Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

La LNH est en désaccord avec l'AJLNH sur la légalité d'un lock-out au Canada

mardi 2012-09-11 / 11:26 / LNH.com - Nouvelles

Par Dan Rosen - Journaliste Principal NHL.com

Partagez avec vos amis


La LNH est en désaccord avec l'AJLNH sur la légalité d'un lock-out au Canada

Les joueurs de trois équipes canadiennes tentent d'utiliser des lois provinciales pour contester la légalité d'un lock-out éventuel par les propriétaires de la Ligue nationale de hockey.

L'Association des joueurs de la Ligue nationale de hockey (AJLNH) est d'avis que les lois en Alberta et au Québec pourraient rendre illégal tout lock-out éventuel.

« Les requêtes sont destinées à intervenir dans le processus de négociations », a déclaré le commissaire adjoint de la LNH Bill Daly, lundi. « Elles auront absolument aucun impact sur l'ensemble des négociations et la conclusion d'une entente. »

Comme le syndicat n'est pas accrédité par la Commission des relations de travail du Québec, l'AJLNH estime que la mise en lock-out des joueurs du Canadien serait illégale.   

L'AJLNH conteste aussi la légalité d'un lock-out éventuel des joueurs des Oilers d'Edmonton et des Flames de Calgary.

L'Association est d'avis que les lois albertaines stipulent qu'un médiateur doit intervenir avant qu'un employeur puisse mettre ses employés en lock-out.

Il a été rapporté qu'une audition à cet effet qui devait avoir lieu mardi a été annulée lundi soir.

La convention collective présentement en vigueur dans la LNH vient à échéance le 15 septembre.

Le défenseur du Canadien Josh Gorges a révélé lundi lors d'un appel-conférence qu'une décision favorable aux joueurs par la Commission des relations de travail du Québec pourrait permettre aux joueurs de recevoir leurs chèques de paye et se servir des installations de leur équipe lors d'un arrêt de travail.

Lors d'un lock-out, les joueurs sont privés de leur salaire et ils n'ont pas le droit d'utiliser les installations des équipes.

 « C'est une occasion de montrer qu'ils veulent jouer et de notre point de vue, nous voulons faire tout ce que nous pouvons pour montrer aux propriétaires et aux amateurs que nous voulons jouer,  a expliqué Gorges. C'est une tactique dont on se sert pour faire pression sur les propriétaires afin de nous permettre de jouer. ».

Suivez  Dan Rosen sur Twitter à: @drosennhl

 

La LNH sur Facebook