Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Une petite communauté choisie comme Kraft Hockeyville organise une grosse fête pour accueillir la Coupe Stanley

lundi 2012-10-01 / 12:50 / LNH.com - Nouvelles

Par Dave Lozo - Journaliste LNH.com

Partagez avec vos amis


Une petite communauté choisie comme Kraft Hockeyville organise une grosse fête pour accueillir la Coupe Stanley


STIRLING-RAWDON, Ontario – Kraft Hockeyville 2012 est déjà considéré comme un succès, mais la fête a failli être annulée avant même qu’elle ne commence.

Il a fallu un mariage pour que ce village de 1900 habitants s’emballe et que la population s’implique afin de devenir la ville de hockey Kraft 2012.

« Peu de personnes se sont présentées à nos deux premiers événements », a déclaré Cindy Brandt, la présidente qui a mené la campagne pour que le village soit nommé Hockeyville. « Une cérémonie de mariage était célébrée sous le pont couvert alors que nous marchions sur ce que nous appelions notre “autoroute pour Hockeyville” (route qui mène à l’aréna). Au lieu d’une bague, ils se sont échangé une Coupe Stanley et la mariée a promis d’organiser une fête avec de la bière et des amuse-gueules pour son mari et ses amis lors d’une soirée Hockey Night In Canada.

« Après cela, les gens disaient “Qu’est-ce que ces gens font?” Ça n’a pas pris de temps pour que les gens nous appellent pour nous demander : “Quand présentez-vous votre prochain événement? Il n’y a rien sur votre site internet. ” C’est comme cela que c’est arrivé. Je pense que les gens ont embarqué parce que nous faisions des choses bizarres afin de mieux faire connaître notre démarche. »

Le festival de trois jours a commencé dimanche matin au centre récréatif Stirling, qui va subir une modernisation d’une valeur de 100 000$ après avoir remporté le concours Hockeyville.

La médaillée olympique, Elizabeth Manley, enseigne le patinage artistique dans cet aréna.

La journée de dimanche s’est terminée avec la présentation d’un match de hockey mettant en vedette d’anciens joueurs de la LNH parmi lesquels figuraient Rob Ray, un héros local, Gary Leeman, Matthew Barnaby et Brad Marsh.

Mais pour Brandt, qui est la sœur de Ray, accueillir la Coupe Stanley pendant trois heures avec laquelle les amateurs pouvaient se faire photographier et le défilé avec le prestigieux trophée a été la pièce maîtresse de l’événement.

« C’est très émouvant que l’on ait pu accueillir la Coupe Stanley, a déclaré Brandt. Le fait d’accueillir la Coupe Stanley à Stirling représente la partie la plus excitante pour nous. Ces enfants n’ont jamais eu l’opportunité de voir la Coupe Stanley, c’est le fait saillant pour moi. »

Le centre récréatif, construit en 1976, subira des rénovations au cours des prochaines années, mais pour Brandt la réalisation la plus importante est le fait qu’on construira un vestiaire qui sera réservé exclusivement aux filles. Pour le moment, les vestiaires sont unisexes, mais ça va changer bientôt.

« Avec l’argent que nous avons amassé et le 100 000$ que nous avons gagné en étant choisi la ville de hockey Kraft, le projet de rénovation se fera en trois phases », a fait savoir Brandt.

« Nous construirons une nouvelle façade à notre aréna, nous aménagerons les vestiaires d’ici cinq ans, ce qui permettra aux filles d’avoir leur propre vestiaire et nous aménagerons une rampe afin de rendre l’entrée accessible aux fauteuils roulants. C’est très important pour nous. »

Trois événements ont été présentés dimanche, soit le cours de patinage artistique de Manley, qui a remporté la médaille d’argent aux Jeux olympiques de Calgary de 1988, le défilé sur la rue Front et le tout s’est terminé dans le stationnement de l’aréna où les anciens joueurs de la LNH ont signé des autographes et où de nombreux jeux étaient organisés pour les enfants.

Il arrive que le patinage artistique soit quelque peu éclipsé dans une ville de hockey, mais ce ne fut pas le cas ici.

« C’est tout simplement génial que Liz enseigne le patinage artistique à nos jeunes, car elle travaille si bien avec eux », a déclaré Nick Myers, un fier père qui avec sa femme Laurie, surveillait leur fille Madison, une jeune fille âgée de 9 ans qui participait à la séance de patinage.

Myers a tenu à rendre hommage à Brandt pour avoir permis au patinage artistique de faire partie des célébrations.

« Je suis très reconnaissant envers elle que les patineurs artistiques ne soient pas oubliés, a-t-il dit. L’appui de tout le monde a été fantastique. »

Il y aura d’autres séances lundi et mardi avec certains anciens joueurs de la LNH qui agiront à titre de conseillers.

Le défilé, qui a été interrompu par la pluie qui est tombée tout l’après-midi, a mis l’accent sur la fierté locale.

La Coupe Stanley a été l’attraction principale, mais il y a eu de nombreux autres éléments intéressants incluant:

- "Les Stirling Blues Brothers," deux hommes déguisés comme l’étaient Dan Aykroyd et John Belushi quand ils personnifiaient les "Blues Brothers";

- un adolescent qui portait une perruque de clown et un gilet des Maple Leafs de Toronto d’Alexander Mogilny tiré par un poney;

- un homme habillé de rouge qui se faisait appeler "Canadian Bob" et qui chevauchait une motocyclette décorée de drapeaux canadiens avec un Labrador noir assis dans un panier situé au-dessus de la roue arrière.

« C’était plutôt relaxe », a dit Todd Binnie, qui avait un siège de première rangée sur son gazon et qui voyait la Coupe Stanley pour la deuxième fois. « Nous demeurons dans une petite ville et on n’assiste pas souvent à ce genre d’événements. »

La journée s’est terminée avec un match d’anciens de la LNH présenté devant environ 700 amateurs massés dans un aréna qui n’a de sièges que d’un côté de la patinoire. Dans un village de 1900 habitants, il était impossible d’accueillir tous les résidents dans l’amphithéâtre, les billets ont donc été remis aux bénévoles qui ont aidé les collecteurs de fonds et ceux qui ont contribué à faire en sorte que Stirling-Rawdon remporte le concours Hockeyville.

Rawdon a défait Stirling 7-4 dans le match des anciens, mais le résultat n’était pas aussi important que ce que signifiait ces trois jours d’activités.

« La dernière fois que je suis venu dans cet aréna j’étais âgé de 14 ans, ça fait donc 30 ans, a dit Ray. Je vous le dis, c’est un petit village, mais le monde est maniaque de hockey et ça se voit. On aurait pu vendre 10 000 billets pour ce match.

« C’est fantastique parce que vous êtes présent dans une petite ville du Canada. On est souvent vu comme un groupe de fermiers et ce genre de choses, ce qui n’est pas le cas. On a démontré que lorsque l’on travaille ensemble, on peut accomplir de belles choses. Le groupe de bénévoles a accompli un travail fantastique. Ils ont soulevé l’enthousiasme et les autres petits villages peuvent en faire autant, car rien n’est impossible. »

Suivez Dave Lozo sur Twitter: @DaveLozo

 

La LNH sur Facebook