Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Le but historique de Lemieux à la Coupe Canada demeure l’un des plus spectaculaires de toute l’histoire

samedi 2012-09-15 / 23:47 / LNH.com - Nouvelles

Par Tal Pinchevsky - Journaliste LNH.com

Partagez avec vos amis


Le but historique de Lemieux à la Coupe Canada demeure l’un des plus spectaculaires de toute l’histoire


La Coupe Canada de 1987 est un tournoi international de hockey qui s’est déroulé du 28 août au 15 septembre et qui a réuni les équipes nationales du Canada, de l’Union soviétique, des États-Unis, de la Suède, de la Tchécoslovaquie et de la Finlande. Plusieurs s’entendent pour dire que la série finale de trois parties opposant le Canada à l’URSS a donné lieu au meilleur hockey de tous les temps. Ce tournoi a également été la seule occasion où Wayne Gretzky et Mario Lemieux, les plus grands joueurs de leur génération, ont joué sur le même trio dans un cadre compétitif. LNH.com vous fait revivre ce tournoi historique avec une série de quatre articles.

La liste des buts historiques du Canada commence avec le but victorieux de Paul Henderson lors de la Série du siècle de 1972 et se termine, pour l’instant, avec le filet en prolongation de Sidney Crosby qui a procuré l’or aux Canadiens lors des Jeux olympiques d’hiver de 2010. Entre les deux, on retrouve le but gagnant de Mario Lemieux au tournoi de la Coupe Canada de 1987. Cet échange exécuté à la perfection avec Wayne Gretzky demeure l’un des faits saillants les plus connus du hockey.

Lors de la troisième et décisive rencontre de la finale du tournoi, la marque était égale à 5-5 entre le Canada et l’Union soviétique tard dans le match. Avec moins de deux minutes à faire à la partie, l’entraîneur canadien Mike Keenan a réuni Dale Hawerchuk, Gretzky et Lemieux au sein d’un même trio et il les a envoyés prendre une mise au jeu en territoire défensif.

Tout le monde connaît la suite.

« C’est rare qu’un entraîneur envoie trois de ses joueurs les plus offensifs pour prendre une mise au jeu en zone défensive alors que la marque est de 5-5, a raconté Gretzky. Dale est un joueur très déterminé et il a poussé le disque derrière le défenseur, ce qui nous a permis de nous échapper à deux contre un. »

Le défenseur soviétique Igor Kravchuk s’est vite retrouvé en position de surnombre. L’arrière canadien Larry Murphy l’a immédiatement constaté et il s’est élancé sur l’aile pour aller se poster devant la cage adverse. Dans le feu de l’action, Hawerchuk a suffisamment retenu le centre soviétique Slava Bykov dans son repli pour permettre à Gretzky de faire une passe impeccable vers Lemieux.

« Il n’y a aucun doute dans mon esprit que c’est Murphy qui a permis ce but. Il a foncé au filet en entraînant un défenseur avec lui, a expliqué Gretzky. Mario était complètement seul. »

Avec Murphy posté à côté de la cage des Soviétiques, Lemieux a décoché un lancer des poignets parfait dans la lucarne du côté de la mitaine.

Pointage final : Canada 6, URSS 5.

Parmi tous les buts historiques que Lemieux a marqués dans sa carrière, celui-là demeure l’un des plus mémorables.

« Il adorait viser haut du côté de la mitaine. On le savait, mais il parvenait toujours à nous surprendre », a admis Kelly Hrudey, son coéquipier avec Équipe Canada qui l’a affronté à maintes reprises lorsqu’il portait l’uniforme des Islanders de New York, des Kings de Los Angeles et des Sharks de San Jose. « Je l’ai vu faire cette manœuvre si souvent. Il feint de viser la partie inférieure du côté du bâton, mais au dernier moment, il dégaine vers la lucarne. »

Ce but a été un moment marquant dans l’histoire du hockey au Canada, mais I'll symbolise aussi le changement de la garde dans le monde du hockey. Lemieux, qui n’avait pas encore 22 ans, s’est épanoui sous la gouverne de Gretzky, alors âgé de 26 ans. En fin de compte, la « Merveille » a passé le flambeau au grand numéro 66.

« J’accorde beaucoup de mérite à Wayne. Il a montré à Mario tout ce qu’il savait en très peu de temps », a raconté Keenan à LNH.com. « Je crois qu’il savait que ce jeune pourrait rivaliser avec lui au chapitre des habiletés, mais il savait aussi qu’il pouvait aider l’équipe en le prenant sous son aile. »

Ce fut un jeu de passe inoubliable pour tous les amateurs de hockey. Et celui qui avait les meilleurs sièges en ville pour voir le but de Lemieux n’en a pas terminé avec les railleries de ses amis.

« Je croyais qu’il allait peut-être m’envoyer la rondelle, mais il a plutôt touché la cible dans la lucarne », a ajouté Murphy à propos du but de Lemieux. « Ce jeu ressort toujours dans toutes les discussions sur le hockey international. On me taquine à ce sujet en me disant que je n’avais aucune chance de toucher à la rondelle. »

Gretzky a été échangé aux Kings de Los Angeles 11 mois plus tard, à l’aube d’une

nouvelle ère. Une ère où son coéquipier de la Coupe Canada allait faire son entrée dans le club restreint des plus grands ambassadeurs du hockey au monde.

 

La LNH sur Facebook