Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Les 50 premiers classés pour votre pool: pour quelles raisons?

jeudi 2012-09-06 / 12:39 / LNH.com - Nouvelles

Par Matt Cubeta - Correspondant LNH.com

Partagez avec vos amis


Les 50 premiers classés pour votre pool: pour quelles raisons?

L’an dernier, nous étions convaincus qu’Alex Ovechkin allait rebondir après une campagne de « seulement » 85 points de sorte que nous en avons fait le premier choix des poolers pour une deuxième année de suite. Malheureusement, les résultats n’ont pas été ceux attendus et nous avons donc un nouveau nom en tête de liste. Sans surprise après sa dernière saison, il s’agit d’Evgeni Malkin.

Malkin a offert aux poolers ses meilleurs résultats en six ans dans la LNH, et c’est beaucoup dire puisqu’il avait déjà connu des campagnes de 106 et 113 points. En 2011-12, ses 109 points lui ont permis de devancer Steve Stamkos par 12 points au championnat des compteurs, ses 50 buts n’ont été devancés que par les 60 de ce dernier, ses 34 points en avantage numérique ne l’ont cédé qu’aux 38 de Claude Giroux, et ses 339 tirs au filet, 10 de plus que son coéquipier James Neal, lui ont valu le premier rang de la ligue. Ajoutez un différentiel de plus-18 et 70 minutes de punitions et avouez qu’il mérite incontestablement ce premier rang.

Mais il faut aussi regarder la boule de cristal. Peut-il répéter ses exploits. Nous croyons que oui et même qu’il pourrait en faire plus!

Mais il aura des poursuivants. Suit donc la liste des 50 meilleurs candidats selon la moyenne de Matt Cubeta, Pete Jensen, Sergei Feldman et Chris Foster, les experts de LNH.com. On y trouvera entre autres les raisons pour lesquelles on trouve un jeune comme John Tavares plus avantageux qu’un vétéran éprouvé comme Henrik Sedin ou encore pourquoi on fait confiance à Bobby Ryan en dépit d’une dernière saison décevante. Et vous découvrirez combien de défenseurs et de gardiens nous avons retenus.

CLASSEMENTS: 175 meilleurs | Centre | Ailier gauche | Ailier droit | Défenseur | Gardien

NOTE: Ces classements suivent la formule standard des pools de hockey en tenant compte des 10 données suivantes : buts, passes, plus et moins, points en avantage numérique, tirs au filet, minutes de punition et, pour les gardiens, victoires, moyenne de buts accordés par match, pourcentage d’arrêts et blanchissages. Les statistiques passées, les compagnons de trio prévisibles, les risques de blessure et beaucoup d’autres informations ont été pris en considération.


