Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Les meilleurs attaquants défensifs de l'histoire de la LNH

mercredi 2012-09-26 / 11:52 / LNH.com - Nouvelles

Par John Kreiser - Chroniqueur LNH.com

Il faut se rendre à l’évidence : les joueurs qui remplissent les filets sont ceux qui retiennent toute l’attention, sauf celle de leurs entraineurs.

Évidemment, il vous faut mettre la rondelle dans le but pour gagner des matchs. Mais il vous faut également garder le disque éloigné de votre filet, et pour ce faire, vous devez avoir des joueurs qui acceptent de sacrifier leur offensive pour faire taire les gros canons adverses. Comme dit le vieux dicton : « C'est un sale boulot, mais il faut bien que quelqu'un s'en charge. » Qui plus est, il n’y a rien que les entraîneurs n’apprécient davantage qu’un joueur qui accepte de relever le difficile défi que représente celui de tenir au silence l’attaque adverse.

Voici un coup d’œil sur cinq des meilleurs attaquants défensifs de l’histoire de la LNH. Plusieurs d’entre eux étaient de bons joueurs offensifs également, mais ils ont d’abord construit leur réputation en s’assurant que les joueurs avec des chandails différents ne marquent pas de buts.

5. Rod Brind'Amour

La réputation de Brind’Amour a été grandement aidée par des statistiques beaucoup plus exhaustives, qui ont permis de quantifier ce que plusieurs savaient déjà, à savoir qu’il était un des grands artistes de la mise au jeu dans l’histoire de la LNH.

Brind’Amour était davantage une menace offensive lors de la première moitié de sa carrière, il a enregistré quatre saisons de 30 buts et trois saisons de 85 points ou plus, durant les années 1990. Mais son jeu dans les deux sens de la patinoire a été remarqué sur le tard, après la transaction qui l’a envoyé en Caroline en 1999-2000. Si ses statistiques offensives étaient en baisse, il est devenu un meilleur joueur défensif et un leader, remportant deux fois de suite le trophée Selke, en 2006 et 2007, et en aidant les Hurricanes à gagner la seule Coupe Stanley de leur histoire en 2006.

4. Ron Francis

Francis est au quatrième rang chez les meilleurs pointeurs de l’histoire, il a amassé plus de mentions d’aide que quiconque ne s’appelant pas Gretzky, il est donc facile d’oublier qu’il était un superbe joueur défensif, en plus d’être une force en offensive.

Contrairement à plusieurs grands marqueurs, Francis était plus que volontaire quand venait le temps de rebrousser chemin dans son territoire et de faire le sale boulot qui consiste à couvrir le centre adverse. Il a remporté le Selke en 1995, a terminé deuxième au scrutin la saison suivante, en plus de remporter le Lady Byng à trois reprises, en tant que joueur le plus gentilhomme du circuit.

Les acquisitions de Francis et du défenseur Ulf Samuelsson, en provenance de Hartford, par Pittsburgh, lors de la date limite des transactions de 1991, ont permis aux Penguins de gagner la Coupe Stanley à deux occasions.

3. Jere Lehtinen

Lehtinen avait des habiletés offensives, il compte sept campagnes de 20 buts à son actif et a fracassé la marque des 30 filets à deux reprises, mais c’est sa volonté à pratiquer un jeu défensif qui en a fait un joueur si important aux Stars de Dallas de 1995 à 2010. Pendant que des joueurs comme Mike Modano s’affairaient à marquer des buts, Lehtinen se concentrait à empêcher l’adversaire de faire de même.

Lehtinen a remporté le trophée Selke pour la première fois en 1998 et a répété la saison suivante, alors que les Stars ont remporté la Coupe Stanley. Lehtinen a remporté l’honneur une troisième fois en 2003, après avoir marqué 31 buts et affiché un différentiel de plus-39. Il a de plus terminé deuxième au scrutin en 2006.

Même si les blessures l’ont amenuisé après coup, Lehtinen n’a jamais terminé une campagne avec un différentiel négatif avant la saison 2009-10, sa dernière dans la LNH.

2. Guy Carbonneau

Carbonneau était une terreur offensive au niveau junior, alors qu’il a marqué 72 buts et amassé 182 points avec Chicoutimi en 1979-80. En deux saisons dans la Ligue américaine, il a amassé 88 et 94 points. Mais lorsque les Canadiens de Montréal l’ont fait graduer dans la LNH en 1982, il est devenu un attaquant défensif de premier plan, marchant dans les pas de l’as en la matière, Bob Gainey.

Carbonneau a remporté le Selke à trois reprises en cinq saisons, de 1988 à 1992, terminant second au scrutin en 1987 et 1990. Il a été le capitaine des Canadiens de 1993, dernière édition à avoir remporté la Coupe Stanley, alors qu’il a aidé à tenir Wayne Gretzky au silence en grande finale. Ses talents défensifs lui ont permis de remporter une troisième Coupe Stanley, avec Dallas en 1999.

1. Bob Gainey

Durant un moment, on se disait que LNH devrait simplement donner le trophée Selke à Gainey et en faire fabriquer un nouveau. Celui qui a toujours porté l’uniforme des Canadiens de Montréal a été nommé meilleur attaquant défensif, lors des quatre premières années d’existence de l’honneur (1978-81). Ce n’est qu’en 1982 que Steve Kasper, des Bruins de Boston, a mis fin à son règne, Gainey terminant au second rang du scrutin.

Gainey n’a jamais amassé plus de 23 buts et 47 points en une saison. Il n’a terminé sa carrière qu’avec 501 points en 1160 parties. Mais son talent à tenir l’autre équipe en échec s’est avéré un élément majeur dans la dynastie des Canadiens de la fin des années 70. Il était membre des quatre éditions championnes de 1976 à 1979, et a aidé l’équipe à l’emporter à nouveau en 1986.

À une époque où on avait l’impression que tout le monde pouvait marquer, dénicher un avant qui pouvait empêcher l’adversaire de le faire était une clé pour gagner. Personne n’y arrivait mieux que Gainey, un des rares attaquants ayant fait son entrée au Temple de la renommée du hockey d’abord pour ses talents défensifs.

Pour toutes les nouvelles et analyses des séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2014, choisissez votre séries
vs.
La série débute le 18 avril
vs.
Montréal mène la série 1-0
vs.
Pittsburgh mène la série 1-0
vs.
La série débute le 17 avril
vs.
La série débute le 17 avril
vs.
La série débute le 17 avril
vs.
Anaheim mène la série 1-0
vs.
La série débute le 17 avril
 

La LNH sur Facebook