Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Les Coyotes espèrent qu’un Gormley en santé pourra créer un impact

mardi 2012-08-28 / 6:00 / LNH.com - Nouvelles

Par Corey Masisak - Journaliste LNH.com

Partagez avec vos amis


Les Coyotes espèrent qu’un Gormley en santé pourra créer un impact

Les Coyotes ont repêché parmi les cinq premiers à deux reprises au cours des neuf dernières années, mais Blake Wheeler et Kyle Turris n’auront jamais été des favoris de la foule et ont tous deux quitté Phoenix.

S’être trompés sur deux choix aussi élevé aurait pu s’avérer dévastateur mais les Coyotes ont participé aux séries à leurs trois dernières saisons et ont toujours une belle collection de jeunes talents.

Oliver Ekman-Larsson, Keith Yandle et Martin Hanzal ont déjà fait leurs preuves… tout comme Shane Doan si on remonte bien loin dans le temps.

Voici un coup d’œil sur les meilleurs espoirs de l’organisation (la LNH impose une limite de 20 matchs joués dans la ligue au statut d’espoir, ce qui explique que David Rundblad n’apparaît dans la liste; il serait deuxième).

30 EN 30

Des nuages dans le désert

Par Corey Masisak - Journaliste LNH.com
La propriété de l’équipe hante toujours les Coyotes après la meilleure saison de leur histoire. LISEZ

1. Brandon Gormley, D: Gormley a été le 13e choix du repêchage de 2010 mais ses deux dernières saisons ont été marquées par des blessures à un genou en 2010-11 et à un pied la saison dernière. Lorsqu’en santé il a été un des meilleurs défenseurs au niveau junior. En 82 matchs répartis sur deux ans, il a marqué 23 buts et récolté 80 points. Sa blessure à un pied l’a limité à seulement sept matchs éliminatoires dans la conquête de la Coupe Memorial par les Cataractes de Shawinigan, mais il a marqué cinq buts et amassé sept points. Les Coyotes ont suffisamment de ressources à la ligne bleue pour laisser Gormley entreprendre la saison dans la Ligue américaine (il a joué quatre matchs pour San Antonio en 2010-11), mais il pourrait obtenir une occasion de créer un impact dans la LNH en cours de saison.

2. Connor Murphy, D: Premier choix des Coyotes en 2011 (20e), Murphy s’est joint au Sting de Sarnia de la Ligue de hockey de l’Ontario la saison dernière après deux saisons dans le programme de l’équipe nationale de développement des États-Unis. Lui aussi a eu sa large part de blessures, incluant une à un genou qui a retardé son entrée dans les rangs juniors, où il a complété la saison avec une fiche de 8-18-26 en 35 matchs. Murphy a fait partie de l’équipe américaine championne du monde des moins de 18 ans en 2011 et pourrait représenter son pays au prochain Championnat du monde de hockey junior.

« Il m’a paru solide », a confié le directeur général Don Maloney à LNH.com. « Il est en parfaite santé et prêt à prendre part au camp d’entraînement… Un des avantages d’avoir raté autant de matchs c’est qu’il a pu s’entraîner beaucoup (en gymnase) et il me semble beaucoup plus costaud. »

Murphy sera de retour à Sarnia cette saison.

3. Michael Stone, D: Les Coyotes ont une bonne idée de qui seront leurs premiers défenseurs en 2012-13, mais le sixième poste pourrait bien se gagner au camp d’entraînement. Or Stone a pris part à 13 matchs réguliers la saison dernière et endossé l’uniforme deux fois en séries éliminatoires. Choisi en troisième ronde en 2008, il a passé quatre ans à Calgary dans la Ligue de hockey de l’Ouest et la plus grande partie des deux suivantes dans la Ligue américaine, où il a marqué neuf buts et totalisé 22 points en 51 matchs à Portland la saison dernière. Il est peut-être légèrement favori pour remplir le rôle de sixième défenseur mais il recevra de la compétition de David Schlemko, Chris Summers et possiblement Gormley.

4. Mark Visentin, G: Deuxième choix de première ronde des Coyotes en 2010 (27e), Visentin vient de remporter 30 victoires deux ans de suite à Niagara Falls dans la Ligue de l’Ontario. Il a enregistré 10 blanchissages la saison dernière et conservé la meilleure moyenne de la ligue à 1,99, menant son équipe à la finale. Il a représenté le Canada aux deux derniers championnats du monde junior avec des résultats mitigés. Il a commencé le tournoi de 2011 comme auxiliaire à Olivier Roy mais a gagné les deux matchs décisifs pour mener la Canada au match de la médaille d’or. Il a alors accordé cinq buts aux Russes en troisième période. En 2012, il a gagné le premier match 8-1 mais Scott Wedgewood a enregistré un blanchissage lors du deuxième et a entrepris les quatre suivants. Visentin a remplacé Wedgewood pour le match de demi-finale mais il s’est encore incliné face à la Russie. Visentin entreprendra la prochaine saison à Portland de la Ligue américaine où il aura la compétition de Mike Lee, un autre espoir, et du vétéran Chad Johnson. Les deux gardiens actuels des Coyotes, Mike Smith et John LaBarbera, ont un contrat qui se terminera à la fin de cette saison.

