Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

Whitney parti, les Coyotes s’en remettent à Sullivan

mardi 2012-08-28 / 6:00 / LNH.com - Nouvelles

Par Corey Masisak - Journaliste LNH.com

Partagez avec vos amis


Whitney parti, les Coyotes s’en remettent à Sullivan

Mike Smith est arrivé à Phoenix l’an dernier avec un modeste contrat mais une lourde tâche: remplacer un gardien qui venait de signer une entente de 51 millions $.

Smith a été à la hauteur et Ilya Bryzgalov n’a pas manqué aux Coyotes. Cette année, un autre gros morceau est parti et un autre joueur qui ne coûte pas cher a été engagé pour aider à le remplacer.

Ray Whitney a connu une saison spectaculaire en 2011-12 avec 24 buts et 77 points, ce qui lui a valu un contrat de deux ans à Dallas où, avec Jaromir Jagr, il tentera de contribuer à ramener les Stars dans les séries éliminatoires.

30 EN 30

Des nuages dans le désert

Par Corey Masisak - Journaliste LNH.com
La propriété de l’équipe hante toujours les Coyotes après la meilleure saison de leur histoire. LISEZ

Les Coyotes se devaient donc de le remplacer (tout comme peut-être Shane Doan, toujours sans contrat) et le directeur général Don Maloney a misé sur un autre vétéran, Steve Sullivan, qui a accepté lui aussi un contrat modeste de 1,85 million $.

« Il est très semblable à Ray Whitney, a déclaré Maloney. Un peu plus petit, mais avec de très belles aptitudes, beaucoup d’habileté en avantage numérique. Quand nous avons perdu Ray, nous avions seulement quelques noms en tête pour un poste qui demande son genre d’habileté et il était l’un d’eux. »

Sullivan a toujours été un attaquant dynamique mais il a souvent peiné à rester en santé. Il a atteint le plateau des 60 points à six reprises mais il a aussi raté au moins 25 matchs à trois de ses cinq dernières saisons. Et il est rendu à 38 ans.

Limité à 10 buts et 22 points en 44 matchs à sa dernière saison à Nashville, il a redoré sa réputation à Pittsburgh la saison dernière en marquant 17 buts et récoltant 48 points tout en parvenant à rester en santé. Whitney a beaucoup joué en compagnie de Radim Vrbata et Martin Hanzal, et Maloney a fait savoir que Sullivan aura sa chance d’évoluer avec ces deux mêmes joueurs. Il pourrait aussi aider à améliorer le jeu des Coyotes en avantage numérique.

Son travail avec un homme en plus lui a valu les éloges de ses coéquipiers à Pittsburgh. Les Penguins sont pleins de joueurs de classe mondiale mais leur jeu de puissance était plus efficace lorsque Sullivan était sur la patinoire. Il anime l’attaque et quelques marqueurs des Coyotes pourraient bénéficier de sa présence.

« Je suis polyvalent, a confié Sullivan. Je pense que je peux jouer à toutes les positions en avantage numérique. Je peux jouer à la pointe, je peux transporter la rondelle, ou me poster à mi-chemin ou profondément en territoire offensif. Je m’attends à ce qu’ils considèrent le fait qu’ils peuvent m’utiliser à n’importe quelle position. »

Suivez Corey Masisak sur Twitter: @cmasisak22

 

La LNH sur Facebook