Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

L’attaque demeure le gros point d’interrogation des Coyotes

mardi 2012-08-28 / 6:00 / LNH.com - Nouvelles

Par Corey Masisak - Journaliste LNH.com

Partagez avec vos amis


L’attaque demeure le gros point d’interrogation des Coyotes

Ce ne serait fort probablement pas un été normal pour l’entraîneur en chef, des Coyotes de Phoenix, Dave Tippett, si son équipe n’avait pas plusieurs questions à répondre en vue de la prochaine saison.

Tippett a réussi à faire en sorte que ses joueurs sont demeurés concentrés malgré toutes les distractions hors glace concernant les éventuels propriétaires et le départ de quelques joueurs-clé. Il a mené sa formation à trois participations consécutives dans les séries éliminatoires de la coupe Stanley. L’été dernier, il a perdu son gardien no 1 qui s’était vu offrir un contrat de 51 millions $, mais ses Coyotes ont répondu à l’appel en remportant le premier titre de section de leur histoire, en plus de participer à sa première finale d’association.

« Le blanc plus blanc que blanc » était de retour dans le désert et l’amphithéâtre Jobing.com Arena a vibré jusqu’à ce que les Coyotes, qui ont éliminé Chicago et Nashville dans les deux premières rondes, rencontrent les éventuels champions.

30 EN 30

Des nuages dans le désert

Par Corey Masisak - Journaliste LNH.com
La propriété de l’équipe hante toujours les Coyotes après la meilleure saison de leur histoire. LISEZ

Mais Mike Smith, leur gardien de 4 millions $ qui en sera à sa deuxième année de contrat, répétera-t-il ses exploits de la saison dernière, et d’autre part, d’où proviendra l’offensive des Coyotes, voilà quelques-unes des questions que les Coyotes devront répondre à la veille de la saison 2012-2013?

1. Qui va marquer les buts?

Ray Whitney a quitté pour Dallas, et le capitaine Shane Doan n’a pas encore signé son contrat. Ce qui pourrait signifier que les Coyotes, qui se retrouvaient tout juste en-dessous de la moyenne à ce chapitre, devront remplacer les 46 buts et 127 points que ces deux joueurs ont obtenu.

Steve Sullivan et David Moss, qui ont signé des contrats à titre de joueurs autonomes, vont fort probablement se retrouver parmi les six meilleurs attaquants, mais ils ne remplaceront pas l’apport offensif de Whitney, ni possiblement celui de Doan. Sullivan a inscrit 17 buts l’an dernier, alors que Moss en a marqué 17 la saison précédente, les deux devraient donc totaliser autour de 35 buts s’ils sont employés de façon optimale.

Un Antoine Vermette en santé pendant toute la saison aiderait certainement, et Martin Hanzal devrait améliorer sa production de huit buts et 34 points s’il joue au centre du premier trio. Les Coyotes peuvent prétendre améliorer leur attaque avec une production au-dessus de la moyenne de la part de leurs défenseurs.

Oliver Ekman-Larsson et Keith Yandle ont été l’un des bons jeunes duos de défenseurs offensifs de la ligue. Ekman-Larsson, en particulier, peut encore s’améliorer. Les Coyotes ont cependant d’autres options à considérer.

2. Est-ce que Mike Smith démontrera qu’il n’est pas un feu de paille?

Le contrat de Smith est d’une durée de sept ans moins longue et de 47 millions $ inférieurs à celui de Ilya Bryzgalov, qu’il a remplacé. Non seulement Smith a-t-il connu une bonne saison – qui lui a permis de terminer au quatrième rang dans la course pour l’obtention du trophée Vézina –, il a été encore meilleur pendant les séries éliminatoires, quelque chose que Bryzgalov n’a jamais été capable d’accomplir à ses deux saisons à Phoenix.

Non seulement Smith a présenté un taux d’efficacité de ,944 pour cent dans les séries éliminatoires, mais il a conservé un taux d’au moins ,920 pour cent dans 14 de ses 16 matchs éliminatoires. Il devra maintenant démontrer qu’il est capable de répéter ses performances, lui qui a été surutilisé la saison dernière.

Smith a disputé 83 matchs en 2011-2012 incluant les séries éliminatoires. Avant la saison dernière, son plus haut total était de 58 rencontres jouées à l’âge de 18 ans dans la ligue de l’Ontario et de 57 dans la LAH quand il était âgé de 23 ans. Il a eu 30 ans en mars et ce sera la première fois depuis sa venue dans la LNH qu’on espérera non seulement de bonnes performances de sa part, mais que les Coyotes devront impérativement avoir de besoin, s’ils continuent à connaître tant de difficultés à marquer des buts.