5. Brendan Shinnimin, C: Shinnimin n’a pas été repêché à Tri-City dans la Ligue de hockey de l’Ouest mais il a connu une forte saison en 2010-11 et s’est éclaté avec 58 buts et 134 points la saison dernière, un sommet au hockey junior canadien. Les Coyotes lui ont fait signer un contrat en mars dernier. Listé à 5 pieds 10 pouces et 185 livres, Shinnimin était un joueur de 20 ans la saison dernière mais ses statistiques demeurent néanmoins difficiles à ignorer. Il semble qu’il y a toujours plus de place pour un talent offensif en Arizona mais Shinnimin devrait entreprendre sa carrière professionnelle à Portland. Il lui reste à prouver qu’il pourra continuer de produire face à des adversaires plus âgés, mais si c’est le cas, les Coyotes auront réussi un bon coup.

6. Henrik Samuelsson, C: Samuelsson est né à Pittsburgh, où son père, Ulf, était le coriace défenseur que l’on sait, mais il a joué une partie de son hockey mineur dans la région de Phoenix quand son paternel faisait partie du personnel d’entraîneurs des Coyotes. Il est passé par le programme de développement américain mais aussi par le club de Modo, en Suède, avec son père comme entraîneur, et il a disputé les deux dernières saisons avec les Oil Kings d’Edmonton de la Ligue de hockey de l’Ouest. Les Coyotes en ont fait leur premier choix en juin dernier dans la ville où il est né. Son frère, Philip, est d’ailleurs un défenseur dans l’organisation des Penguins. Henrik, lui, est un attaquant de 6 pieds 3 pouces et 216 livres qui peut jouer avec la rugosité qui caractérisait son père. Il a marqué 11 buts et récolté 37 points à Edmonton, où il devrait retourner pour une dernière campagne en espérant connaître un début de saison suffisamment impressionnant pour faire partie de l’équipe américaine du championnat du monde junior. Comme Murphy, il a été invité au récent camp d’évaluation mais il a été parmi les 11 joueurs retranchés à mi-chemin.

7. Chris Brown, AG: Brown a grandi dans la région de Dallas mais le hockey a toujours été son sport préféré. Son père a d’ailleurs joué pour un collège américain de division II. Il a lui aussi fait partie du programme de développement américain puis il a passé trois ans à l’Université du Michigan, où il a marqué 34 buts et amassé 80 points. Il a choisi de sacrifier sa quatrième saison universitaire pour signer un contrat avec les Coyotes. A 6 pieds 2 pouces et 191 livres il pourrait devenir un bon attaquant de puissance. On doit s’attendre à le retrouver à Portland pour la saison 2012-13.

8. Maxim Goncharov, D: Après quatre ans passés en partie avec le club CSKA de Moscou, Goncharov a accepté de jouer deux saisons complètes dans la Ligue américaine, phénomène rare pour un Russe. Il a marqué six buts et amassé 15 points en 61 matchs en 2010-11, mais a été limité à un but et quatre points en 45 matchs la saison dernière. Il a passé un peu de temps à Phoenix mais n’a jamais percé la formation. A 6 pieds 3 pouces et 215 livres, il a peut-être encore du talent offensif à faire éclore, lui qui a marqué sept buts en 47 matchs de la KHL en 2008-09 et cinq en six matchs du Championnat du monde de hockey junior 2009. Il sera un négligé pour mettre la main sur le poste de sixième défenseur à Phoenix.

9. Jordan Martinook, C: Martinook avait été ignoré au repêchage précédent mais les Coyotes en ont fait la 58e sélection du cru 2012 après qu’il ait marqué 40 buts à Vancouver dans la Ligue de hockey de l’Ouest. Son entraîneur compare son habileté à marquer des buts en fonçant au filet à celle de deux de ses prédécesseurs à Vancouver, Milan Lucic et Evander Kane. Cet attaquant de 6 pieds et 202 livres pourrait retourner à Vancouver comme joueur de 20 ans si on juge qu’il n’est pas prêt pour la Ligue américaine.

10. Andy Miele, C: Miele a passé quatre ans à l’université Miami en Ohio, où il a terminé avec une saison de 71 points en seulement 39 matchs (24-47) en 2010-11. Il comptait parmi les joueurs autonomes les plus recherchés quand les Coyotes lui ont fait signer un contrat en mars 2011. Listé à 5 pieds 9 pouces et 180 livres, il doit régulièrement répondre aux mêmes questions concernant son poids. Il a obtenu un essai de sept matchs avec les Coyotes la saison dernière et il n’a récolté aucun point, mais il a été le meilleur compteur à Portland avec 54 points, dont 18 buts, en 69 rencontres.

 

La LNH sur Facebook