Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Thornton et Havlat parmi les grandes questions chez les Sharks

dimanche 2012-08-26 / 6:00 / LNH.com - Nouvelles

Par Adam Kimelman - Directeur adjoint de la rédaction à NHL.com

Il est rare qu’une conversation au sujet des meilleurs clubs de l’Association de l’Ouest ne fasse pas mention des Sharks de San Jose.

Ils y figuraient certainement la saison dernière avec deux bonnes lignes d’attaque, une défensive mobile et un gardien décoré d’une bague de la Coupe Stanley. Toutefois, le manque de constance et les blessures les ont handicapés et les Sharks ont peiné à participer aux séries éliminatoires, terminant au septième échelon.

Le plupart des joueurs sont de retour et surtout en santé pour amorcer la saison 2012-13.

Voici les six interrogations qui flottent autour de cet alignement.

30 EN 30

Nouveaux entraîneurs à San Jose

Par Adam Kimelman - Directeur adjoint de la rédaction LNH.com
Un nouveau personnel d’entraîneurs pourrait permettre aux Sharks de revenir parmi l’élite. LISEZ

1. La fenêtre est-elle fermée ?

Depuis que les Sharks ont procédé à l’acquisition de Joe Thornton en novembre 2005, ils ont été de sérieux candidats à la Coupe Stanley. Mais c’était il y a sept ans déjà, et le noyau de joueurs ne rajeunit pas. Thornton a eu 33 ans le mois dernier et amorcera sa 15e saison. Patrick Marleau aura 33 ans en septembre et disputera sa 15e saison. Martin Havlat a 31 ans, le défenseur Dan Boyle est âgé de 36 ans, le nouveau venu Brad Stuart et Douglas Murray ont 32 ans.

C’est beaucoup de vétérans qui occupent des postes clés au sein de l’équipe. Est-ce que toutes ces jambes peuvent demeurer fraîches pour un long parcours en séries ?

2. Où est la jeunesse ?

Les transactions effectuées au cours des dernières années pour Dany Heatley, Dan Boyle et Brent Burns ont coûté aux Sharks les jeunes attaquants Milan Michalek, Devin Setoguchi, ainsi que l’espoir Charlie Coyle, en plus des choix de premier tour en 2009 et 2011. En fait, depuis qu’ils ont fait de Logan Couture leur premier choix en 2007, les Sharks n’ont sélectionné que deux choix de première ronde : Coyle et le premier choix de 2012, Tomas Hertl. Leur meilleure recrue l’an dernier était Andrew Desjardins avec 17 points.

Le fait de voir un de leurs jeunes espoirs (l’attaquant Freddie Hamilton ou les arrières Nick Petrecki et Taylor Doherty) percer l’alignement pourrait injecter un peu de jeunesse et d’enthousiasme au sein de l’équipe et ajouter un ingrédient absent au sein du vestiaire.

3. Havlat peut-il demeurer en santé ?

À quel point Martin Havlat est important pour les Sharks ? Ils ont présenté un dossier de 25-11-3 avec le productif attaquant dans leur alignement et 18-18-7 en son absence. Lorsqu’on a fait l’acquisition de Havlat en juin pour ajouter de la vitesse et du talent à l’alignement, et qu’il s’est absenté durant trois mois à cause d’une blessure à un tendon d’une cuisse, les Sharks ont amorcé une chute au classement, affichant un rendement de 17-15-7 entre le 15 décembre et le 17 mars.

En santé, Havlat sait comment générer de l’offensive. Il a obtenu 539 points en 660 rencontres dans la LNH. Cependant, il n’a disputé plus de 75 rencontres à seulement deux occasions en 11 saisons et plus de 70 rencontres à seulement cinq reprises. Un Havlat en santé qui produit à son rythme habituel serait grandement relié à au succès des Sharks, cette saison.

« Marty est un joueur important pour nous, a dit Wilson à LNH.com. Si vous regardez notre dossier avec lui dans l’alignement, il a été très bon. Il nous a manqués. Pouvoir compter sur sa présence à 100 pour cent ferait une grosse différence, » poursuit Wilson. « Il s’est entraîné tout l’été et semble en très bonne forme. C’est une partie importante de cette équipe. »

4. Qui aidera à tuer les pénalités ?

Après avoir affiché un rendement de 85,0 pour cent en infériorité numérique en 2009-10, le jeu des Sharks à court d’un homme a chuté à 79,6 pour cent en 2010-11 et à 76,9 pour cent la saison dernière, bon pour l’avant dernier rang dans le circuit. Les Sharks étaient la septième équipe la plus pénalisée, ce qui a atténué le problème légèrement. Cependant, les équipes qui affichent un rendement de moins de 80% en infériorité numérique ne participent généralement pas aux séries, ce qui veut dire qu’il est impératif d’améliorer cette facette du jeu.

Wilson a dit qu’il voulait voir l’équipe redevenir une formation plus agressive. L’ajout d’Adam Burish devrait aider, tout comme un Michal Handzus en santé, lui qui a joué malgré des blessures à l’aine et la hanche. L’addition de Larry Robinson en tant qu’entraîneur associé pourrait également jouer un important rôle. Il a aidé à faire des Devils la meilleure équipe de la ligue pour écouler les pénalités, la saison passée.

5. Comment les nouveaux assistants aideront-ils ?

L’entraîneur Todd McLellan a reconstruit son personnel d’entraîneurs au cours de l’été, ajoutant Robinson et Jim Johnson à Jay Woodcroft. Robinson, qui a remporté six Coupes Stanley comme joueur et trois comme entraîneur, devrait être un atout important pour McLellan. Même s’il se concentrera davantage sur les défenseurs et l’infériorité numérique, il apporte un niveau de respect que peu d’adjoints peuvent égaler à travers le circuit.

Comme Wilson l’a dit en annonçant son embauche : « Il n’y a personne dans ce sport, que je respecte plus comme joueur, entraîneur et comme personne que Larry. C’est un jour très excitant pour notre organisation. »

6. Qui d’autre pourra aider ?

Les deux premiers trios des Sharks, qui devraient inclure les noms de Thornton, Marleau, Havlat, Couture, Ryane Clowe et Joe Pavelski, vont contribuer pour la majorité des buts au cours de la prochaine saison. Mais Wilson a avoué qu’il souhaitait voir un meilleur équilibre cette saison, ce qui signifie que quelqu’un au sein des six derniers attaquants devra se lever et apporter sa contribution à hauteur de 12 à 15 filets.

« Vous regardez la quatrième ligne des Devils du New Jersey, où vous avez Ryan Carter, Stephen Gionta et Steve Bernier, a dit Wilson. Regardez les Kings de Los Angeles avec Jordan Nolan, Dwight King, Colin Fraser et Trevor Lewis. Il faut y croire, et il faut utiliser tous vos joueurs, comprendre que tout le monde dans l’équipe est important. Nous y croyons. Nous pensons que nos meilleurs joueurs doivent être les plus importants et se doivent de bien jouer, mais tout le monde est important dans l’équipe. »

Pour toutes les nouvelles et analyses des séries éliminatoires de la Coupe Stanley 2014, choisissez votre séries
vs.
Detroit mène la série 1-0
vs.
Montréal mène la série 2-0
vs.
La série est à égalité 1-1
vs.
New York mène la série 1-0
vs.
Le Colorado mène la série 2-0
vs.
St. Louis mène la série 2-0
vs.
Anaheim mène la série 2-0
vs.
San Jose mène la série 1-0
 

La LNH sur Facebook