Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Les négociations sont suspendues après la rencontre de vendredi

vendredi 2012-08-31 / 21:18 / LNH.com - Nouvelles

Par Dan Rosen - Journaliste Principal NHL.com

Partagez avec vos amis


Les négociations sont suspendues après la rencontre de vendredi

NEW YORK – Les négociations visant à un renouvellement de la convention collective ont été suspendues vendredi lorsque l’Association des joueurs de la LNH (AJLNH) a déclaré qu’elle n’était pas disposée à revoir la compensation à laquelle devrait consentir les joueurs que la Ligue nationale de hockey (LNH) considère essentielle à une nouvelle entente.

Aucune nouvelle rencontre n’a été prévue à l’horaire mais les deux parties ont fait savoir qu’elles étaient disposées à se rencontrer de nouveau en tout temps.

Le contrat de travail actuel vient à échéance le 15 septembre.

« Ce que je voyais comme une semaine encourageante à la suite de notre contre-proposition substantielle mardi se termine, j’imagine qu’on peut le dire, comme une déception », a déclaré le commissaire Gary Bettman. « Nous n’avons pas reçu de proposition de la part du syndicat; on parle plutôt d’une réponse en ce qui concerne les enjeux économiques et celle-ci était essentiellement, “Nous n’allons pas partir à zéro. Tout ce que nous sommes prêts à considérer relève des revenus à venir et c’est notre position.” Il n’y a donc pas eu de proposition ou de contre-proposition. »

« À la lumière du point où ils en sont nous n’avons rien à proposer, a dit plus tard le commissaire. De toute évidence nous n’allons pas négocier contre nous même. Les deux parties sont d’accord pour décocher le téléphone dès qu’il y aura quelque chose à dire. Mais comme ils ne sont pas disposés à aller de l’avant face à la situation économique, il n’y avait pas beaucoup à discuter. »

La contre-proposition présentée mardi par la LNH impliquait une augmentation de 460 millions $ par rapport à l’offre initiale du 13 juillet.

Le commissaire Bettman a indiqué que la LNH préconise une entente de longue durée de façon à assurer une stabilité dans les relations de travail.

La proposition initiale de l’AJLNH, faite le 14 août, incluait une option pour les joueurs qui verrait leur part des revenus reliés au hockey ramené à 57 pour cent après trois ans.

Le directeur exécutif de l’AJLNH Don Fehr a révélé que les propriétaires s’objectaient à cette proposition et que les joueurs ont donc suggéré plusieurs formules visant à abaisser cette proportion de 57 pour cent. Pour lui, trouver une solution à ce problème permettrait aux deux parties de progresser afin de combler les différends économiques qui subsistent.

« La réponse que nous avons obtenue est que si les joueurs ne sont pas prêts à revoir immédiatement l’ensemble de leurs revenus, c’est-à-dire selon ce qu’on a compris une réduction significative de leurs parts en terme de dollars pour la prochaine saison par rapport à la dernière, alors il n’y a plus rien à discuter ni à répondre aux propositions que nous avons présentées aujourd’hui », a déclaré Fehr.

« À ce stade-ci, les négociations sont suspendues et nous ne reviendrons plus sur ces questions tant que la LNH n’indiquera pas qu’elle est prête à les reconsidérer, a ajouté Fehr. Nous espérons que ce sera le cas bientôt. »

Les deux parties estiment qu’il est encore possible d’en arriver à une entente d’ici le 15 septembre.

« Une fois passé le 15 septembre, je crois que la dynamique va changer, a déclaré le commissaire Bettman. Les dommages en affaires changent cette dynamique. De notre côté, nous espérons toujours conclure une entente d’ici le 15 septembre. C’est ce que nous avons fait savoir dans les offres que nous avons présentées et je demeure confiant que ça puisse être fait. Il y a encore suffisamment de temps s’il y a une volonté de négocier.

« Les joueurs ont plusieurs objectifs et dans une bonne situation économique nous serions plus que prêts à rendre leur sort encore meilleur qu’à l’heure actuelle, a ajouté Bettman. Mais nous ne pouvons rien faire pour aller de l’avant sur d’autres sujets tant que nous ne connaîtrons pas cette situation économique, surtout que nous avons frappé un mur aujourd’hui. »

Suivez Dan Rosen sur Twitter à: @drosennhl

 

La LNH sur Facebook