Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Se connecter avec votre compte LNH.com:
  • Soumettre
  • Ou
  • Se connecter avec Google
 

La clé pour les Islanders : remplacer Parenteau

samedi 2012-08-25 / 6:00 / LNH.com - Nouvelles

Par Brian Compton - Directeur adjoint de la rédaction à NHL.com

Partagez avec vos amis


La clé pour les Islanders : remplacer Parenteau

Il y a un an, les Islanders de New York clamaient haut et fort que le processus de reconstruction était terminé. Pourtant, ils ont conclu la campagne parmi les cinq pires formations du circuit pour une cinquième saison consécutive.

Les Islanders ont ouvert la saison avec un revers de 2-0 et ils l’ont terminée avec une défaite de 7-3 à Columbus. Jamais, au cours de l’année, ils ne sont parvenus à répondre aux attentes de la haute direction, du personnel d’entraîneurs et de leurs partisans qui rongent leur frein. Imaginez… Cela fait 19 ans que leurs favoris n’ont pas remporté une ronde des séries éliminatoires…

Donc, que doivent faire les Islanders pour participer aux séries d’après-saison et franchir la première ronde? Voici six interrogations auxquelles ils seront confrontés.

30 EN 30

Une longue ascension

Par Brian Compton - Directeur adjoint de la rédaction LNH.com
Les jeunes Islanders espèrent grimper au classement d’une section très compétitive. LISEZ

1. Est-ce que Ryan Strome va jouer dans la LNH cette saison?

Le premier choix des Islanders en 2011 a connu une autre bonne saison dans la Ligue de hockey de l’Ontario et il pourrait être prêt à faire le saut dans la LNH. Cependant, Strome vient tout juste d’avoir 19 ans en juillet et il ne peut pas jouer pour Bridgeport dans la Ligue américaine de hockey. Donc, ce sera New York ou Niagara encore une fois cette saison. C’est une décision difficile pour la direction des Islanders, car personne ne veut nuire au développement de Strome.

Strome devrait à tout le moins passer une audition de neuf parties avec les Islanders avant que le directeur général Garth Snow et l’entraîneur Jack Capuano décident si le talentueux joueur de centre demeure à Long Island ou retourne chez les juniors.

2. Est-ce que Brad Boyes peut remplacer PA Parenteau à l’attaque?

Après avoir démontré qu’il pouvait évoluer sur les deux premiers trios dans la LNH, l’ailier PA Parenteau a quitté les Islanders pour se joindre à l’Avalanche du Colorado à titre d’agent libre cet été. Parenteau a excellé sur le premier trio aux côtés de Matt Moulson et de John Tavares, récoltant 53 points en 2010-11 et 67 points l’année dernière.

Les Islanders espèrent que Boyes, qui s’est joint à la formation en juillet, pourra combler ce vide. Bien qu’il n’ait compté que huit buts en 65 parties pour les Sabres en 2011-12, Boyes en a marqué 76 en deux saisons avec les Blues entre 2007 et 2009. Avec un contrat d’un an d’une valeur d’un million de dollars en poche, Boyes aura l’occasion de retrouver sa touche en compagnie de Tavares.

3. Est-ce que Josh Bailey est un centre ou un ailier?

Pour une raison que l’on ignore, le premier choix des Islanders en 2008 a été plus productif à l’aile qu’au centre. Il commencera probablement la prochaine saison à l’aile, mais il devra absolument être appuyé par des joueurs qui peuvent l’alimenter (Bailey a récolté 17 points dans ses 19 derniers matchs sur l’un des deux premiers trios).

Tout se décidera au camp d’entraînement, mais ne soyez pas surpris de voir Bailey flanqué de Strome, un excellent fabricant de jeu qui pourra l’alimenter. Bien entendu, il faudra d’abord que Strome obtienne un poste avec le grand club.

4. Est-ce que Mark Streit peut retrouver sa forme?

Le défenseur suisse a raté toute la saison 2010-11 en raison d’une blessure à l’épaule subie au camp d’entraînement. Il a effectué un retour au jeu l’année dernière et il a été nommé capitaine en septembre. Toutefois, Streit n’était pas le même joueur qu’avant sa blessure, du moins dans son territoire. Il a amassé 47 points en 82 rencontres, mais son différentiel de moins-27 était le quatrième pire du circuit.

5. Est-ce que Rick DiPietro peut rester en santé?

Même s’il lui reste neuf années à écouler à son contrat, le fragile gardien de but doit prouver à la direction des Islanders qu’il est capable de disputer une saison complète. DiPietro s’est présenté au dernier camp d’entraînement en santé, mais les blessures l’ont encore une fois limité à seulement huit présences au cours de l’année. Et lorsqu’il était en santé, il n’a rien fait pour impressionner ses patrons (moyenne de 3,73 et pourcentage d’arrêts de ,876).

Le poste de gardien de but numéro un appartient maintenant à Evgeni Nabokov, mais les performances de DiPietro et son état de santé détermineront qui sera le gardien substitut. Cela aura aussi des conséquences sur le sort réservé à Kevin Poulin et Anders Nilsson, qui lutteront eux aussi pour un poste à New York.

6. Est-ce que les Islanders peuvent rivaliser avec leurs adversaires de la section Atlantique?

La géographie pourrait très bien empêcher les Islanders de se tailler une place en séries éliminatoires.

Les quatre autres formations de la section Atlantique (Rangers de New York, Devils du New Jersey, Flyers de Philadelphie et Penguins de Pittsburgh) ont toutes récolté au moins 100 points au classement la saison dernière. Les Islanders, de leur côté, n’en ont obtenu que 79 et ils ont présenté un dossier de 8-13-3 contre leurs rivaux de division. Les Devils, les finalistes de la Coupe Stanley, ont perdu leur capitaine Zach Parisé, qui s’est joint au Wild du Minnesota à titre d’agent libre. Toutefois, les Rangers, les champions de l’association et demi-finalistes de la Coupe Stanley, ont fait l’acquisition de Rick Nash des Blue Jackets cet été et les Penguins devraient pouvoir compter sur un Sidney Crosby en santé.

Les Islanders doivent absolument connaître une bonne première moitié de saison s’ils ne veulent pas être exclus des séries printanières pour une sixième année de suite. S’ils trébuchent encore en début de campagne, leurs malheurs risquent de se poursuivre.

Suivez Brian Compton sur Twitter : @BComptonNHL

 

La LNH sur Facebook