3. Antoine Vermette et Mikkel Boedker poursuivront-ils sur leur lancée des séries éliminatoires?

Vermette a joint l’équipe avant la date limite des échanges et il a terminé au premier rang des pointeurs de l’équipe durant les séries éliminatoires avec cinq buts et 10 points. Boedker avait connu une bonne saison à titre de recrue, mais au cours des deux dernières années, il a fait l’aller-retour entre la LNH et la LAH. La saison dernière, il n’a marqué que 11 buts et totalisé 24 points en 82 matchs, mais il a inscrit quatre buts et amassé huit points dans les séries éliminatoires.

Les deux ont formé avec Doan le trio le plus offensif des Coyotes dans les séries éliminatoires. Vermette et Boedker seront fort probablement jumelés au sein du deuxième trio, que Doan soit de retour ou non avec l’équipe.

Une combinaison totale de 40 buts et de 80 points de la part de Vermette et de Boedker aiderait à combler la perte de Whitney.

4. Quel sera l’apport de Sullivan en avantage numérique?

L’une des meilleures façons d’augmenter la production offensive des Coyotes sera d’améliorer l’avantage numérique. Ils ont terminé au 29e rang à ce chapitre avec un pourcentage de 13,6 pour cent, la saison dernière. Les Coyotes exercent un style qui concède la possession de la rondelle, ce qui fait que leurs adversaires écopent peu de pénalités à leurs dépens. Si l’on tient compte qu’ils ont concédé six buts en supériorité numérique, les Coyotes se classent au dernier rang de la ligue si on fait le gain total avec l’avantage d’un joueur.

D’où l’importance de Sullivan qui a la réputation d’un bon chef d’orchestre en avantage numérique. Il pourrait jouer à la pointe en compagnie soit de Yandle ou de Ekman-Larsson, ou être utilisé à l’avant. Peu importe, il contrôlera la rondelle et dirigera l’avantage numérique et les résultats seront déterminés à partir de la capacité des autres joueurs à compléter ses jeux.

5. Est-ce que les nouveaux défenseurs sont prêts à avoir un impact?

Yandle, qui aura 26 ans le mois prochain, et Ekman-Larsson, âgé de 21 ans, sont encore jeunes et ils s’améliorent toujours. Mais, il y a un groupe de bons jeunes espoirs en lice pour se joindre à eux.

Brandon Gormley et David Rundblad ont tous les deux un potentiel offensif, et Michael Stone a marqué neuf buts en 51 matchs dans la LAH, la saison dernière. Maxim Goncharov a lui aussi démontré un bon potentiel offensif dans la KHL avant de jouer dans la LAH au cours des deux dernières saisons.

Il n’y aura probablement qu’un seul de ses quatre jeunes qui commencera la saison avec les Coyotes, qui se sont tournés vers Stone lors des dernières séries éliminatoires, mais chacun devrait jouer au moins quelques matchs à Phoenix la saison prochaine. Les autres piliers aux côtés de Yandle et de Ekman-Larsson ne devraient pas avoir d’impact à l’attaque, mais l’un de ses espoirs pourraient en avoir. Cette contribution, même mineure, des défenseurs pourrait compenser les pertes subies pendant l’été.

6. Est-ce que Zbynek Michalek s’adaptera bien à son deuxième séjour avec les Coyotes?

Michalek a disputé ses cinq premières saisons complètes dans la LNH avec les Coyotes après avoir été acquis dans un échange. À la fin de la saison 2009-2010, il a signé un contrat de cinq ans d’une valeur de 20 millions $ avec les Penguins de Pittsburgh. Il a eu des divergences d’opinion avec l’entraîneur en chef des Penguins, Dan Bylsma, et il a été critiqué tout comme Paul Martin, qui avaient tous les deux été acquis pour améliorer la défense des Penguins, quand les progrès n’ont pas été concluants.

Les Penguins voulaient alléger leur masse salariale car ils avaient l’intention de faire des offres à Zach Parisé et à Ryan Suter. Michalek devenait donc disponible et les Coyotes ont été heureux de le ramener au bercail, lui et son contrat de quatre millions $ par saison pour les trois prochaines années.

Michalek est un défenseur défensif qui bloque plusieurs tirs et combiné à sa familiarité avec l’équipe et la ville, il pourrait améliorer la brigade défensive.

Suivez Corey Masisak sur Twitter: @cmasisak22

 

La LNH sur Facebook