Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Touchette : En prime, une colonne du Temple

mercredi 2012-09-26 / 10:58 / LNH.com - Nouvelles

Par Serge Touchette - Chroniqueur LNH.com

Partagez avec vos amis


Touchette : En prime, une colonne du Temple

Qui ne se souvient pas de son premier match de hockey comme spectateur ?

Un premier match, c'est comme une première blonde. Ca ne s'oublie pas.

Vous avez deux minutes ? Faut que je vous raconte le mien ...

Ça se passait au milieu des années 1960. J'avais 12 ou 13 ans.

À l'époque, la compagnie Weston, qui fabrique du bon pain, faisait tirer des billets de hockey dans le cadre d'une promotion.

Il suffisait de retourner un coupon intégré au papier d'emballage du pain tranché pour avoir une chance d'être parmi les veinards.

Oui, madame, j'en ai mangé du pain tranché.

Ma grand-mère, connaissant mon amour pour le sport, notamment pour le hockey, envoyait en moyenne trois ou quatre coupons par semaine.

Tenace, ma grand-mère !

Un bon jour, elle me téléphone à la maison.

« Mon grand, tu t'en vas au hockey ! m'annonce-t'elle sans détour. J'ai gagné un billet pour le match Canadien-Boston prévu dans deux semaines au Forum. Et je t'en fais cadeau ... »

Je capote tout en me demandant comment je vais faire pour patienter pendant deux longues semaines.

Pas besoin de vous faire un dessin: ces deux semaines m'ont paru une éternité.

Arrive le jour J. Je suis dans un état second. C'est à peine si j'ai fermé l'œil de la nuit. Je me vois déjà en train d'obtenir l'autographe de Jean Béliveau et celui d’Henri Richard. Et de bondir de mon siège à la vue d'un but spectaculaire d'Yvan Cournoyer.

Au terminus Henri Bourassa, j'embarque dans l'autobus spécial, qui, comme à tous les samedis soirs ou presque, met le cap sur le Forum.

À ceux qui pourraient se poser la question, le métro n'était encore qu'une idée à l'époque.

Au pays des merveilles

Je me présente donc au Forum environ 45 minutes avant le match. Plus énervé que ça, tu meurs !

Je m'empresse d'acheter un programme et d'avaler un hot dog, dont seul le Forum connaissait la recette.

Puis, avec l'aide des préposés à la clientèle, j'entreprends de trouver mon siège dans les hauteurs de l'amphithéâtre construit par le Rocket.

J'ai l'impression d'être au pays des merveilles, Alice en moins.

Je grimpe un escalier, puis un autre, puis un autre. J'ai le sentiment de monter au paradis.

Je repère enfin mon siège, mais une surprise de taille m'attend; il se situe carrément devant une poutre de soutien.

Dans ce temps- là, le Forum, faut-il le rappeler, était soutenu par colonnes d'acier éparpillées ici et là.

En termes clairs, je ne voyais pas la zone neutre.

Pour tout vous dire, j'étais pas mal plus proche de la colonne que de Jean Béliveau !

« Pas grave, que je me suis dit. Je suis au Forum et le Canadien va gagner ... »

Non, le Canadien n'a pas gagné. Score final: 0-0.

Pas un seul but, pas d'autographe et une moitié de patinoire.

Malgré tout, il n'y avait pas un ti-cul plus heureux que moi ce soir-là à Montréal.

Non seulement j'ai assisté à mon premier match au Forum, mais j'ai bien failli embrasser une des colonnes du Temple !

 

La LNH sur Facebook