Nous avons mis à jour nos Conditions d'utilisation et notre Politique de confidentialité.  En continuant d'utiliser les services en ligne de la LNH, vous acceptez ces documents mis à jour et l'arbitrage de différends.
Bienvenue |Compte|Déconnecter 
NOUVEAUTÉ! SE CONNECTER AVEC VOTRE PROFIL DES MÉDIAS SOCIAUX
OU
Nom d’utilisateur ou courrielMot de passe
 

Les noms d’Huberdeau et Mueller s’ajoutent à l’alignement des Panthers

vendredi 2012-08-24 / 6:00 / LNH.com - Nouvelles

Par Corey Masisak - Journaliste LNH.com

Partagez avec vos amis


Les noms d’Huberdeau et Mueller s’ajoutent à l’alignement des Panthers

De l’avis des partisans qui participent aussi à des pools de hockey, ce que Dale Tallon a fait avec les Panthers de la Floride au cours de l’année 2011 ressemble beaucoup aux hauts et aux bas rencontrés par les apprentis DG dans leur pool perpétuel.

À la date limite des transactions en 2011, Tallon en a eu assez de son équipe qui ne répondait pas aux attentes, et il semblait en voie d’amorcer un nouveau plan de cinq ans avec cette formation du sud de la Floride. Cependant, la reconstruction s’est effectuée très rapidement. Tallon a ajouté des joueurs à la tonne au cours de l’été, en partie parce qu’il devait assembler un alignement complet, et en partie parce qu’il devait atteindre le plancher salarial.

Sa nouvelle collection de joueurs a réussi à établir une chimie plus rapidement que tous les experts l’avaient prédit, et le nouvel entraîneur Kevin Dineen a mené les Panthers au premier titre de division de leur histoire et à une première participation aux séries de la Coupe Stanley en plus de dix ans.

POUR LES POOLERS


MÉSESTIMÉ: Peter Mueller – Il a inscrit neuf buts et 20 points en 15 rencontres après avoir été échangé au Colorado en 2009-10, mais il a ensuite raté la totalité de la campagne 2010-11 et n’a amassé que sept buts et 16 points en 32 parties l’an dernier. Avec la Floride, Mueller possède toutes les habiletés pour afficher des statistiques décentes, il doit seulement demeurer en santé.

SURÉVALUÉ: Stephen Weiss – Après avoir récolté 33 points et affiché un différentiel de plus-17 au cours des 37 premières rencontres l’an dernier, Weiss a ralenti et n’a pu faire mieux que 24 points et moins-12 à ses 43 derniers matchs. Il devrait être en mesure d’obtenir 50 points, mais ne vous attendez pas à ce qu’il soit l’un des 30 meilleurs centres de la LNH cette saison.

NÉGLIGÉ: Jonathan Huberdeau – Presque assuré d’une place dans l’alignement cette saison, Huberdeau pourrait fort bien pivoter la deuxième ligne d’attaque. Si cela se produit, il mérite d’être repêché avec un choix tardif dans votre repêchage, lui qui a marqué 30 buts et amassé 72 points en 37 rencontres dans la LHJMQ l’an dernier.

La dernière saison morte a été beaucoup plus tranquille pour Tallon, et le processus de construction passe d’une période de folles dépenses à une période de patience. Peter Mueller représente une embauche à faible risque qui pourrait offrir un rendement appréciable s’il peut demeurer en santé, mais les principales pièces de l’équipe sont les mêmes que l’an dernier, du moins parmi les joueurs établis de la LNH.

La Floride peut compter sur l’un des meilleurs groupes d’espoirs de la LNH, et les deux prochaines saisons seront définies par la façon dont Tallon et Dineen parviendront à trouver une place à tous ces jeunes de talent, qui pourraient faire des Panthers de sérieux aspirants à la Coupe Stanley pour de nombreuses années.

