Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Les Coyotes doivent bâtir sur leurs succès

jeudi 2013-01-17 / 9:00 / LNH.com - Aperçus de la saison 2012-13

Par Corey Masisak - Journaliste LNH.com

Partagez avec vos amis


Les Coyotes doivent bâtir sur leurs succès

Il y a un an, les Coyotes de Phoenix se préparaient en vue de la prochaine saison après avoir participé aux séries éliminatoires, mais après avoir indiscutablement perdu leur meilleur joueur. Mais au lieu de faire un pas en arrière en l’absence du gardien Ilya Bryzgalov, les Coyotes ont connu la meilleure saison de leur histoire.

Le 29 mars, les Coyotes occupaient le neuvième rang de l’Association de l’Ouest, mais ils ont conclu la saison en remportant cinq victoires consécutives et ils ont remporté le titre de leur section pour la première fois dans l’histoire des 32 ans de la franchise dans la LNH.

Les Coyotes ne se sont pas arrêtés là. Ils ont remporté leur première série depuis qu’ils ont déménagé dans le désert en 1996. Ils ont poursuivi leurs succès dans la deuxième ronde, avant de perdre contre les Kings de Los Angeles, les éventuels champions de la Coupe Stanley, en finale de l’Association de l’Ouest.

Malgré leurs succès, l’incertitude a encore une fois plané au-dessus des Coyotes au cours de l’été.

La situation concernant la propriété de l’équipe n’est toujours pas réglée.

Ray Whitney a connu une saison fantastique avec 24 buts et 77 points, mais l’attaquant de 40 ans s’est joint aux Stars de Dallas qui lui ont offert un contrat de deux ans à titre de joueur autonome.

Les Coyotes ont fait signer un contrat d’un an à Steve Sullivan afin de le remplacer. Sullivan a marqué 17 buts et totalisé 48 points avec les Penguins de Pittsburgh. Ils se sont aussi entendus pour deux ans avec David Moss, qui a connu une baisse avec les Flames de Calgary, sans oublier qu’ils ont fait signer un contrat à deux volets d’un an à l’ailier droit Nick Johnson, qui devrait néanmoins être un sérieux candidat pour obtenir un poste régulier.

Nonobstant la départ de Whitney, le noyau des autres attaquants est resté intact. Et un Antoine Vermette en santé pendant toute une saison pourrait permettre à Sullivan de connaître du succès et atténuer ainsi le départ de Whitney. Vermette a été l’un des meilleurs joueurs des Coyotes au cours des dernières séries éliminatoires.

Les Coyotes n’ont pas retenu les services des expérimentés défenseurs Michal Rozsival et Kurt Sauer, mais le directeur général Don Maloney a tiré profit du désir des Penguins d’alléger leur masse salariale. Les Coyotes ont donc acquis Zbynek Michalek, qui avait quitté Phoenxi en signant un contrat à titre de joueur autonome avec les Penguins en 2010, et ils ont aussi acquis Matthew Lombardi mercredi dans une transaction avec les Maple Leafs.

COYOTES DE PHOENIX

Ajouts: D Zbynek Michalek, AD David Moss, AD Nick Johnson, C Rob Klinkhammer

Départs: AG Ray Whitney, D Adrian Aucoin, AG Taylor Pyatt

Agents libres: AD Shane Doan, C Daymond Langkow, C Gilbert Brulé, C Marc-Antoine Pouliot, D Michal Rozsival

Principaux espoirs: D David Rundblad, C Brendan Shinnimin, AG Chris Brown, C Andy Miele

L’ajout de Michalek améliore déjà les Coyotes. En Michalek et Rostislav Klesla, les Coyotes peuvent compter sur deux vétérans pour composer leur premier duo à la ligne bleue.

En Oliver Ekman-Larsson et Keith Yandle, ils ont deux jeunes défenseurs offensifs, sans oublier les espoirs comme David Rundblad, Brandon Gormley et Connor Murphy. Les Coyotes ont donc un bon groupe de jeunes défenseurs qui pourraient composer leur brigade défensive au cours des prochaines années.

Smith restera en poste après sa saison de rêve et Jason LaBarbera sera son substitut.

Smith a vite fait oublier le départ de Bryzgalov, tout en ajoutant qu’il a été encore meilleur dans les séries éliminatoires.

Le plus important élément pour expliquer l’optimisme qui règne dans le désert, c’est que la personne la plus importante est toujours en poste. Après avoir mené une formation avec l’une des plus petites masses salariales de la ligue dans les séries éliminatoires pendant trois saisons d’affilée, et à une finale d’association au printemps, Dave Tippett a prouvé qu’il était l’un des meilleurs entraîneurs en chef de la LNH.

Tippett a aidé les Coyotes à bien faire malgré le départ de quelques joueurs et a pu conjuguer avec les distractions hors patinoire – et encore plus important, il a trouvé un moyen de dépasser les attentes. Il a été l’individu parfait pour permettre à l’équipe de demeurer concentrée, eu égard à ce qui se tramait autour de l’équipe et des joueurs ou qui n’était pas assis à côté d’eux.

« La venue d’un propriétaire stable aidera toute l’organisation à avancer, mais mon poste d’entraîneur en chef m’oblige à faire progresser l’équipe sur la patinoire », a déclaré Tippett à LNH.com la semaine dernière. « Nous avons fait un pas en avant la saison dernière, mais nous devrons trouver d’autres moyens pour poursuivre et faire encore mieux. Ce ne fut pas différent des autres étés, mais comme nous avons fait un gros pas en avant la saison dernière, ce serait intéressant de conserver ce tempo.

« C’est un défi. Mais comme toutes les autres équipes, nous tenterons de continuer à nous préparer, en espérant que les choses tourneront bien. »

Suivez Corey Masisak sur Twitter: @cmasisak22

 

La LNH sur Facebook