Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Gallagher amorce sa carrière pro dans un contexte très différent cette année

lundi 2012-10-01 / 16:16 / LNH.com - Nouvelles

La Presse Canadienne

Partagez avec vos amis


Gallagher amorce sa carrière pro dans un contexte très différent cette année

SHERBROOKE, Qc - Brendan Gallagher avait fait écarquiller les yeux des dirigeants du Canadien, la saison dernière. Au point où l'attaquant de petite taille avait failli mériter un poste avec le grand club. On avait décidé de le retourner à son équipe junior de Vancouver, tout juste avant l'ouverture de la saison.

Un an plus tard, Gallagher amorce sa carrière chez les professionnels dans un contexte très différent, avec de nouveaux dirigeants à impressionner et sans la possibilité de mériter un poste dans la LNH en raison du lock-out.

Il tarde à s'imposer au camp des Bulldogs de Hamilton, mais ça ne le préoccupe nullement. Lundi, il a été peu visible au cours du match intra-équipe, même si son équipe — les Blancs — a défait celle des Rouges de Louis Leblanc 4-1.

Bobby Farham, Brendan Nash, Stefan Chaput et Kyle Rank ont fourni les buts des gagnants.

Blake Geoffrion a été le seul buteur des Rouges.

«J'estime que ça se passe bien pour moi, il me reste à trouver le fond du filet», a commenté le toujours souriant Gallagher, après coup.

Dimanche, il a évolué en compagnie de Joonas Nattinen et Steven Quailer tandis que, lundi, Michaël Bournival était le joueur de centre, avec Quailer.

«Je dois continuer de la même façon et marquer des buts, a-t-il renchéri. C'est encore tôt dans le camp. Le calibre est relevé, c'est très intense. Tout le monde est en mode de lutte pour l'obtention d'un poste. C'est mon nouveau mode de vie.»

Gallagher, qui dit avoir porté son poids à 182 livres cet été sur sa charpente de cinq pieds neuf pouces, a assuré que la motivation n'est pas plus difficile à trouver, un an après avoir été la révélation du camp du Tricolore.

«De la motivation, je n'en manque jamais, a-t-il dit. J'en ai beaucoup cette année, en raison de mes débuts chez les pros.»

Après avoir connu une dernière saison junior de 77 points, incluant 41 buts, en 54 matchs, le rapide ailier droit a mis toutes les chances de son côté, l'été dernier, en côtoyant Josh Gorges. Il a séjourné pendant une semaine à Kelowna, en Colombie-Britannique, avec le défenseur du Canadien, avant de passer du temps chez lui à son arrivée à Montréal dernièrement.

«Je suis content qu'il m'ait pris sous son aile, je ne peux pas avoir de meilleur modèle que Josh, a-t-il argué. Il croit en moi comme joueur et il m'a fait plusieurs recommandations quant à l'attitude que je dois adopter à l'extérieur de la glace. Il m'a donné plein de trucs pour bien récupérer entre les matchs et au sujet de l'alimentation. Je suis une éponge quand il me parle et j'absorbe le plus d'informations possible.»

Gallagher a dit que l'expérience acquise au camp l'an dernier, ainsi que les matchs préparatoires de la LNH qu'il s'est envoyés derrière la cravate, lui sont très bénéfiques parce qu'il sait davantage à quoi s'attendre.

Mais il n'est pas sans savoir que tous ses coups de patins et toutes ses feintes sont épiés par la nouvelle direction de l'équipe. Lundi, l'entraîneur du Canadien, Michel Therrien, ainsi que ses adjoints étaient des spectateurs assidus dans les gradins du Complexe sportif Jocelyn Thibault GM, en compagnie de l'entraîneur des Bulldogs Sylvain Lefebvre.

«Je veux les impressionner c'est sûr, mais je dois rester le joueur que j'ai toujours été, a-t-il souligné. Je dois bien évidemment apporter quelques ajustements à mon style, mais c'est en restant moi-même sur la glace que j'aurai du succès, peu importe le calibre de jeu.»

Matchs intra-équipe

Le camp des Bulldogs se poursuit à Sherbrooke, mardi et mercredi, avec la présentation de matchs intra-équipe en soirée.

Lundi, Lefebvre a parlé de joueurs qui commencent à faire leur marque et d'autres qui tardent à se mettre en évidence. Il n'a pas mentionné de noms, respectant la règle qu'il s'impose.

«Nous sommes en mode évaluation. Je ne peux même pas dire combien de postes sont à l'enjeu. Il y a 42 joueurs au camp, il reste encore deux bonnes journées avant que nous procédions aux premiers retranchements.»

Les attaquants Michael Blunden et Aaron Palushaj manquaient à l'appel, lundi. Les deux vétérans, qui ont subi des blessures à un oeil la saison dernière, ont dû se rendre à Montréal pour des examens de suivi avec des ophtalmologistes. Ils seront de retour à Sherbrooke, mardi.

L'attaquant Daultan Leveille a pris part à la séance d'entraînement des Blancs, mais pas au match intra-équipe écourté.

Le défenseur Morgan Ellis est à l'écart, blessé au bas du corps. Lefebvre a dit s'attendre à ce qu'il puisse revenir au moment où l'équipe poursuivra son camp en Ontario, la semaine prochaine.

 

La LNH sur Facebook