1. Evgeni Malkin, C
Analyse: Au sommet de son art à seulement 26 ans et avec James Neal à sa gauche et Sidney Crosby comme coéquipier et parfois compagnon de trio, Malkin pourrait même faire encore mieux que la saison dernière..
2. Steven Stamkos, C
Analyse: Est devenu un modèle de constance en avec une moyenne de 82 matchs disputés, 52 buts, 94 points, différentiel de plus-3, 59 minutes de punitions, 34 points en avantage numérique et 291 tirs au filet au cours des trois dernières saisons. Pourrait même devancer Malkin en cours de route..
3. Sidney Crosby, C
Analyse: De loin le plus productif quand il est en santé, mais justement il y a ce risque. Mais s’il ne tombe pas au combat, attendez-vous de le retrouver au premier rang..
4. Claude Giroux, C
Analyse: Cet habile fabricant de jeu a vu sa production augmenter de 27 points à sa saison comme recrue à 47, 76 et 93 en 2011-12. Il a passé moins de temps au banc des punitions la saison dernière mais une campagne de 30 buts et 95 points demeure une projection réaliste..
5. Henrik Lundqvist, G
Analyse: Premier sur notre liste qui n’est pas un joueur de centre, il a connu une saison de rêve en 2011-12 avec 39 victoires, une moyenne de 1,97, un pourcentage d’arrêts de ,930 et huit blanchissages, et il pourrait faire encore mieux cette saison. On peut s’attendre à 40 victoires au sein de Rangers améliorés et comptant sur un corps défensif d’élite..
6. Jonathan Quick, G
Analyse: A été drôlement impressionnant lors des dernières séries de la Coupe Stanley avec une fiche de 16-4, une moyenne de 1,41, un taux d’arrêts de ,946 et trois blanchissages. Ne devrait pas être loin des statistiques de Lundqvist..
7. Corey Perry, AD
Analyse: Vaut peut-être plus compte tenu qu’il y a peu d’ailiers droits parmi les joueurs d’élite. Perry a complété une « mauvaise » saison 2011-12 avec 37 buts, 127 minutes de punitions et 277 tirs, et il devrait retrouver ses statistiques impressionnantes de 2010-11..
8. Daniel Sedin, AG
Analyse: Ses 30 buts et 67 points en 2011-12 sont ses pires statistiques depuis 2003-04, mais il demeure un candidat solide dans toutes les catégories et il devrait revenir à un point par match..
9. Alex Ovechkin, AG
Analyse: Comme Perry, il a connu une « mauvaise » saison de 38 buts, 65 points et 303 tirs. Avec un entraîneur à caractère offensif comme Adam Oates derrière le banc, il devrait de nouveau marquer 40 buts et récolter plus de 80 points..
10. James Neal, AG
Analyse: Passé de 45 points en 2010-11 à 81 (40-41) la saison dernière, tout en étant puni pour 87 minutes. Il a l’avantage de jouer avec Malkin mais ne reproduira peut-être pas ses statistiques de 2011-12..
11. John Tavares, C
Analyse: Pourrait se retrouver parmi les 10 premiers en marquant 35 buts ou plus et en amassant près de 100 points avec quelque 300 tirs. Il ne passe pas beaucoup de temps au banc des punitions mais peu de joueurs sont aussi talentueux..
12. Henrik Sedin, C
Analyse: Parmi l’élite pour les passes, les points et les points en avantage numérique, mais il ne marque pas souvent (moyenne de 18 buts à ses sept dernières saisons). Pourrait amasser 100 points mais sa valeur n’est pas élevée dans deux catégories..
13. Erik Karlsson, D
Analyse: Se doit d’être notre premier défenseur après ses exploits de la saison dernière: 19 buts, 59 passes, plus-16, 261 tirs. Mais il pourrait régresser quelque peu après n’avoir obtenu que deux points à ses 11 derniers matchs, incluant les séries..
14. Ilya Kovalchuk, AG
Analyse: Zach Parisé parti, il pourrait faire une one-man show comme ce fut le cas à Atlanta où il a marqué plus de 40 buts quatre ans de suite..
15. Anze Kopitar, C
Analyse: Moyenne depuis trois ans: 28 buts, 77 points, plus-14, 19 minutes de punitions, 27 buts en avantage numérique et 241 tirs. A marqué 20 buts en 20 matchs des séries et avec beaucoup de talent autour de lui il pourrait bien améliorer ses statistiques..
16. Patrick Sharp, AG
Analyse: Après une fort belle saison en 2010-11, il a encore amélioré ses statistiques (33 buts, 69 points, plus-28, 17 points en avantage numérique et 282 tirs. Efficace dans toutes les catégories sauf pour les punitions (38 minutes à chacune des deux dernières saisons)..
17. Pekka Rinne, G
Analyse: Notre gardien no 1 de l’an dernier chute au troisième rang mais il pourrait toujours finir en tête, même avec la perte de Ryan Suter, en raison de son talent pur, de sa taille (6 pieds 5 pouces) et du fait qu’il joue pour une équipe à mentalité défensive à Nashville..
18. Rick Nash, AG
