Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Les Hawks ont besoin que Crawford élève son jeu

lundi 2012-08-27 / 6:00 / LNH.com - Nouvelles

Par Dan Rosen - Journaliste Principal NHL.com

Les Blackhawks de Chicago ont approché Martin Brodeur afin de lui faire signer un contrat avant que le gardien décide de demeurer avec les Devils du New Jersey. Roberto Luongo a parlé avec enthousiasme de la possibilité de jouer à Chicago, ce qui pourrait encore arriver.

Alors, à quoi pense le gardien Corey Crawford, des Blackhawks, lui qui a connu une saison en deçà des attentes?

Selon l’entraîneur en chef, Joel Quenneville, il ne devrait pas porter attention à cela.

« Je l’ai rencontré deux ou trois fois cet été et son attitude est très bonne, a dit Quenneville à LNH.com. J’aime son approche et on s’attend à ce qu’il rebondisse. Il approche ce défi avec enthousiasme. »

Même si la situation de Luongo n’est pas encore résolue, tout indique que les Blackhawks permettront à Crawford d’avoir la chance de rebondir, et redevenir comme l’a dit Quenneville, « le genre de gardien que nous croyons qu’il peut devenir ».

Si Crawford prouve qu’il est un gardien de premier plan, Chicago devrait être assez bon pour lutter pour la Coupe Stanley. S’il connaît le même genre de saison que l’an dernier, quand il a remporté 30 victoires, mais qu’il a présenté un taux d’efficacité de ,903 et une moyenne de buts accordés de 2,72 – respectivement 16e et 25e parmi les gardiens qui ont obtenu 40 départs ou plus – les Blackhawks pourraient se faire éliminer au premier tour des séries éliminatoires pour une troisième année d’affilée.

30 EN 30

La pression sur les Hawks

Par Dan Rosen - Journaliste principal LNH.com
Les Blackhawks considèrent qu’ils doivent gagner après deux décevantes années en séries éliminatoires. LISEZ

Chicago n’a pas besoin à ce que Crawford soit exceptionnel à chaque match pour aspirer à la Coupe; il n’aura besoin que d’être bon plusieurs fois.

« Nous connaissons tous l’importance des gardiens et nous aurons besoin de lui pour connaître une bonne saison et même mieux qu’une bonne saison, a dit Quenneville. Il est tranquille, mais quand tu le connais un peu plus, il est optimiste. La saison dernière, il a pensé qu’il devait être exceptionnel à chaque match. Ça fait partie de l’apprentissage de devenir un gardien no 1 constant. »

Crawford a permis aux Blackhawks et à leurs partisans de croire qu’il était la solution de l’équipe devant les buts à la fin de la saison 2010-2011. Il avait terminé la saison en force avec une séquence de 15-6-3. Puis, faisant face à un déficit de 0-3 dans la série contre les Canucks de Vancouver en première ronde, Crawford a fait fi de toute la pression et de l’implacable attaque des Canucks, et il a remporté les trois matchs suivants, forçant la présentation d’une ultime rencontre.

Les Hawks ont perdu en prolongation quand Alexandre Burrows a marqué à l’aide d’un tir frappé à la suite d’un revirement. Mais selon plusieurs, le retour des Blackhawks et les performances de Crawford ont été les faits saillants de la première ronde des séries éliminatoires.

L’histoire a cependant changé l’année dernière quand les succès de Crawford ont laissé place à ses performances en dents de scie.

Ce n’est qu’à la mi-février après une série de neuf défaites (Crawford a présenté une fiche de 0-4-1, 19 buts accordés), qu’il s’est finalement mis en route. Il a remporté 12 de ses 17 derniers départs, incluant cinq victoires d’affilée au milieu de mars. Il a connu une autre bonne fin de saison, qui fut gâchée par de mauvaises performances au cours des cinq premiers mois de la campagne.

Et à la différence de 2011, quand Crawford a pu persévérer contre l’adversité dans les séries éliminatoires, il a échoué contre les Coyotes de Phoenix en accordant trois buts ou plus dans cinq des six matchs de la série, que les Hawks ont évidemment perdue.

« Ses performances n’ont pas été constantes pendant toute la saison, a rappelé Quenneville. Nous avons connu cette mauvaise séquence de neuf défaites. Je ne le blâme pas, car l’équipe a connu une mauvaise période. Il est un jeune homme réservé, il est tranquille. Mais, je savais qu’il était frustré de ne pas connaître les mêmes résultats que la saison précédente.

« Je m’attends à ce qu’il redevienne le gardien qu’il était. Il retrouvera la touche. »

L’avenir de Quenneville à Chicago et les espoirs des Blackhawks reposent sur les performances de Crawford. À partir de maintenant, ils comptent sur lui.

« Je dois me présenter et bien jouer », a dit Crawford aux journalistes de Chicago le mois dernier. « C’est tout ce que je peux faire. »

Suivez Dan Rosen sur Twitter à: @drosennhl

Pour toutes les nouvelles et analyses des séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2014, choisissez votre séries
vs.
Boston mène la série 3-1
vs.
Montréal gagne la série 4-0
vs.
La série est à égalité 2-2
vs.
New York mène la série 2-1
vs.
La série est à égalité 2-2
vs.
La série est à égalité 2-2
vs.
La série est à égalité 2-2
vs.
San Jose mène la série 3-0
 

La LNH sur Facebook