Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Les Sens et Turris s’entendent pour cinq ans

mercredi 2012-08-29 / 17:25 / LNH.com - Nouvelles

Par Brian Compton - Directeur adjoint de la rédaction à NHL.com

Partagez avec vos amis


Les Sens et Turris s’entendent pour cinq ans

Kyle Turris a amorcé la saison 2011-12 dans le brouillard d’une relation acide avec les Coyotes de Phoenix. Voilà que le joueur de 23 ans est maintenant un membre des Sénateurs d’Ottawa, et tout indique que ce sera le cas pour les six prochaines saisons.

Turris, qui a terminé la dernière campagne en force chez les Sens après avoir été échangé depuis Phoenix en décembre dernier, a paraphé, mercredi, une prolongation de contrat de cinq saisons qui s’étirera jusqu’en 2017-18.

Il a amassé 12 buts et 17 passes en 49 parties en saison régulière avec Ottawa et a ajouté un but et deux passes en sept rencontres lors de la défaite des Sénateurs face aux Rangers, lors de la première ronde des séries. Le 18 avril, Turris est devenu le 13e joueur de l’histoire de la concession à enregistrer un but gagnant en prolongation lors des séries de fin de saison, lorsqu’il a marqué le filet victorieux qui a permis aux Sénateurs de vaincre les Rangers par la marque de 3-2 lors du match numéro quatre, présenté à la Place Banque Scotia.

Le contrat prendra effet avant la saison 2013-14 et la moyenne salariale de Turris sera de 3,5 millions $ annuellement.

« Je suis vraiment très excité », a lancé Turris, qui a été acquis en échange du défenseur David Rundblad et d’un choix de deuxième tour au repêchage de cette année. « J’adore être ici à Ottawa. J’aime faire partie de cette organisation, j’aime les gens ici, j’aime notre équipe. Je suis enthousiaste à l’idée d’être ici pour les six prochaines années et même davantage.

« Je savais, à la fin de l’année, que c’était l’endroit où je voulais être et ce depuis longtemps. J’adore la ville, j’aime tout de cet endroit. »

On s’attend à ce que Turris, qui a été repêché au troisième échelon au total par les Coyotes en 2007, débute la saison 2012-13 au sein du deuxième trio à Ottawa, au centre de Guillaume Latendresse et du capitaine Daniel Alfredsson.

« C’est un joueur qui est très créatif, il est aussi très compétitif », a dit le directeur général des Sénateurs, Bryan Murray. « Une des choses que Kyle a grandement améliorée est sa force. Selon moi, ce simple aspect lui permettra d’être un joueur plus productif. Il sera, pour nous, un très solide joueur de centre pour compléter le travail de Jason Spezza et nous aimons ce qu’il a accompli. Il nous a permis, pratiquement à tous les soirs, de pouvoir compter sur un deuxième joueur de centre très créatif.

« C’est un jeune joueur qui, à notre avis, a fait de gros progrès à mesure que la saison avançait, ajoute Murray. Nous voyons en lui davantage qu’un deuxième joueur de centre potentiel dans l’avenir. Nous avons le sentiment que c’était une opportunité, tant pour Kyle que pour nous, de nous entendre sur une relation à long terme qui nous permet de s’assurer des services d’un des éléments faisant partie de notre noyau pour un certain temps. »

Cette fois, la relation semble reposer sur de bonnes bases. Turris n’aura plus à entreprendre un camp d’entraînement en se demandant s’il a sa place et si oui, à quel endroit. Il semble que cette transaction a su faire l’affaire de toutes les parties impliquées.

« C’était quelque chose de gros, une bouffée d’air frais, un nouveau départ », raconte Turris à propos de son passage dans la Capitale Canadienne. « Je ne peux remercier suffisamment Ottawa de m’avoir donné cette opportunité et d’avoir procédé à mon acquisition. Je l’apprécie énormément et je suis choyé de faire partie de cette organisation pour l’avenir. »

Il se dit encore plus choyé de savoir qu’il aura toujours Alfredsson comme compagnon de trio. Le capitaine des Sénateurs a annoncé, le mois dernier, qu’il revenait pour une 17e saison.

« C’est tellement un grand joueur, mais il est également excellent dans le vestiaire et comme capitaine », a dit Turris à propos de l’ailier de 39 ans. « C’est un gars qui ne peut être remplacé. Il en fait tellement pour tout le monde, il vous remonte lorsque vous êtes au plancher, il sait toujours quoi faire au bon moment. Qui plus est, il possède de grandes habiletés sur la patinoire.

« Je me sens extrêmement chanceux d’avoir cette opportunité de jouer en sa compagnie, de le regarder et d’arriver à apprendre de lui à tous les jours, lors des entraînements. C’est vraiment spécial. »

 

La LNH sur Facebook