Les défenseurs Erik Gudbranson et Dmitry Kulikov évoluent déjà dans le sud de la Floride, et Jonathan Huberdeau est presque assuré de les rejoindre cette saison. Il sera intéressant de surveiller combien d’autres espoirs feront le saut dans la LNH, et le moment de leur arrivée.

Grâce à cette surprenante saison 2011-12, les Panthers sont maintenant en avance sur leur échéancier qui devait faire d’eux de sérieux aspirants. Ils doivent maintenant prouver qu’il ne s’agit pas d’un coup de chance. De toute façon, les jeunes de la relève pourraient rendre l’équipe meilleure dès cette année si des vétérans connaissent des ratés, et ils pourraient faire de la Floride une véritable puissance au cours des campagnes à venir.

ATTAQUANTS

Tomas Fleischmann - Stephen Weiss - Kris Versteeg

Peter Mueller - Jonathan Huberdeau - Scottie Upshall

Sean Bergenheim - Marcel Goc - Tomas Kopecky

Shawn Matthias - Jerred Smithson - George Parros

Mike Santorelli - Jack Skille

DÉFENSEURS

Brian Campbell - Erik Gudbranson

Dmitry Kulikov - Filip Kuba

Ed Jovanovski - Mike Weaver

Keaton Ellerby

GARDIENS

José Théodore

Scott Clemmensen

NOTES : Même si le premier trio composé de Fleischmann, Weiss et Versteeg a ralenti en deuxième moitié de saison, il n’y a pas lieu de croire qu’ils seront séparés pour entamer la prochaine campagne, à moins que Dineen désire aider Huberdeau en début d’année. Upshall n’est pas assuré d’une place sur les deux premiers trios, et il pourrait être relégué à la troisième ligne si l’un des jeunes prometteurs de l’organisation (Quinton Howden, Drew Shore, etc.) montre qu’il est prêt à entreprendre la saison dans la LNH. L’équipe regorge d’attaquants pouvant évoluer sur les troisième et quatrième trios et qui possèdent des contrats à un volet, alors il ne faut pas s’attendre à ce que l’un des jeunes demeure avec les Panthers à moins de se tailler un poste sur le deuxième trio.

Kuba devient le remplaçant logique de Garrison, mais tout comme Upshall, Ed Jovanovski pourrait voir ses responsabilités diminuer. Colby Robak et Alex Petrovic ne sont peut-être pas très loin d’un poste régulier, et Dineen aura de la difficulté à rayer de l’alignement un autre défenseur, à part peut-être Ellerby (qui est toujours assez jeune pour pouvoir s’améliorer et mériter un poste parmi les six premiers défenseurs). Les années supplémentaires ajoutées aux contrats de joueurs comme Upshall, Jovanovski et Tomas Kopecky pourraient mener à des transactions bizarres ou à des retraits de l’alignement coûteux dans un futur rapproché.

Cela nous amène à la situation des gardiens, qui pourrait bien être la position la plus intéressante à surveiller en ce qui a trait à l’intégration des jeunes. Si Jacob Markstrom n’est pas encore prêt à assumer au moins un rôle à temps partiel dans la LNH, il le sera très bientôt. Il reste une année de contrat à Théodore, alors on pourrait assister à une transition naturelle. Les choses pourraient aussi devenir très intéressantes si l’on tient compte d’un ancien gardien des Panthers, qui fait actuellement partie d’une équipe de la division Pacifique et qui possède un contrat valide pour les dix prochaines saisons.

Au moins, la dernière saison permettra à Tallon et Dineen de ne pas subir de pression afin de faire graduer les jeunes joueurs hâtivement puisque les joueurs nouvellement acquis font le travail. Les jeunes arrivent cependant, et réussir à faire fonctionner tout le monde ensemble, jeunes comme vieux, sera un défi intéressant.

Suivez Corey Masisak sur Twitter : @cmasisak22

 

La LNH sur Facebook