Analyse: Sa production a baissé à chacune de ses quatre dernières saisons, mais il n’a que 28 ans et jouera finalement pour une équipe de pointe. Devrait redevenir un marqueur de 40 buts avec Brad Richards comme centre et améliorer sensiblement son différentiel des plus et moins..
19. Scott Hartnell, AG
Analyse: A éclos l’an dernier en connaissant une saison à la Perry (37 buts et 136 minutes de punitions), mais pourra-t-il répéter? Avec Giroux au centre, il pourra toujours marquer une trentaine de buts mais il faut s’attendre à un certain recul..
20. Jonathan Toews, C
Analyse: 32 buts, 76 points et plus-25 en 2010-11; 29 buts, 57 points et plus 17 en seulement 59 matchs la saison dernière. Un Toews en santé pourrait finir la saison parmi les 10 premiers..
21. Jason Spezza, C
Analyse: N’a été devancé que par Malkin, Stamkos et Giroux pour les points (84) et les matchs de plus d’un point (24) la saison dernière. Son talent n’a jamais été remis en question, mais il doit demeurer en santé, lui qui n’avait disputé que 60 et 62 matchs avant ses 80 de la saison dernière..
22. Zdeno Chara, D
Analyse: N’a jamais récolté moins de 41 points et 86 minutes de punitions depuis 2003-04 et son différentiel de plus-85 depuis trois ans dépasse par 23 celui du plus proche défenseur..
23. Pavel Datsyuk, C
Analyse: Depuis ses deux saisons consécutives de 97 points, il a conservé une moyenne de 23 buts et 65 points en 69 matchs à ses trois dernières campagnes. Continue d’amasser près d’un point par match mais pourrait décliner à l’âge de 34 ans..
24. Zach Parisé, AG
Analyse: Oublions 2010-11 quand il n’a pris part qu’à 13 rencontres, mais toutes ses principales statistiques ont diminué à chacune de ses trois dernières saisons. Pourrait cependant de nouveau marquer 35 buts et récolter 80 points maintenant qu’il est rendu chez lui au Minnesota..
25. Eric Staal, C
Analyse: A connu un début de saison atroce en 2011-12 (11-25-36, moins-23 en 51 rencontres), mais a retrouvé sa forme avec 13 buts, 34 points et plus-3 à ses 31 derniers matchs. Pourrait connaître une grosse saison avec une attaque revampée en Caroline..
26. Marian Hossa, AD
Analyse: Une énorme différence entre Perry et notre deuxième ailier droit, mais s’il demeure en santé Hossa pourrait compléter la saison parmi les 20 premiers. Bon dans toutes les catégories sauf les punitions..
27. Tyler Seguin, AD
Analyse: La grosse surprise de la dernière saison, mais le gros de sa production a été enregistré en première moitié: 19 buts, 43 points, plus-34 en 46 matchs, puis 10, 24 points, égal en 35..
28. Kris Letang, D
Analyse: Était en tête de liste chez les défenseurs avant d’être blessé et a le talent pour redevenir numéro un, surtout en animant un jeu de puissance qui compte Malkin, Crosby et Neal..
29. Phil Kessel, AD
Analyse: Son total de buts et de points a augmenté chaque saison depuis qu’il s’est joint aux Leafs en 2009 et il vient de connaître, de loin, sa meilleure campagne: 37-45-82. S’entend bien avec Joffrey Lupul et devrait connaître une saison d’environ 35 buts et 70 points..
30. David Backes, C
Analyse: Toujours aussi mésestimé, Backes devrait être bon pour 25 buts et 55 points avec un fort différentiel positif et quelque 100 minutes de punitions. Pourrait même se retrouver parmi les 20 premiers. On peut lui faire confiance..
31. Henrik Zetterberg, C
Analyse: N’a pas marqué plus de 24 buts à ses trois dernières saisons et ses 69 points en 2011-12 représentent son plus faible total depuis 2006-07. N’est plus le joueur qu’il était. Soyez prudents..
32. Shea Weber, D
Analyse: Depuis quatre ans, moyenne de 19 buts, 48 points, 55 minutes de punitions, 20 points en avantage numérique et 239 tirs par saison. Le départ de Suter pourrait lui procurer encore plus de temps de glace..
33. Jimmy Howard, G
Analyse: A entrepris 57 matchs la saison dernière et s’est avéré un des meilleurs à sa position, mais le départ de Nicklas Lidstrom pourrait lui faire mal et l’arrivée de Jonas Gustavsson lui coûter quelques matchs comme partant. Peut néanmoins finir la saison parmi les cinq premiers gardiens.Nicklas Lidstrom will hurt and new backup Jonas Gustavsson could steal starts -- still has potential for top-5 goalie status though.
34. Marc-André Fleury, G
Analyse: Oublions ses mauvaises séries (moyenne de 4,63 et pourcentage d’arrêts de ,834), il a été efficace en saison régulière avec ses 42 victoires et une moyenne de 2,36, et il devrait entreprendre environ 65 rencontres au sein d’une des meilleures formations de la LNH. Devrait conserver plus ou moins les mêmes statistiques..
35. Marian Gaborik, AD (blessé)
