager ce que j’ai appris des vétérans [du New Jersey] avec mes coéquipiers. J’essaie de me souvenir de ce que ces joueurs m’ont appris à mon arrivée et de transmettre ce savoir aux jeunes qui sont ici. C’est comme ça que je peux être un leader. »

Ce jour-là, après un match contre les Phantoms de l’Adirondack au AmeriHealth Pavilion du Prudential Center, Henrique est retourné dans le même vestiaire qu’il fréquentait la saison dernière et il s’est assis au même casier qu’il occupait avant et après chaque séance d’entraînement avec les Devils.

Bien entendu, hormis l’édifice, les couleurs et la philosophie organisationnelle, Henrique baigne dans un environnement complètement différent.

Il est entouré de divers types de joueurs. Parmi eux, il y a des rêveurs qui espèrent toujours percer dans la LNH, des vétérans qui s’accrochent et d’autres qui, comme lui, prennent leur mal en patience et tentent de tirer le maximum des circonstances.

À l’âge de 22 ans, il est toujours l’un des plus jeunes joueurs de la formation. Lors du camp d’entraînement, il était l’un des 13 joueurs (sur un total de 36) nés dans les années 1990.

Or, Henrique a joué 75 parties dans la LNH et il a participé à une finale de la Coupe Stanley.

« Je ne veux pas venir ici et imposer mon autorité », a affirmé Henrique en souriant. « Ce n’est pas mon genre. »

Et cela ne ferait pas l’unanimité dans le vestiaire, d’autant plus que ses coéquipiers savent très bien que Henrique retournera dans la LNH dès que la nouvelle convention collective sera signée.

Toutefois, pour l’instant, Henrique ne vise qu’une chose : s’améliorer en tant que joueur et leader et, par le fait même, contribuer aux succès des Devils d’Albany. Il ne se préoccupe pas des raisons qui expliquent pourquoi il se retrouve dans la LAH. Il se concentre uniquement sur ce qu’il a à faire en ce moment.

« Une fois qu’on a fait le saut [dans la LNH], on ne veut pas vraiment revenir dans la LAH. On veut continuer à jouer dans la LNH pendant 15 ou 20 ans, mais les choses ne se déroulent pas toujours ainsi, a expliqué Henrique. Des situations comme celle-ci peuvent survenir et c’est hors de notre contrôle. J’essaie de ne pas trop m’inquiéter pour ça et de me concentrer sur ma préparation. »

Les premiers comptes-rendus suggèrent que Henrique tient réellement à profiter au maximum de la situation.

« Il a été extraordinaire. Il est très enthousiaste et il est prêt à jouer », a déclaré Peter DeBoer, l’entraîneur du New Jersey, à LNH.com après avoir observé Henrique pendant quelques jours au camp d’entraînement. « Il travaille fort pendant les matchs intraéquipes et les exercices. C’est typique d’Adam. »

L’entraîneur d’Albany Rick Kowalsky, qui en est à sa troisième campagne derrière le banc de la formation, a déclaré que Henrique se comportait comme un véritable leader dans le vestiaire et qu’il semblait déterminé à contribuer aux succès de son équipe.

« Il est mature et très constant. Il se comporte très bien. Je le remarque davantage maintenant », a expliqué Kowalsky, qui a dirigé Henrique il y a deux ans alors que le joueur de centre faisait ses débuts chez les professionnels. « Selon nous, il semble avoir gagné le respect de ses coéquipiers. Ceux qui l’ont connu il y a deux ans savent que c’est un joueur qui a du caractère et que c’est un gagnant. »

Henrique est réaliste et il sait ce qu’il peut accomplir à Albany.

Lorsqu’on lui a demandé s’il ressentait de la pression pour produire offensivement dans la LAH maintenant qu’il a prouvé qu’il pouvait le faire dans la LNH, Henrique a répondu : « Quoi, vous voudriez que je marque 100 points? »

Il n’en marquera peut-être pas autant, car personne ne sait pendant combien de temps encore il restera à Albany, mais on s’attend sûrement à ce que Henrique soit parmi les meilleurs compteurs de l’équipe pendant son séjour.

« Je ne me suis jamais fixé d’objectifs précis comme ça. Je veux bien jouer tous les soirs pour le bien de l’équipe, a affirmé Henrique. Si on gagne et je joue bien, je serai heureux même si je suis blanchi de la feuille de pointage. »

Mais cela ne devrait-il pas…

« Quoi, être facile [dans la LAH]? », a-t-il répondu avant même qu’on lui pose la question. « Non, ça ne l’est pas.

« Tout le monde ici veut atteindre la LNH. C’est l’objectif ultime. On forme une équipe et je veux compter des buts et créer de l’attaque, peu importe où je suis. Je veux jouer un rôle clé, mais les choses ne se passent pas toujours comme prévu. En tant qu’individu, il y a des petites choses qu’on peut faire pour aider l’équipe, que ce soit de réaliser un beau jeu en infériorité numérique ou de bloquer un lancer. Peu importe ce que c’est, tout le monde doit remplir son rôle pour que l’équipe ait du succès. »

Les qualités de leader de Henrique sautent aux yeux chaque fois qu’il ouvre la bouche ou qu’il se lève dans un vestiaire rempli de nouveaux coéquipiers.

Peu importe où il joue, il tient à assumer ses responsabilités. Il affirme qu’il est encore plus exigeant envers lui-même en ce moment qu’il l’était à pareille date la saison passée. Il clame haut et fort qu’il est un joueur d’équipe et il se dévoue corps et âme aux Devils d’Albany même s’il préférerait évoluer avec les Devils du New Jersey.

« Je veux qu’on puisse compter sur moi, a conclu Henrique. Je veux être un leader. »

Il le sera à Albany.

Et c’est un avant-goût de ce qu’il prévoit faire au New Jersey.

Suivez Dan Rosen sur Twitter : @drosennhl

 

La LNH sur Facebook