Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Des attentes élevées augmentent la pression chez les Blackhawks

mardi 2013-01-15 / 9:00 / LNH.com - Aperçus de la saison 2012-13

Par Dan Rosen - Journaliste Principal NHL.com

Partagez avec vos amis


Des attentes élevées augmentent la pression chez les Blackhawks

Les événements vécus par les joueurs des Blackhawks de Chicago avec la Coupe Stanley – Patrick Kane a été coincé sur une échelle à Buffalo, on a nommé un lac au nom de Jonathan Toews au Manitoba, sans oublier Duncan Keith photographié avec le prestigieux trophée avec comme toile de fond le pittoresque décor de Penticton en C.- B. – tout cela semble bien loin.

Les Blackhawks ont subi la défaite en première ronde au cours des deux dernières saisons, ils n’ont pas été à la hauteur des attentes et ils ont connu leur lot de chagrin depuis que Kane a su avant tout le monde qu’il venait de marquer le but victorieux pour procurer la Coupe Stanley aux Blackhawks. Et pourtant, ils sont prêts à commencer une autre saison avec des attentes élevées en tant qu’aspirants à la Coupe Stanley. Mais la pression de gagner sera peut-être encore plus élevée en raison de leurs deux éliminations hâtives.

« Nous savons que les attentes sont élevées et notre seul objectif est de redevenir champions », a affirmé l’entraîneur en chef, Joel Quenneville à LNH.com. « Nous sommes tous impatients de gagner et nous connaissons tous les conséquences si on n’atteint pas notre but. Nous sommes contents d’avoir ce défi et c’est à nous de le relever. »

Quenneville n’a pas besoin de préciser les conséquences, car elles sont évidentes : le succès signifie le statut quo, même si ça peut signifier que les joueurs connaîtront peut-être encore plus de journées comme celles qu’ils ont vécues à l’été 2010; l’échec signifie qu’il y aura fort probablement des changements.

Les Blackhawks ont de bonnes chances de garder le statu quo, mais leurs gardiens devront être nettement supérieurs, leurs jeunes joueurs devront contribuer davantage et leurs unités spéciales devront s’améliorer.

Chicago a terminé au 26e rang en supériorité numérique (15,2 pour cent) et 27e en infériorité numérique (78,1 pour cent). Les Hawks ont bien totalisé 101 points, la 10e meilleure fiche de la LNH, ce qui laisse Quenneville rêver : Qu’est-ce que les siens auraient pu accomplir s’ils avaient juste été meilleurs de quelques pourcentages dans les deux unités spéciales?

Une meilleure place dans les séries éliminatoires? L’avantage de la glace?

« Nos unités spéciales doivent évidemment être meilleures, a-t-il avancé. Qu’il s’agisse de tendances, de bloquer des tirs ou tout simplement à titre personnel, les deux groupes devront être plus fiers de leur jeu et être plus constants. Nous voulons trouver un créneau pour ces groupes dès le début de la saison et terminer parmi les 10 premiers, si ce n’est pas parmi les cinq premiers. »

Un des problèmes pendant les avantages numériques était l’absence d’un joueur devant le filet adverse. Quenneville a indiqué que l’attaquant de 6 pieds 6 pouces, Jimmy Hayes, obtiendra une chance de jouer ce rôle.

La faiblesse en désavantage numérique, c’est que les Hawks accordaient trop de chances de marquer et que leurs gardiens n’étaient pas capables de voler quelques victoires.

Chicago a accordé 47 buts quand il jouait à 4-contre-5; seul Dallas a accordé plus de buts (48) parmi les 15 équipes de l’Association de l’Ouest.

Corey Crawford et Ray Emery seront fort probablement de retour à titre de gardiens nos 1 et 2 et Quenneville n’a pas de réserve à ce sujet, même si les deux devront absolument être plus constants. Le duo Crawford et Emery a accordé une moyenne de buts combinée de 2,82 par match, ce qui les a placés en 22e position dans la LNH. Parmi les 16 formations qui ont participé aux séries éliminatoires, seuls les Sénateurs d’Ottawa ont accordé plus de buts.

Crawford a remporté 30 matchs, mais a conservé une moyenne de buts de 2,72 et un taux d’efficacité de ,903. Emery a totalisé 15 victoires et a présenté une moyenne de 2,81 et un taux d’efficacité de ,900. Aucun des deux n’a réussi un jeu blanc.

« Il y a deux ans, Corey a connu une saison exceptionnelle à son année recrue. Il devenait meilleur à mesure que les matchs prenaient de l’importance, a rappelé Quenneville. Tous les bons gardiens s’établissent à leur première année et on pense qu’ils vont poursuivre sur la même lancée, mais les attentes sont différentes, leur rôle change et ils prennent l’habitude d’être no 1. C’est différent. Je m’attends à ce qu’il redevienne le gardien qu’il était. Ray a accompli du bon travail dans son rôle et s’il répète ses performances, on sera bien content. »

BLACKHAWKS DE CHICAGO

Ajouts: D Sheldon Brookbank

Départs: Aucun

Agents libres: C Brendan Morrison, AG Andrew Brunette, D Sean O'Donnell, D Sami Lepisto

Principaux espoirs: C Brandon Pirri, AG Brandon Saad, AG Jeremy Morin, AD Ben Smith

Le directeur général des Blackhawks, Stan Bowman, croit sincèrement que l’équipe qu’il avait à la fin de la saison est compétitive, car il n’a effectué qu’un seul changement mineur en faisant signer un contrat au défenseur Sheldon Brookbank.

Les Blackhawks espèrent bien que Marian Hossa, qui a subi une commotion cérébrale et qui a vu sa saison prendre fin dans le troisième match de la série contre les Coyotes de Phoenix quand Raffi Torres lui a appliqué une mise en échec illégale, puisse revenir au jeu et être en mesure de récolter un point par match.

Les médecins ont déclaré que Hossa est en santé et ont permis à l'ailier de revenir au jeu.

Malgré quelques turbulences au cours de l’été, Quenneville mise aussi sur une grosse saison de Kane, dont la production a baissé au cours des deux dernières saisons. Il n’a totalisé que 66 points l’an dernier, sa pire saison offensive, lui qui en avait amassé 88 en 2009-2010.

« Notre avantage numérique a connu beaucoup de difficultés et on a besoin qu’il soit un élément important à ce chapitre, a dit Quenneville. Quand il produit, il connaît de longues séquences. »

En étant peu actif cet été, Bowman a démontré qu’il avait confiance en ses jeunes joueurs comme Hayes, Dylan Olsen, Ben Smith, Andrew Shaw, Brandon Bollig et l’ailier gauche de 19 ans, Brandon Saad, qui devrait lutter pour un poste sur les deux premiers trios. Saad a été le choix de deuxième ronde des Hawks en 2011 et il a totalisé 76 points la saison dernière dans la ligue de l’Ontario.

« Quand les jeunes arrivent, ils défient les autres et ça garde tout le monde sur le qui-vive. Je crois que ça fera du bien à notre équipe, a admis Quenneville. Nous n’avons pas bien fait au cours des deux dernières saisons dans les séries éliminatoires et ça nous a laissé sur notre appétit. Nous avons des choses à prouver et cela représente un bon défi pour nous tous. »

Suivez Dan Rosen sur Twitter à: @drosennhl

 

La LNH sur Facebook