Analyse: Serait classé deuxième ailier droit derrière Perry s’il ne devait pas rater une vingtaine de matchs au début de la saison. S’il prend part à 65 matchs, prévoyez près de 30 buts et 65 points, beaucoup de points en avantage numérique et de tirs au filet ainsi qu’un bon différentiel positif..
36. Patrick Marleau, AG
Analyse: Sa production a diminué à chacune de ses trois dernières saisons mais a néanmoins marqué 111 buts au cours de cette période, devancé seulement par Stamkos, Ovechkin et Perry. Il devrait marquer plus de 30 buts et amasser de nouveau 70 points..
37. Patrick Kane, AD
Analyse: A connu la saison la moins productive de sa carrière en 2011-12 (23-43-66) mais a toujours la capacité de marquer plus de 30 buts et de récolter un point par match. Les Blackhawks sont forts en attaque et le retour en santé de Toews et Hossa servira sa cause..
38. Joe Pavelski, AD
Analyse: Une marque personnelle de 31 buts la saison dernière et il devrait dépasser la trentaine de buts et les 65 points régulièrement au cours des prochaines années. Utilisé dans les deux premiers trios et pendant au moins trois minutes par match en avantage numérique, il pourrait même finir la saison classé parmi les 20 premiers..
39. Jordan Eberle, AD
Analyse: Sa valeur est trompeuse malgré ses 34 buts et 76 points parce qu’il n’a récolté que 10 minutes de punitions et dirigé seulement 180 tirs au filet, et il va vraisemblablement régresser..
40. Joe Thornton, C
Analyse: Bien tranquille en première moitié de saison 2011-12 mais a fini en force avec 10 buts et 39 points à ses 35 derniers matchs. Ne lance toujours pas beaucoup et ne récoltera pas 50 minutes de punitions, mais peut toujours viser les 80 points grâce à ses qualités de passeur..
41. Mike Smith, G
Analyse: S’est épanoui dans le système défensif des Coyotes mais devrait revenir à des statistiques plus proches de celles qu’il affiche en carrière, soit une moyenne de 2,56 et un taux d’arrêts de ,914, contrairement à 2,21 et ,930 la saison dernière..
42. Brad Richards, C
Analyse: Son total de points est passé de 91 à 77 et 66 en trois ans, mais il devrait être plus à l’aise à sa deuxième saison avec les Rangers et la présence de Rick Nash pourrait refaire de lui un joueur d’un point par match.
43. Martin St. Louis, AD
Analyse: Il s’est arrêté à 74 points la saison dernière après en avoir récolté une moyenne de 92 à ses cinq précédentes. Il a toujours des chances d’atteindre les 80 points en jouant avec Stamkos mais son petit nombre de punitions et de tirs au filet diminue sa valeur dans un pool..
44. Jamie Benn, C
Analyse: S’améliore chaque année et vient de compléter une saison de 26-37-63 avec un différentiel de plus-15, 55 minutes de punitions et 203 tirs, des marques personnelles dans chaque cas même s’il a raté 11 rencontres. Bonne valeur d’ensemble et un candidat pour finir la saison parmi les 20 premiers..
45. Jarome Iginla, AD
Analyse: Ses 32 buts ont été corrects mais son total de 67 points la saison dernière a été son plus faible depuis 2005-06. Ne devrait pas vous faire mal dans aucune catégorie (il devrait améliorer son moins-10) mais ses campagnes de 40 buts et 80 points sont choses du passé..
46. Ryan Miller, G
Analyse: Décevant en première moitié de saison 2011-12 (12-15-2, 3,07, ,899 et un blanchissage), il a renversé la vapeur en deuxième moitié (19-6-5, 2,08, ,931 et cinq blanchissages). Devrait jouer cette saison comme en deuxième moitié de 2011-12..
47. Taylor Hall, AG
Analyse: S’est amélioré dans toutes les catégories à sa deuxième saison et devrait continuer de le faire. Peut devenir un joueur d’élite mais devra prouver qu’il peut demeurer en santé. Il n’a pris part qu’à 65 et 61 matchs à ses deux premières saisons..
48. Bobby Ryan, AG
Analyse: Considéré comme une grande déception la saison dernière, il a néanmoins marqué 31 buts et récolté 57 points avec un différentiel de plus-1 et 53 minutes de punitions. Ses statistiques de la prochaine saison devraient ressembler davantage à celle d’il y a deux ans (34-37-71, plus-15, 270 tirs)..
49. Ryan Getzlaf, C
Analyse: Après avoir récolté une moyenne de 1,09 point par match durant quatre ans, il n’en a obtenu que 57 en 82 matchs en 2011-12. Pourrait s’avérer un vrai vol en raison de ses talents de fabricant de jeu et de ses nombreuses minutes de punitions (492 en 512 rencontres).
50. Dustin Byfuglien, D
Analyse: A trouvé le moyen de marquer 12 buts et récolter 53 points en seulement 66 rencontres, avec 72 minutes de punitions et 223 tirs. En santé, pourrait s’avérer le meilleur choix chez les défenseurs..

Suivez Matt Cubeta sur Twitter: @NHLQubes; Clavardez: @NHLFantasy

 

La LNH sur Facebook